Tous nos conseils et idée d’itinéraire pour faire un road trip Croatie et particulièrement en Dalmatie pendant 7 jours.
De Zadar aux chutes de Krka en passant par les îles Kornati.

 

De mes idées préconçues d’eaux cristallines à mes premières impressions au hublot, j’ai finalement découvert un pays de contrastes, fossé étonnant entre une nature sauvage préservée et des masures qui ponctuent bien souvent les paysages croates. Enclave de l’Adriatique, retenue entre mer et montagne, la Croatie est un doux et brut pays où la vie semble s’être arrêtée depuis le début des années 90. Au fil des routes, je reviens avec ces quelques conseils pour préparer un road trip en Croatie et les étapes clés pour découvrir la Dalmatie

 

road trip croatie dalmatie

 

Conseils pour voyager en Croatie

C’est à bord de la compagnie Croatia Airlines que nous avons atterri à Split au départ de Charles de Gaulle et en 1h30 de vol à peine. Vous pouvez facilement trouver des vols pas cher pour Split (et même la Croatie en général)(à partir de 30€). L’atterrissage est vraiment beau, l’idéal est de se placer du côté droit quand vous montez dans l’avion pour une vue sur les îlots et l’archipel des Kornati. Pour filer sur les routes dalmates et découvrir les paysages comme bon vous semble l’idéal reste le road trip et la Croatie s’y prête plutôt bien. Nous avions une voiture louée chez Goldcar prise directement à l’aéroport.

Passer de ville en ville, longer la côte, prendre des chemins de traverse, se garer en bord de mer .. vous nous connaissez, on adore ce type de voyage et on a adoré notre road trip en Croatie

 

croatie-souvenirs
survoler-les-alpes

 

Se loger en Croatie avec Novasol

Nous étions invités pour découvrir entre autre la location de vacances proposé par Novasol. Nous avons pu tester deux de leur hébergement en Croatie. La première maison se situait près de Sibenik (prononciation “Chibenik”) nichée en pleine nature ; les bonheurs simples que de se réveiller au matin et d’observer les petits moutons aux pieds de la maison. Notre deuxième maison se situait près d’Obravac ; elle aussi était dotée d’une bien belle piscine que j’aurai testé volontiers avec 10 degrés supplémentaires. Les deux maisons étaient idéales pour passer des vacances entre potes (à chaque maison il y avait 5 chambres).
Un peu comme sur airbnb, on loue la maison ou l’appartement d’un particulier pour se sentir comme à la maison. La différence ici est que les propriétés mises en location sont préalablement sélectionnées, ce qui réduit les faux bonds possibles. Le site est fiable, maintenant, avec les différentes offres d’hébergement possible, à vous de voir si vous trouvez LA maison qui vous fera envie.

Pour plus d’informatinos sur Novasol c’est sur www.novasol-vacances.fr

 

novasol en croatie
novasol en croatie
novasol en croatie

 

Quand partir en Croatie ?

Nous sommes partis début octobre, à la mi-saison, ce n’était plus l’été mais ce n’était pas l’automne encore. Les températures en journée étaient agréables, mais dès que nous nous sommes rapprochés du parc national de Paklenica, il a vraiment fait frais avec la Bura, le vent du nord. Bien choisir ses points d’intérêt c’est déterminer la saison à laquelle vous voulez découvrir la Croatie. Le climat ne sera pas le même si vous restez sur les côtes ou si vous explorez les terres. 

L’ÉTÉ – saison vedette et touristique.
Il faudra jouer du coude-à-coude sur les plages et dans les parcs nationaux. Les pics de fréquentation sont juillet et août et les températures dépassent les 30 degrés sur la côte. Dans les terres les étés sont également chauds et orageux.
Attention destination clubbing, l’été est la saison des festivals en Croatie et attire bon nombre de voyageurs (le Sonus festival  & le Dimensions festival se déroulent fin août, le Hideout Festival a lieu fin juin & le Electric Elephant Festival a lieu début juillet – pour ne citer que les plus connus)

L’HIVER – propice au littoral adriatique avec des températures douces.
Si vous vous aventurez dans les terres, les hivers sont très froids, la neige peut être au rendez-vous et les températures sont souvent négatives.

MAI & SEPTEMBRE – les deux saisons à privilégier.
Moins de touriste, des tarifs plus avantageux et moins de monde sur les îles / plages. 

 

Petites informations pratiques

– La monnaie locale est la kuna, bien que membre de l’union européenne il n’y a pas d’euro en circulation.

