Baie-James, Québec, road trip, Voyage au Canada

Québec — itinéraire 15 jours en Baie James : la dernière frontière

17 mai 2019

Eeyou Istchee Baie-James est un territoire vierge où il est possible d’atteindre le dernier parallèle nord accessible par voie terrestre au Québec. C’est un amas de lacs et de taïga, de territoires encore vierges et infinis. Mais la Baie-James c’est aussi le cœur de la culture autochtone : les Cris. Pourquoi venir en Baie-James ? Que voir, que faire ? Retour sur notre aventure de 15 jours en van !

 

voyage en Baie-James itinéraire

blog voyager au Québec

 

Si tu suis notre blog voyage depuis peu, à l’été 2018 nous avions participé à un concours organisé par l’office du tourisme pour partir découvrir la Baie-James. Grâce aux voix de nos abonnés, vous (#cœur sur vous les gars), nous avions remporté le concours et fîmes parti des 6 heureux finalistes. Pendant 15 jours en juillet, avec une équipe de tournage, nous sommes donc partis traverser cette dernière province du Québec accessible en voiture juste avant le grand nord québécois qu’est le Nunavik. 5000 km dans les jambes, plusieurs activités, des expériences riches humainement et la découverte de la culture Crie. Bienvenue en Eeyou Istchee Baie-James, une région du Québec méconnue qui mérite qu’on s’y penche de plus près. 

 

aventure into the northinto the north tourisme eeyou-istchee-baie-james

 

La Baie-James — 1 van, 15 jours, 5000 km dans la forêt boréale

Cet article a mis du temps à arriver. Il faut dire que ce voyage fut avant tout une expérience humaine incroyable et plutôt atypique. Si dans le cadre du blog j’ai déjà été amenée à voyager avec d’autres personnes, jamais ces voyages ont dépassé les quelques jours. Partir en voyage avec une belle brochette d’inconnus pendant 15 jours ça peut être long. Nous avons tous nos humeurs, nos personnalités, nos besoins de s’affirmer et nos moments plus calmes.

Mais revenons à nos moutons. La Baie-James c’est quoi, c’est où ? La Baie-James c’est un territoire (plutôt) énorme au nord du Québec. Pas le grand nord, mais presque. Ce dernier s’étend du 43e au 55e parallèle nord. C’est une région que même les québécois eux-mêmes situent mal sur une carte géographique tant la région est discrète. Limitrophe avec les régions de l’Abitibi, du Saguenay, de la Côte-Nord & du Nunavik, la Baie-James est la dernière frontière avec le grand nord québécois accessible par voie terrestre. Si tu es à la recherche d’un Québec hors des sentiers battus, clairement la région est faite pour toi. C’est simple, en 15 jours nous n’avons pas croisé un seul touriste !  

Territoire de longue date de la culture Crie (l’un des peuples des Premières Nations), on voyage en Baie-James pour toucher du doigt le grand nord ; le vrai, celui avec la forêt boréale, la taïga, les routes solitaires. Depuis la Baie-James on peut même (symboliquement certes, mais quand même) poser ses pieds au Nunavut en-dessous de la Baie d’Hudson depuis le village autochtone de Wemindji. Un voyage loin des sentiers traditionnels qu’on a l’habitude de voir au Québec. J’ai découvert un autre visage sauvage  de la belle province. J’espère que ces photos vous titilleront la curiosité. 

 

road trip itinéraire 15 jours en Baie-James

 

 

15 jours en Baie-James — un itinéraire complet :

 

Jour 1 | Vol Montréal – Chibougamau avec AirCreebec 

Jour 2 |  Mistissini — 90 km

Jour 3 & 4 |  découverte de la culture Crie à Oujé-Bougoumou — 150 km

Jour 5 & 6 | Matagami — 362 km

Jour 7 & 8 | route vers Waskaganish — 350 km

Jour 9 | la route 381 

Jour 10 | Wemindji et premiers pas au Nunavut — 460 km

Jour 11 | Chisasibi, dernière communauté accessible en voiture — 260 km

Jour 12 | Radisson et le barrage — 110 km

Jour 13 | Mirage et la dernière frontière terrestre — 435 km

Jour 14 | Retour vers Chibougamau 

 

paysages Baie-James nord Québecvisiter Waskaganish Baie-Jamessommet Mont Laurier Baie-Jamessentiers randonnée Québec Eeyou-itschee Baie-Jamessunset James-bay north quebec

 

 

 

 

La Baie-James en 5 coups de cœur

 

 

 

Au lieu de vous raconter chaque jour de cette aventure (pour les curieux vous pouvez regarder tous les épisodes de cette incroyable odyssée #IntoTheNorth), j’ai préféré vous citer mes 5 coups de cœur. Cinq expériences qui, j’espère, vous donneront à votre tour envie de réaliser ce voyage singulier et loin des voyages conventionnels. 

