Et si cet été vous optiez enfin pour des vacances au Québec ? Il faut bien le reconnaître, la province est un somptueux mélange de lacs, montagnes, prairies, rivières. C’est aussi un écrin naturel d’une richesse et d’une faune incroyable qui n’a pas fini de faire le bonheur des amoureux d’activités plein-air. En manque d’inspiration, vous pensez tout connaître, ou presque, du Québec ? Nos 50 idées devraient inspirer vos prochaines vacances locales et vous montrer comme les possibilités se déclinent à l’infini.



Privilégier le tourisme local !

Nous avons bien souvent tendance à vouloir manger le monde avant même de connaître notre propre territoire. Ce n’est pas un tort, nous sommes bien nombreux à réfléchir de la sorte. Néanmoins, avec les évènements liés au COVID-19 la réflexion d’un voyage plus responsable s’est imposé à nous comme une évidence. Préserver notre planète c’est aussi réduire notre impact sur l’environnement ; une échelle que nous pouvons tous atteindre. L’une des pistes très accessibles est alors de voyager local pour favoriser notre territoire et nos producteurs mais aussi pour réduire nos déplacements en avion, qui est actuellement le moyen de transport le plus polluant. La province québécoise jouit d’un terrain de jeu immense qui comble le bonheur de tous ; on ne peut pas dire que nous ne sommes pas chanceux de ce côté.

Dans cet article nous voulions, en prévision des futurs beaux jours, vous inspirez et si vous en doutiez encore, vous montrer combien le Québec est magique. Si vous êtes alors intéressés par le plein-air, le dépaysement et des paysages sauvages, nous avons rassemblé 50 idées et coups de cœur pour passer vos prochaines vacances au Québec. Et si c’était l’une de nos bonnes résolutions de 2020 que de voyager local ?

⇒ Cet article s’adresse à la fois à nous lecteurs québécois qu’on souhaite inspirer mais tout autant à nos ami.es français à la recherchent de nouveaux sentiers à explorer dans le but de voyager au Québec comme un local.





Vacances au Québec, où partir ?

50 idées & coups de cœur pour redécouvrir la province

En weekend, en road trip, en micro-aventure mais aussi en hébergement atypique !




01 — Parc national de la Jacques Cartier

Tout en longueur, tel un majestueux fjord norvégien, se dresse le parc national de la Jacques Cartier et sa vallée glaciaire. On le découvre par ses sentiers de randonnées (les plus réputés sont les Loups & le Scotora), en ski nordique en hiver ou en kayak le long de sa rivière éponyme.

⇒ Région Québec
Plus d’informations

vacances-au-quebec-au-parc-national-jacques-cartier

02 — Parc national du Mont Tremblant

C’est l’un des joyaux naturels ultra-facile d’accès depuis Montréal. Le sentier de La Roche s’apprécie à chaque saison avec une vue panoramique imprenable sur le lac Monroe. Possibilité de randonner, faire du canot/kayak/paddle mais aussi de tester un parcours de Via Ferrata.

⇒ Région Laurentides
Plus d’informations

vacances-au-quebec-parc-national-mont-tremblant

03 — Parc Montagne du Diable

C’est dans les Hautes-Laurentides que se trouve ce parc régional. Pour un weekend outdoor, on part à l’assaut du sommet du Diable qui culmine à 783 mètres et la chute Windigo, grande vedette du parc. Le parc dispose de chalet nature et de refuge parfait pour déconnecter quelques jours.

⇒ Région Laurentides
Plus d’informations

micro-aventure-quebec-parc-montagne-du-diable

04 — Parc du poisson blanc

Le canot-camping vous connaissez ? Micro aventure, plus ou moins ardue, plus ou moins longue, qui consiste à partir à la recherche d’une île sauvage pour camper et vivre tel Robinson Crusoé. Le tout en canot (ou kayak). Le Poisson Blanc est l’un des parcs les plus plébiscités et appréciés pour le canot-camping. À raison, c’est un exceptionnel enchevêtrement de micro-îles sauvages, toutes plus belles les unes que les autres.