– À l’arrivée à l’aéroport, mais aussi au retour en France, vous devrez passer à la douane. Le plus contraignant c’est la queue.

– La carte d’identité suffit pour voyager en Croatie mais vérifiez bien la date de validité (hein Adrien :))

– Pas besoin d’un permis international pour un road trip en Croatie, votre permis français suffit !

– Attention toutefois, les croates roulent un peu beaucoup comme des dingues !

 

road trip croatie - Dalmatie
road trip croatie - Dalmatieroad trip croatie - Dalmatie

 

 

 

 

 

 

 


NOS ÉTAPES CLÉS POUR DÉCOUVRIR LA DALMATIE 

Parc national des îles Kornati

L’un de nos meilleurs souvenirs de ce road trip en Croatie 


C’est à bord du bateau du parc national que nous partons à la découverte de cet archipel composé d’une centaine d’îlots. Falaises abruptes et karstiques battues par les vents qui se jettent dans l’Adriatique, roches brûlées par le soleil, certains panoramas nous rappellent nos calanques de Marseille. Un drone aurait été franchement adapté pour filmer du ciel ces dômes de pierre qui forment une ribambelle de cheminées semi-désertiques (regarder les photos sur internet vous verrez comme c’est beau). Quelques pêcheurs vivent ici en hors-saison, nous leur déposerons même du pain. Ailleurs, seuls quelques moutons persistent là où la solitude règne. Certains croates viennent ici planter vignes et oliviers, leurs passerelles sont d’ailleurs séparées par des petits murets de pierre qui viennent tracer des lignes et habiller le décor.

Notre petit regret : ne pas être monté en haut de l’une d’elles. 

 

iles kornati - croatie
iles kornati - croatie
iles kornati - croatieiles kornati - croatieiles kornati - croatie
iles kornati - croatie
iles kornati - croatie
iles kornati - croatie
iles kornati - croatie
iles kornati - croatieiles kornati - croatieiles kornati - croatieiles kornati - croatieiles kornati - croatieiles kornati - croatie

.
Note photographique : ces paysages arides je les ai tout de suite imaginé comme des tableaux noir et blanc. Il s’y passe quelque chose d’intéressant, ces lumières qui viennent dessiner les vallons, accentuer les chemins de pierres. J’espère que vous les apprécierez autant que moi. 

 

 

Parc national de Krka

Le coup de coeur 


À quelques minutes de l’entrée du parc, tout est plat autour de nous. On est loin de se douter de l’immensité qui nous attend. On passe la barrière de sécurité et nous entamons une descente assez vertigineuse. La végétation est dense et me rappelle tout de suite les paysages finlandais. Et cette impression que le parc est en-dessous du sol, c’est une sensation étrange et dure à retranscrire. Pour information scientifique, ce serait le calcaire de l’eau transposé à des supports naturels qui auraient donné naissance à ces formes géomorphologiques à la base du site : les travertins (date estimée à 7000 ans). Le parc est immense et nous n’avons eu le temps que d’observer les chutes de Skradin, le gros point d’intérêt du parc mais j’aurais bien aimé voir le monastère de Visovac et la cascade de Manojlovac. Il faudra donc revenir :). L’avantage d’être en road trip c’est qu’on a pu rester jusqu’au tout tout dernier moment, contrairement aux bus touristique qui eux étaient déjà partis.

parc national krka - croatie

.
Note de voyage : 09 octobre 2016, 16h30.
Nous sommes à une 40aine de kilomètres de Krka, l’occasion est trop belle. Le soleil se rapproche dangereusement de l’horizon, on risque de ne pas avoir le temps de descendre. Finalement, les tickets en main on fonce. Un puis deux puis troisième virage. L’heure est en fait parfaite ! Nous n’aurons pas le temps de profiter pleinement du parc, mais quelle lumière, cette lumière chaude et dorée qui vient épouser l’intensité verte des arbres. Cet instant reste le plus beau de ces quelques jours en Croatie, oh oui le plus beau.

 

parc national krka - croatieparc national krka - croatiechutes de Skradin, Krka

.
Note de voyage : 09 octobre 2016, 17h15.
On s’engouffre dans le parc de Krka , les arbres denses nous cachent de plus en plus les derniers rayons du soleil. On ne faiblit pas, on entame la descente et les escaliers d’un pas décidé et rapide. Le site est quasiment désert. Le ciel est dégagé. Les voilà, les chutes de Skradin, celles qu’on ne voulait absolument pas manquer.