 

1) Dormir aux écogîtes du lac Matagami

Aux abords d’un lac majestueux, j’ai découvert un site qui me faisait presque oublier que j’étais dans un gîte. Une vraie déconnexion. Petit chalet en bois, terrasse qui donne sur le lac, bain nordique, canot. Un vrai bonheur de découvrir cet hébergement de type durable que je ne peux que vous recommander si vous voyagez en Baie-James cet été ! Nous en avons profité pour en découvrir un peu plus sur la forêt boréale en compagnie de Pierre, le propriétaire des écogîtes.

À votre disposition : 2 yourtes et 3 chalets écologiques. 

 

faire du canot au Québecblog voyage québeclac nord Québectourisme durable écogîte Matagamichalet écogîte lac Matagamiforet boréale Baie-Jameschalet en bois nord Québecvoyager hors des sentiers battus au Québec

 

2) Découvrir la culture Crie à Oujé-Bougoumou

Visiter la région Baie-James c’est surtout s’imprégner de la culture Crie. Pour 2 nuits, nous avions la chance d’être accueillis au site traditionnel de Nuuhchimi Wiinuu par Anna & David. Nous étions logés dans des tentes traditionnelles au bord d’un grand lac. Ce couple si attachant nous a conté leur culture, leur fierté et leur triste passé. Ils nous ont aussi communiqué certains de leur savoir-faire ancestraux. Les filles avec Anna ont appris à coudre de la peau de Caribou. Quant aux garçons, ils ont recueilli les conseils avisés de David pour sculpter une pagaie en bois. 

Touchant, ce couple est très fier de partager des bribes de leur culture unique. Anna nous a même offert un magnifique chant traditionnel qui nous a tous foutu les larmes aux yeux.

site traditionnel cri Nuuhchimi-wiinuutourisme autochtone cri Baie-Jamesvoyager au Québec hors des sentiers battusitinéraire 10 jours en Baie-Jameslac Québec du nordveste Lafuma

 

Vivre chez l’habitant fut aussi l’occasion de goûter à quelques spécialités (la bannique (pain traditionnel), l’original ..). Pour aller plus loin dans l’histoire de la culture Crie, je vous invite à assister au Pow Wow de Chisasibi qui se déroule début août et de visiter l’institut culturel cri d’Aanischaaukamikw (beau bâtiment entre le moderne et le traditionnel qui en explique long sur la culture Crie).

 

découverte de la culture Criefaire de la banniqueportrait femme crie Waskaganishroad trip en Baie-James tourisme autochtone

3) Survoler la Baie-James en hydravion Transtaïga

Le Québec est connu pour ses vastes réserves d’eau douce. Et c’est à la pourvoirie Mirage que nous avons pu observer toute cette diversité à bord d’un hydravion. C’était mon premier vol ; une parenthèse magique de ce road trip en Baie-James. La plus dingue et certainement celle qui m’a donné le plus de frissons. Le lendemain nous sommes retournés (toujours en hydravion car il n’y a aucune route pour circuler) dans l’un des nombreux réservoirs de la pourvoirie pour une après-midi pêche.

C’est en Baie-James que j’ai testé et pris goût à la pêche, pas la récréative. Celle plutôt qui vous pousse à ramener quelque chose pour manger le soir. Alors bien sûr, nous n’étions pas seuls au milieu de nulle part sans vivres. Mais lorsque tu te retrouves dans ces coins aussi isolés et solitaires (pas de magasins, d’hôpitaux ni même d’habitants hormis ceux de la pourvoirie), tu t’adaptes et prends conscience que nous n’avons pas tous la même vie. 

 

pêche pourvoirie mirage route transtaigapêcher lac baie-jamespêcher lg4 pourvoirie nord Québecvoyager en Eeyou Itschee Baie-James itinérairelacs du Québec en étésurvol en hydravion au Québeclacs du nord Québec vue depuis les airssurvoler le Québec en hydravionplus beaux paysages du Québecforêt boréale taiga baie-jamesvoyage grand nord Québécoisfaire un survol en hydravion nord Québecsurvoler la Baie-James en hydravioncoucher de soleil Québecfleurs sauvages Baie-James Québecroad trip 15 jours Québec Baie-jamesvoyager en Baie-James que voir

 

4) Kayak, feu de camp et aurores boréales à Wemindji

Wemindji est une jolie petite communauté Crie qui se situe le long de la Baie. Accompagnés d’Ernie et James, deux guides cris nous sommes partis en quête de dépaysement total sur les Paint Hills Island ; un archipel qui se situe entre la Baie-James & le Nunavut. Moi qui rêvais d’apercevoir un ours polaire, j’y ai surtout observé mon tout premier caribou. Ces îles sont tellement peu connues que vous n’en trouverez aucune image sur Google. La beauté boréale à l’état brut. De la mousse, du lichen, des renards arctiques qui jouent à cache-cache, du quartz à ne plus savoir qu’en faire. C’est ici aussi que nous avons trouvé un magnifique bois de caribou, qu’un des guides cris a offert à Benjamin. Un magnifique souvenir exposé dans notre salon qui nous rappelle chaque jour cette aventure incroyable. 

paint hills island wemindji nunavutvoyage Baie-James randonnerportrait culture crie

 

Pour réaliser cette sortie de bateau je vous laisse regarder les coordonnées ici

La veille nous avions découvert la Baie par nos propres moyens : en kayak de mer. Une activité que vous savez, j’adore. Le ciel était en feu ce soir-là rendant le moment d’autant plus unique. 