⇒ Région Laurentides
Plus d’informations

05 — Parc régional Kiamika

Une île pour vous ça vous dit ? Le parc régional Kiamika c’est aussi un réservoir qui, comme son voisin du Poisson Blanc, comporte plusieurs îlots qu’il faut rejoindre en embarcation pour y poser sa tante le temps d’une nuit ou plus. Kiamika c’est une belle promesse d’évasion sauvage, de tranquillité et de déconnexion pour vos vacances au Québec.

⇒ Région Laurentides
— À LIRE : 2 jours de canot-camping au parc de Kiamika

canot-camping au parc régional Kiamika

Camping sauvage sur l’une des minuscules îles du parc de Kiamika



06 — La traversée de Charlevoix

Envie de vous surpasser cet été ? Pourquoi ne pas s’attaquer à l’un des sentiers de longue randonnée les plus populaires du Québec : la traversée de Charlevoix. 105km de marche (ou trail) pour découvrir l’arrière-pays charlevoisien. Accessible, la TDC est un bon point de départ pour se lancer dans l’aventure des GR.

⇒ Région Charlevoix
Plus d’informations sur les sentiers

07 — L’Acropole des draveurs

Lorsque l’on demande aux québécois quelle est leur randonnée préférée, en tête de liste vous trouverez à coup sûr l’Acropole des Draveurs qu’on retrouve au parc national des Hautes-Gorges-de-la-Rivière-Malbaie. Si les sentiers en été sont souvent encombrés, privilégiez les inter-saisons pour profiter pleinement du panorama et observer les plus hautes parois rocheuses de l’est du Canada.

⇒ Région Charlevoix
— Trouvez un hébergement dans la région de Charlevoix

08 — Fjord du Saguenay en kayak

Cet été pour vos vacances au Québec et si vous descendiez le fjord du Saguenay en kayak-camping le tout en 3 jours ? L’occasion de découvrir le fjord par ses eaux et de mêler le kayak à la randonnée pédestre. Vous pourriez par exemple parcourir le sentier de 13km de la Montagne Blanche (Anse-St-Jean) avant de rejoindre votre camping rustique du soir.

⇒ Région Saguenay-Lac-Saint-Jean
— Trouvez un hébergement dans la région du Saguenay


09 — Parc national d’Aiguebelle

C’est l’un de nos grands coups de cœur. Mystérieuse puis très peu touristique, l’Abitibi est une promesse de grands espaces sauvages. C’est ici, symboliquement, que les eaux de la région se séparent (c’est d’ailleurs la signification Algonquin de l’Abitibi-Témiscamingue). Et quel bonheur de canoter au milieu des ses falaises veillent de 2,7 milliers d’années.

⇒ Région Abitibi-Témiscamingue
— À LIRE : 5 coups de cœur à voir en Abitibi-Témiscamingue

10 — L’Archipel de Mingan

Il n’est pas nécessaire d’aller jusqu’en Islande pour observer des macareux moine. En effet, ces petits oiseaux mignons au bec orange qui affolent instagram sont bel et bien observables ici en Côte-Nord dans la réserve du parc national de l’Archipel-de-Mingan. Une motivation supplémentaire de rouler jusqu’à l’ile Quarry et ces monolithes d’érosion fascinants qui, par ailleurs, en font la plus grande concentration du Canada.

⇒ Région Côte-Nord
— Trouvez un hôtel en Côte-Nord

11 — Parc national d’Opémican

Vous aimez le plein air et les activités nautiques ? En été, votre passe-temps favori c’est le canot-camping ? Le parc national d’Opémican, dernier-né du réseau sépaq, est alors fait pour vous. Au fil de l’eau, partez donc à la découverte de l’archipel de l’île aux fraises et du lac Kipawa. Opémican c’est une promesse de déconnexion. À moins que ce ne soit celle d’une reconnexion à la nature ?