 

chutes de Skradin, Krka

chutes de Skradin, Krka
chutes de Skradin, Krka
chutes de Skradin, Krka

 

Manger local

Avec la charcuterie et le fromage qui sont en partie la base alimentaire de la cuisine croate, on vous prévient tout de suite, ce n’est pas en Croatie qu’on fait régime ! Ce qu’on a particulièrement apprécié fût le choix de poisson. Trois tables ont retenu notre attention : 


Foša
Restaurant gastronomique + joli cadre (intérieur comme extérieur) et menu végétarien
Les prix commencent à 100 kn

Ul. kralja Dmitra Zvonimira 2,
23420, Zadar, Croatie

Konoba Boba
Cadre sans grand intérêt mais une belle carte et de belles saveurs. (voir photo)

Ul. Butina 22, 22243, Murter, Croatie
Murter est le port de départ pour l’excursion sur les îles Kornati. 

Sokol
Taverne locale, une institution ici depuis 1951. Le cadre à l’intérieur est très désuet, mais comme je le disais en préface la Croatie semble s’être arrêtée en 1990. Même si on l’impression de manger chez mémé, les plats sont généreux ET vraiment bons.

Ul. Hrvatskog Sabora 2, 23232, Nin, Croatie

bonne adresse croatie

 

Šibenik

Vite dépassé les grands immeubles à l’entrée de Šibenik c’est la vieille-ville que l’on découvre à pied.
Aux pieds du château, on se laisse balader dans ces petites et étroites ruelles de pierre, on frotte les pavés et on admire la magnifique cathédrale Saint-Jacques (inscrite au patrimoine de l’Unesco et construite par Georges le Dalmate). Pensez à ajouter Sibenik à votre itinéraire pour découvrir la Dalmatie ! 

road trip croatie - Sibenik
road trip croatie - Sibenik
road trip croatie - Sibenik

 

Cathédrale de Nin

Plus ancienne résidence des rois croates, l’intérêt majeur de Nin est l’église de la Sainte-Croix qui est la plus petite cathédrale du monde. La ville en elle-même n’a pas beaucoup d’intérêt et est très petite. Seuls les passionnés d’histoire y trouveront leur compte : la ville est un point archéologique important avec notamment les vestiges du plus grand temple antique de l’adriatique et son église préromane.
Autres curiosités : ses salines et ses bains de boue !

Nous vous conseillons d’ajouter Nin à votre itinéraire seulement comme ville-étape, si vous vous rendez ensuite sur l’île de Pag ou dans le parc national de Paklenica.

 

road trip croatie - Nin
Nin plus petite cathedrale au monde
road trip croatie - Nin

 

Zadar

Il y avait quelque chose de dérangeant entre l’ancien et le moderne dans les villes croates. Le pays s’est développé de manière exponentielle dans le tourisme – ce qui est très bien pour le pays – mais cela a créé une relation curieuse entre maison “témoin” sorties de terre, carrées et banales, maisons abandonnées des serbes pour beaucoup à moitié détruites et les vieilles maisons (que j’adore) en pierre. Hormis l’Église Saint-Donat et l’orgue marin de Zadar qui vaut vraiment le coup d’oeil, la ville ne m’a pas vraiment charmé.

 

Trogir

Nous avions quitté la maison plus tôt que les autres pour longer la côte et passer par les petits villages. Les fenêtres ouvertes, perdu au milieu de la nature, nous voulions terminer ce road trip sur une note plus que positive. Nous avons finalement rejoint Trogir, notre dernière étape, aux portes de l’aéroport de Split. On se perd dans ce labyrinthe de pavés, il y a des fleurs aux fenêtres, les glaciers sont encore ouverts et le campanile domine les toitures orange. D’influence romane, grecque et gothique, Trogir est un joyeux fourre-tout historique et culturel intéressant. J’ai retrouvé quelques similitudes avec la vieille-ville de Hyères, mais nous ne sommes restés que quelques heures, c’était bien trop court.

 

road trip croatie - Trogir
road trip croatie - Trogir
road trip croatie - Trogir

 

14:50, il est temps de rejoindre le hublot. Siège 5F.
Comme souvent je ne lâche pas la fenêtre, le regard figé sur ces paysages qu’on a frollés, ceux sur lesquels nous sommes passés, tout ça vu du ciel. Comme une enfant je dis à Ben “regarde, regarde, on était là – et là – et puis ici aussi”.
Je sors mon calepin, j’écris quelques lignes, ces impressions à chaud qui m’ont servi pour cet article et cette même conclusion.

Cinq jours c’est bien trop court, comme toujours mais au vue des billets d’avion vraiment très abordables, je sais que je retournerai vite faire un road trip en Croatie !