 

faire du kayak dans le nord du Québeccoucher de soleil Wemindji Baie-Jamespaysage boréale nord Québec

feux de camp aventure Québec

 

5) Rouler jusqu’à Chisasibi, la dernière frontière au 53e parallèle

Le peu de voyageurs qui se rendent jusqu’à Radisson sont curieux de visiter la centrale hydroélectrique souterraine la plus grande du monde : l’aménagement Robert-Bourassa. Si ce n’est pas l’étape du voyage que j’attendais le plus, je dois avouer que la visite était assez impressionnante (même si l’histoire derrière est moins glorieuse). Je ne rentrerai pas dans les faits historiques, mais vous vous doutez bien qu’à l’époque bon nombre de familles Cris ont dû être délogées pour que l’État puisse construire son barrage. Chose faite, la plupart de l’électricité du sud du Québec provient d’ici. Quand il y a une panne à Montréal c’est souvent dû à un problème ici à Radisson. 

village Chisasibi Baie-jamesChisasibi dernière communauté avant le 55e parallèle

 

Visiter la Baie-James — avant le départ

Comment rejoindre la Baie-James ? 

Si la voie terrestre est la plus longue, comptez depuis Montréal 8h de route pour rejoindre Chibougamau et depuis Québec 5h30, la voie aérienne, possible, est bien plus rapide. Nous avons voyagé avec Air Creebec qui dessert aussi bien Chibougamau que les autres communautés Cris. Pour des raisons écologiques, j’aurais préféré m’y rendre en voiture. Je n’avais pas le choix sur ce voyage mais si c’est ce que vous décidez, prévoyez bien 2 jours supplémentaires.

 

Hébergement, où dormir en Baie-James ?

— les Écogîtes de Matagami (trop canon)

Pourvoirie Mirage ; au kilomètre 358 pour se sentir loin de tout !

— À Chisabisi, dormez à l’hôtel Waastooskuun Inn,  le plus luxueux du séjour

— À Wemindji vous pouvez dormir à l’hôtel Maquatua

D’autres hôtels en Baie-James à retrouver ici. Attention, très peu d’offres ! 

 

L’état des routes en Baie-James

On ne va pas se mentir, que vous empruntiez la route de la Baie-James ou la route Transtaïga, il faut aimer les longues routes solitaires et accidentées. Des routes de gravier qui nécessitent d’avoir une bonne voiture (voire un 4×4). Balafrées d’hiver rudes, ces routes interminables de gravier et de bosses plairont aux plus aventuriers. Attention, partez toujours avec un pneu de rechange, faites le plein à chaque fois que vous le pouvez et gare aux camions qui roulent vite !

Plus d’informations sur le site de l’office du tourisme !

que voir faire en Baie-James

 

 

 

 

A R E  Y O U  O N  P I N T E R E S T ?

Envie de faire un road trip en Baie-James aussi ?
Garde notre itinéraire sur Pinterest

voyager en Baie-James blog15 jours road trip Baie-James

 

 

 

 

Dossier voyage au Canada :

EXPATRIATION & PVT CANADA  —  VOYAGE AU QUÉBEC  —  VOYAGE AU NOUVEAU BRUNSWICK  —  VOYAGE EN ONTARIO  — VOYAGE EN ALBERTA  — EXPÉDITION NORDIQUE AU NUNAVIK

You Might Also Like

7 Comments

  • Reply Anne 17 mai 2019 at 9 h 47 min

    C’est vraiment sauvage! Ca me rappelle notre semaine canoë sur la French River, finalement, les paysages canadiens sont parfois semblables. Mais vu d’avion, c’est tout autre chose!

  • Reply Florence 17 mai 2019 at 13 h 40 min

    Waouh, superbes paysages et très belles photos! Merci de partager ce voyage canadien

  • Reply Laurélen 18 mai 2019 at 14 h 59 min

    C’est magnifique Amélie ! Très beau travail :) Je pense que ça me plairait beaucoup comme destination, c’est un peu ma définition de l’aventure ^^

  • Reply L&T 18 mai 2019 at 15 h 32 min

    Vos photos sont vraiment superbes!!

  • Reply carla 20 mai 2019 at 0 h 18 min

    …juste waouhhh… ça semble absolument extraordinaire et voilà qu’un nouveau rêve d’ailleurs, de grands espaces et de nature se profile dans nos têtes… merci!

  • Reply Ornella 22 mai 2019 at 10 h 45 min

    Bravo pour ce billet qui nous a bien fait voyager !

  • Reply french_nomadista 23 mai 2019 at 20 h 28 min

    Wahou! J’aimerais me téléporter tout de suite là-bas maintenant! Les photos sont dingues <3 Merci pour toutes ces infos précieuses que je garde bien au chaud pour un futur roadtrip québécois!

  • Leave a Reply