⇒ Région Abitibi-Témiscamingue
— À LIRE : 2 jours de canot-camping au parc national d’Opémican

parc Opémican sépaq Abitibi

L’archipel de l’île aux fraises en Abitibi-Témiscamingue vu du ciel
À LIRE AUSSI : notre guide pour s’initier au canot-camping


12 — Faire le tour du Mont Albert

Cette boucle de 17,8km au sein du parc national de la Gaspésie et du massif des Chic-Chocs vous fait d’abord traverser le sommet du Mont-Albert et son plateau de toundra aux airs de grand nord. Ce sentier est réputé pour la beauté de ses paysages mais aussi pour l’observation de caribou, animal emblématique d’Amérique du Nord. Ensuite, et pour prolonger un peu le séjour en Gaspésie vous pouvez opter pour une nuit en refuge ou au superbe gîte du Mont-Albert. Enfin, vous pouvez également ajouter ce sentier à la traversée des Chic-Chocs (grande randonnée de 100km).

⇒ Région Gaspésie
— Sentier Tour-du-Mont-Albert — difficulté : expert — 6 à 8 heures

13 — Road trip en Eeyou Istchee Baie-James

Territoire des Cris, Eeyou Istchee Baie-James est cette région un peu oubliée qui n’est pas encore le Grand-Nord mais qui y ressemble pourtant. En effet, c’est ici qu’on atteint le dernier parallèle nord accessible par voie terrestre. Lacs et taïgas tapissent alors ces étendues sauvages et inexploitées par l’Homme. Au plus près de la nature, faire un road trip en Baie-James c’est rouler facilement 5000km toujours le regard ébahi. Nos coups de cœur en Baie-James sont les éco-gîtes de Matagami mais aussi le survol de la Transtaïga avec la pourvoirie Mirage. Pour terminer, on vous recommande d’aller kayaker à Wemindji.

⇒ Région Nord-du-Québec
— À LIRE : Itinéraire 15 jours en Baie-James


voyager en Eeyou Itschee Baie-James itinéraire

Patchwork d’îlots & de transtaïga. On serpente d’île en île loin de toute civilisation.

tourisme autochtone cri Baie-James

Anna, cette tendre Anna. Elle partage avec grand cœur ses origines et celle de sa culture : celle des Cris à Oujé-Bougoumou.

paysages Baie-James nord Québec

Les flots rapides de la rivière Rupert en Eeyou Istchee Baie-James.

plus beaux paysages du Québec

Survol en hydravion avec la pourvoirie Mirage. Nous sommes à la frontière Baie-James — Nunavik. Au-delà de cet archipel il n’y a plus aucune route terrestre.



14 — Dômes de Charlevoix

À la fois igloo atypique mais aussi chalet de luxe, les Dômes de Charlevoix perchés sur le flanc de la montagne Gabrielle-Roy sont une alternative aux hébergements traditionnels et offrent le parfait compromis entre inusité, nature et confort.

⇒ Région Charlevoix
— Trouvez un hébergement à Charlevoix

15 — Dormir dans un phare sur le fleuve

S’il y a bien une expérience unique à tester afin de comprendre et percer les secrets du majestueux Saint-Laurent c’est de dormir le temps d’une nuit sur l‘île du Pot-à-l’Eau-de-vie. Vous expérimenterez ainsi la vie de gardien de phare dans l’une des trois chambres mises à disposition. Le souper et petit-déjeuner sont inclus.

⇒ Région Bas-Saint-Laurent
— À LIRE : Dormir dans un phare le temps d’une nuit

16 — Les cabines de Repère boréale

Repère boréale ce sont des refuges de montagne en version moderne et micro. Design, épurés à la manière des installations scandinaves mais toujours avec cet accès facile à la nature grâce à ces vitres panoramiques. Du bois, de la luminosité, chacun des Maikans ou des Shiships a vu sur le bois pour une immersion à 100%.

⇒ Région Charlevoix
— À LIRE : Plein-air à Charlevoix

17 — Eco-villégiature Le Baluchon

Dans une démarche elle aussi respectueuse de l’environnement, l’éco-villégiature Le Baluchon mélange à merveille la détente qu’on recherche pour des vacances au Québec et l’immersion en nature en proposant 40km de sentiers. On aime aussi particulièrement son système de filtration des eaux unique au Canada.

⇒ Région Mauricie
— Comparer les prix sur Booking


18 — Mont Mégantic et les Perséides

Insaisissables, les étoiles ont fasciné l’homme depuis la nuit des temps. Au cœur de la première réserve internationale de ciel étoilé venez donc observer un essaim de météores cet été pendant la première quinzaine d’août. En effet, le parc du Mégantic est à la fois l’une des meilleures destinations plein air du Québec mais aussi l’endroit idéal pour observer les étoiles. Et si nous devions également vous recommander une seule randonnée ce serait bien celle des Trois sommets (15,8km).

⇒ région de l’Estrie

19 — L’archipel des îles de la Madeleine

Pour des vacances au Québec entre vents et marées, avez-vous déjà pensé aux îles de la Madeleine ? Simples, à la fois mystérieuses, les îles fascinent tout autant que les étoiles. Cet archipel aux merveilleux tons d’ocres puis de verts et aux falaises énigmatiques est le petit trésor des Madelinots. Planche à pagaie, kayak, randonnée pédestre, équitation .. le choix des activités plein-air ne manque pas pour déconnecter cet été aux îles.

⇒ Région Québec Maritime
Plus d’informations sur les îles de la Madeleine

20 — Parc régional du Lac Taureau 

L’Auberge du Lac Taureau située au cœur du réservoir, séduit par son style typique en bois rond. C’est aussi l’option idéale pour des vacances en famille au bord d’un lac magnifique : spa, activités nautiques variées, observation de la faune, VTT, quad, pêche .. on peut profiter de la beauté du réservoir et de ses plages facilement une semaine sans s’ennuyer ! L’option camping en liberté est également possible.

⇒ Région Lanaudière
Site web, lien booking


21 — Le fascinant Rocher Percé

Iconique, le Rocher Percé est la grande star de Gaspésie. Et si cet été vous partiez visiter le Québec à la découverte des maritimes ? Sculpté par la mer et le temps, aux airs de bateau, le Rocher Percé s’admire depuis la côte et les eaux. S’il ne persiste qu’une seule de ces trois arches, le monolithe le plus populaire de la province pourrait disparaître d’ici 400 ans. Profitez-en pour pousser l’exploration à l’île voisine, Bonaventure, pour observer la seconde plus grande colonie de fous de bassan.

⇒ Région Gaspésie
— À LIRE : La Gaspésie insulaire, l’emblématique Rocher Percé & l’île Bonaventure
— À LIRE : Itinéraire road trip 10 jours en Gaspésie

22 — Le parc de la Gatineau

Surnommé le poumon vert de l’Outaouais, le parc de la Gatineau c’est pas moins de 360km carré de pure nature situé tout près d’Ottawa. On y découvre d’abord le Domaine Mackenzie King (il fut le 10e premier ministre du Canada) mais surtout le Lac Pink parmi les incontournables du parc. Ses eaux limpides émeraudes rappellent à la fois les lacs de l’ouest canadien, magnifiques et sauvages mais aussi le sud de la France avec ses pins.

⇒ Région Outaouais
— À LIRE : Quoi faire en Outaouais ?


23 — Isle aux Grues

L’archipel de l’Isle-aux-Grues (25 îles, mais seule l’Isle aux Grues est habitée à l’année) est une autre expérience à vivre sur le fleuve. Au fil du littoral à la Réserve naturelle Jean-Paul Riopelle, profitez des panoramas sur le Saint-Laurent. Vous y rencontrerez certainement quelques biches et succomberez au charme des maisons typiques en bois. Réservez aussi votre nuit aux Maisons du Grand Héron afin de dormir dans un tipi amérindien.

⇒ Région Chaudière-Appalaches
— À LIRE : L’été indien en Chaudière-Appalaches

24 — Port-au-Persil

Parce qu’on adore Charlevoix, ses villages typiques et sa nature incroyable qu’on recommande de vous arrêter, de déconnecter à Port-au-Persil. Loin de tout, ce charmant petit village aux airs d’Écosse enchante. Cet hameau traditionnel au cadre bucolique fut fondé d’ailleurs par Neil McLaren. Nous vous laissons deviner son origine.

⇒ région Charlevoix

25 — L’ile aux Lièvres

Tout juste quelques chalets s’y trouvent, la plupart des voyageurs optent pour le camping, plus sauvage et au plus près de Dame nature. C’est la meilleure des manières pour vivre le fleuve. Longue de 13km sur l’île aux lièvres on observe entre autre des phoques gris et parfois même des rorquals. Mais surtout, on regarde tendrement le soleil se coucher au loin sur les montagnes de Charlevoix.

⇒ Région Bas-Saint-Laurent
— À LIRE : Au fil du fleuve dans le Bas-Saint-Laurent


26 — L’île sauvage d’Anticosti

L’île d’Anticosti en plus d’être l’île la plus grande de l’embouchure du fleuve, est aussi l’un des plus beaux secrets du Québec. Les quelques 160 000 cerfs de Virginie en font une île singulière et il n’est d’ailleurs pas rare d’en apercevoir quelques-uns devant sa tante au petit matin. On aime particulièrement aussi ces 130km de sentiers, les rivières qui ne se comptent pas et l’impressionnante Chute Vauréal.

⇒ région Côte-Nord

27 —  Gravir le Mont d’Iberville

Plus haut sommet du Québec (1652m), le Mont d’Iberville situé dans la chaîne des monts Torngat (à la frontière avec le Labrador) inspire les randonneurs à la recherche de challenge. Voyager au Nunavik et partez à la rencontre des Inuits ; vous verrez combien le Québec ne vous ai jamais autant paru lointain, sauvage mais aussi extrêmement dépaysant. Un vrai choc des cultures, des paysages et de climat.

⇒ région Nord-du-Québec
Trek au parc national Kuururjuaq avec Parks Nunavik

28 — La route des vins

Œnophile, vos papilles s’affolent lorsque l’on vous parle de la France ou encore de l’Italie. Et pourtant, pourtant … vous devriez savoir comme les vins du sud du Québec sont excellents et font de plus en plus parler d’eux ! Ils représentent par ailleurs à eux seul 60 % de la production viticole québécoise. Quatre circuits en auto mais aussi en vélo sont alors proposés pour vous faire découvrir 22 vignobles des Cantons-de-l’Est.

⇒ région de l’Estrie
— Retrouvez la carte interactive de la Route des Vins


29 — Le parc national des Pingualuit

Comment résumer en quelques lignes cette expérience incroyable qu’est le Nunavik en hiver. Comment vous transmettre tout cet amas d’émotions qui se sont enchaînés lors de ces 5 jours d’expédition en ski de fond. Le Nunavik est d’une beauté brute, sobre, impérieuse qui ne s’offre pas facilement. Un désert de glace hypnotique et déstabilisant qui ne laisse personne indifférent.

Le parc national des Pingualuit est le premier parc national créé au Nunavik. Il tire sa renommée de son cratère météorique au diamètre impressionnant de 3,4km. Situé dans une toundra lunaire qui s’élance sur des milliers de kilomètres, il faut alors parcourir 100km depuis la communauté inuit de Kangiqsujuaq pour l’atteindre.

⇒ région Nord-du-Québec
— À LIRE : Dossier voyage au Nunavik

campement Manarsulik Pingualuit

Le campement Manarsulik se dresse dans un désert arctique à quelques encablures du cratère de Pingualuit. Les refuges sont rustiques mais confortables et disposent de quoi cuisiner, un poêle, des lits superposés ainsi qu’une toilette sèche.

vue du cratère Pingualuit en drone

L’impressionnant cratère de Pingualuit à 88km de Kangiqsujuaq




30 — Les HOM mini chalets 

Vous cherchez un micro chalet à louer en Outaouais ? Au bord du lac McGregor et tout près de Gatineau s’étirent ces chalets de bois posés sur des pieux. Élancés, ils offrent un confort luxueux tout en donnant l’impression d’être dans à la cime des arbres.

⇒ région Outaouais

31 — Les yourtes Imago village

Et si vous optiez pour un hébergement totalement atypique dans la région du Saguenay ? Les cinq yourtes d’Imago village nichées au cœur de la forêt ont une vue imprenable sur la station Le Valinouët et les Monts-Valin.

⇒ région Saguenay-Lac-Saint-Jean
— Comparer les prix sur Booking

32 — Les yourtes flottantes aux 4 vents

Passez la nuit dans une yourte sur un lac près de Carleton-sur-Mer qu’il faut rejoindre en canot (ou en kayak), et si c’était simplement ça, vos prochaines vacances parfaites au Québec ? Les boiseries peintes à la main, les matériaux naturels ainsi que leur forme circulaire font des yourtes un hébergement très relaxant.

⇒ région Gaspésie
— Comparer les prix sur Booking

33 — Le camping mer et monde

À la recherche d’un camping où poser sa tente en Côte-Nord ? Situé tout près de Tadoussac, Mer et Monde propose aussi d’observer les baleines du fleuve en kayak. Une alternative plus respectueuse, moins polluante et au plus près de la nature. Optez comme nous pour la sortie au lever du soleil, totalement magique !

⇒ Région Côte-Nord


34 — Le sentier des Appalaches (GR A1)

Cet été pour vos vacances au Québec vous souhaitez vous lancer un défi de taille ? Repousser vos limites physiques ? Ou tout simplement tenter la grande aventure des GR ? Et si vous partiez randonner sur les 650km du sentier des Appalaches (le GR A1 et premier itinéraire de grande randonnée en Amérique du Nord) à travers le massif Gaspésien ?

⇒ région Gaspésie
Préparer votre randonnée SIA

35 — faire du kayak au parc national du Bic

Le Bic c’est le joyau du Bas-Saint-Laurent. Aventures Archipel organise différentes sorties pour contempler les falaises escarpées de ce micro, mais pas moins exceptionnel, parc national. En kayak de mer en journée, ou au coucher du soleil, partez à la découverte de l’histoire, sa faune et sa flore exceptionnelle tout en relevant un nouveau défi sportif !

⇒ région Bas-Saint-Laurent
— Trouvez un hôtel dans le Bas-Saint-Laurent

36 — Randonner au parc national de Forillon

À l’extrême est de la péninsule gaspésienne, Forillon se dévoile entre plages de galets, forêts intenses et falaises abruptes façonnées par l’érosion. Nous vous recommandons deux sentiers en particulier. Celui d’abord de la tour du Mont Saint-Alban, puis le sentier des Graves. La particularité de ce dernier ? Vous pourrez atteindre le “bout du monde” et pourquoi pas observer des baleines au large.

⇒ région Gaspésie
— À LIRE : visiter le parc national de Forillon en 2 jours


37 — Les Monts-Valin

Si la vallée des fantômes du Parc national des Monts-Valin est populaire en hiver au Québec (notamment pour la raquette et le ski de fond), en été c’est sur le sentier du Pic de la hutte et ses 16km AR (dénivelé de 670m) que l’on domine les paysage de la région du Saguenay. Ici aussi, les lacs et rivières subliment les forêts d’érables rouge et de bouleau jaune où c’est un pur bonheur de pratiquer du surf à pagaie ou du canotage. Notez aussi d’autres sentiers pédestres des Monts-Valin comme Le Mirador (3km, facile) ou encore le Pic-de-la-tête-du-chien (8km, difficile). Enfin, le sentier des Pics s’étire quant à lui sur 22km, parfait pour de la longue randonnée.

⇒ région Saguenay-Lac-Saint-Jean
— À LIRE : Les fantômes de neige du parc national des Monts-Valin

38 — La vallée Bras-du-Nord

Le parc national de la Jacques-Cartier est un peu surfait pour vous ? Vous êtes à la recherche de nouveaux défis sportifs et davantage de tranquillité ? Autre destination plein-air proche de la ville de Québec (50mn), la vallée Bras-du-Nord ce n’est pas moins de 80km de sentiers pédestres dont le sentier des falaises (17km) et celui du Bras du Nord (22km). Canyoning, via ferrata, descende en canot, passerelle suspendue ou encore visite de la chute Delaney, parcourez cette vallée champêtre encore discrète. Les projets de développement foisonnent, profitez-en. Il y a fort à parier pour que la vallée devienne très vite une destination de référence au Québec !

⇒ région Québec
Plus d’informations

refuge pic-Dubuc Monts-Valin

Paradis blanc autour du refuge Le Fantôme, dans le parc national des Monts-Valin



39 — Canot au parc national de la Mauricie

Surnommée la belle d’à côté, la Mauricie c’est l’une des destinations parfaites pour des micro vacances au Québec avec notamment son parc national. Avec ses 150 lacs, c’est l’endroit rêvé pour du canotage mais aussi pour observer les orignaux qui viennent très tôt se nourrir dans les marais et eaux peu profondes. Enfin, les célèbres chutes Waber du parc de la Mauricie demande un peu d’effort avec 9km de rame sur le lac Wapizagonke puis 6,9km de marche (AR). 

⇒ région Mauricie
— Trouvez un hébergement en Mauricie

40 — La route de la Beauce en vélo

Cet été partez découvrir un peu plus la région discrète Chaudière-Appalaches et en particulier la vallée beauceronne. Si vous aimez le cyclotourisme découvrez ces vergers et terrains agricoles sur 140km de piste. Depuis Levis, les paysages bucoliques le long de la rivière Chaudière se succèdent. Un itinéraire de 3 jours est à retrouver ici.

⇒ région Chaudière-Appalaches
— À LIRE : Plein-air en Chaudière-Appalaches

41 — Le Grand Sentier du Canada

Le Grand sentier c’est 27 000km de sentier reliés entre eux après un long travail de 25 années et qui traversent l’intégralité du Canada. Du Yukon à Terre-Neuve, d’un océan à l’autre. Ce réseau transcanadien est par ailleurs le plus long réseau de sentiers au monde. Tous ces miles à marcher, ces paysages, ça fait rêver. Nous vous invitons alors à explorer la carte du Grand sentier pour trouver les portions pédestres accessibles au Québec.


42 — Sur la route des pow-wow

Et si vous découvriez enfin l’héritage des cultures autochtones ? Les pow-wow étaient autrefois des rassemblements religieux, célébrations de guerriers ou de commerce. Aujourd’hui, plus folkloriques, ils mettent en lumière ces cultures ancestrales, leur artisanat, danse et musique et permettent ainsi de perdurer leur tradition unique et de réaffirmer leur origine.

⇒ Régions Baie-James & Abitibi-Témiscamingue

43 — Parc des Chutes-Dorwin

Sur la rivière Ouareau, dans la municipalité de Rawdon, les Chutes-Dorwin s’élancent sur près de 20 mètres. La légende indienne du sorcier Nipissingue raconte l’histoire de Hiawhitha, jeune et belle femme, qui fut poussée par Nipissingue (une histoire d’amour, non réciproque bercé par des rivalités guerrières). Elle se transforma alors en chute, qu’on observera ici au sein du parc

⇒ Région Lanaudière
Plus d’informations

44 — Village de Val Jalbert

Remontez le temps au cœur de ce village historique, celui des premiers moulins à pâte du Québec. C’est à travers une quarantaine de bâtisses, dont des maisons en bois d’époque, un magasin général ou encore le couvent-école Saint-Gorges, que l’on imagine la vie d’antan en 1927. Profitez du déplacement pour découvrir si ce n’est pas encore fait, le Lac Saint-Jean et le parc national de la Pointe-Taillon.

⇒ Région Saguenay-Lac-Saint-Jean
Plus d’informations








45 — Parc régional des Sept-Chutes

Le parc tire son nom des sept chutes de la rivière Noire qui se trouvent près de Saint-Zénon au nord de Lanaudière. Même si une seule de ces chutes, le Voile de la Mariée, se trouve en au sein. Dans une nature préservée ce sont cinq sentiers pédestres qui offrent de beaux panoramas sur les chaînes Laurentiennes et la région de la Matawinie. Parmi eux, on atteint le Mont Brassart qui culmine à 650 mètres où ses falaises vertigineuses bercent le Lac Rémi.

⇒ Région Lanaudière
Plus d’informations

46 — Rejoindre Blanc-Sablon depuis Kegaska

Blanc-Sablon ne vous est pas familier ? Normal, c’est le village le plus à l’est du Québec, à la frontière du Labrador qui n’est pas le plus courant de visiter. Lointain, ses habitations colorées nous évoquent facilement le grand nord ou encore le Groenland. Prendre le N/M Bella Desgagnés qui ravitaille ces villages de la Basse-Côte-Nord aux airs de bout du monde est une belle promesse de dépaysement. Avec près de 500km de littoral et 25 heures de navigation. Depuis Blanc-Sablon vous pouvez continuer votre road trip et rejoindre ainsi Terre-Neuve.

⇒ région Côte-Nord


47 — Parc régional des Appalaches

Chaussez vos bottes et partez à la découverte des plus beaux points de vue des Appalaches à la frontière du Maine pour des vacances au Québec sportives. 140km de sentiers au cœur de la forêt appalachienne où lacs, eskers, rivières, montagnes et passerelles se découvrent au fil des saisons. En tête des sommets les plus populaires et difficiles se trouvent le mont Sugar Loaf qui culmine à 650m et qu’on atteint en grimpant le sentier du Garde-feu. Enfin, la Montagne Grande Coulée elle culmine à 853m. Elle s’atteint via le sentier des orignaux qui vous fera traverser plusieurs passerelles de bois. Notez que les chiens sont admis sur les sentiers !

⇒ région Chaudière-Appalaches
— Trouvez un hôtel en Chaudière-Appalaches

mont sugar loaf Appalaches

La vue depuis le sommet du Mont Sugar Loaf



48 — Prendre le train de Charlevoix

De juin à octobre, embarquez dans le train de Charlevoix depuis Québec jusqu’à La Malbaie qui offre une fenêtre entre fleuve et montagne. En empruntant ces chemins d’ordinaire inaccessibles, on se rend compte de tout le magnétisme du Saint-Laurent. Et c’est donc entre parenthèse, qu’on se laisse bercer par ces rails grinçantes. De plus, c’est une excellente idée de weekend sans voiture au départ de Québec.

⇒ région Charlevoix
— réservez un billet de train de Charlevoix

49 — Parc de la Gorge de Coaticook

C’est l’un des parcs du Québec idéal pour des vacances en famille. Avec ses 19km de sentiers pédestres, sa grotte, sa passerelle populaire enjambant la gorge de Coaticook mais surtout son incroyable parcours nocturne multimédia « Forest Lumina » en font une destination atypique où nature, imaginaire et mythologie de la forêt québécoise s’immiscent au cœur des Cantons-de-l’Est. 

⇒ région Cantons-de-l’Est

50 — Voir le réservoir Manicouagan

Curiosité géologique, l’astroblème de Manicouagan est le plus grand cratère météoritique sur Terre avec un diamètre de 85km. Pour l’observer, il faut alors emprunter la route 389 sur près de 300km depuis Baie-Comeau. Sur la route profitez-en pour visiter Manic-2 et Manic-5 avant d’arriver à ce gigantesque impact datant de 215 millions d’années. Enfin, continuez le road trip pour rejoindre Blanc-Sablon en empruntant la 500 puis la 510 (et faire un arrêt aux Churchill Falls)

⇒ région Côte-Nord

vacances-au-quebec-en-gaspesie

Le lac aux Américains en Gaspésie





Ci-dessous retrouvez la carte de tous nos voyages au Québec et au Canada ainsi que les articles / destination :






⇒ Alors, séduit(e)s par des vacances au Québec cette année ? Combien de ces endroits avez-vous déjà visités ?
Gardez notre article sur Pinterest & n’hésitez pas à partager vos coups de cœur en commentaire.

50-coups-de-coeur-a-voir-au-quebec
top-50-vacances-au-quebec-local