From Airport with love.
Ça fait plus d’un an qu’on garde le secret dans nos tiroirs. On veille, malgré l’excitation, à ne pas le crier sur tous les toits parce qu’on souhaitait vous faire la surprise. Le jour de notre grande aventure. Alors, TADAA ! Seuls certains d’entre vous, et amis proches, sont dans la confidence. Aujourd’hui, depuis l’aéroport (ça va devenir une habitude de vous écrire depuis les hubs), on vous annonce LA grande nouvelle de 2018, notre grande aventure, celle sur laquelle on se penche depuis des semaines. Nous repartons vivre à l’étranger, loin de tout, loin de nos habitudes. Vous nous suivrez ? 

 

vivre à l'étranger pvt

 

Aéroport Charles de Gaule, numéro de vol TS 455 opéré par Air Transat,il est 07h50. 

Je vous écris ces quelques lignes les maintes moites, un peu tremblantes. Quatre valises qui contiennent toute notre vie et le chat depuis sa caisse qui miaule. Je ne réalise pas même si ça fait des mois que nous travaillons sur ce projet. Je vous raconte notre épopée, car d’avance tout n’était pas gagné. Il y a presqu’un an, jour pour jour, je m’inscrivais sur le site du gouvernement canadien pour décrocher le fameux sésame : le PVT (visa vacances travail) pour partir vivre à l’étranger, au Canada deux ans. Premier bassin je suis tiré au sort, le reste s’avère être une formalité. Très vite j’obtient le Saint Graal et à moi les contrées canadiennes. Mais dans l’histoire idyllique, Benjamin lui n’a pas été tiré au sort. On croise les doigts, les orteils et tout ce qu’on peut croiser d’autre. En vain. Il ne sera jamais tiré au sort. Crève cœur quand nous recevons un mail disant que sa candidature est rayée car les visa épuisés. 

Novembre 2017, on ne perd pas espoir et nous renouvelons sa demande. Entre les plans sur la comète et les retours à la réalité, on imagine les différents plans B, C, D. On rature sur un carnet que l’option la plus probable reste le mariage. Et pourquoi pas à Vegas. La second option c’est de faire un voyage aux États-Unis tous les trois mois pour renouveler le visa touriste classique. Mais quel est le seuil de tolérance de la douane canadienne ? Les doutes nous envahissent et des moments, j’assume, je me dis que ça aurait été mieux d’être seule, de ne pas dépendre de quelqu’un d’autre, de vivre ce rêve quoiqu’il adviendra. 

La délivrance tant attendue arrivera enfin la semaine de noël. Ce lundi 18 décembre.
Je reçois un mail du gouvernement canadien disant que Benjamin à reçu un nouveau message. Ça ne peut pas être anodin, absolument pas. je file rallumer l’ordinateur, je me connecte et je vois qu’il a enfin été tir au sort. Halléluyah. On ne l’attendait plus et on commençait, doucement à nous résinier à tenter tant bien que mal l’aventure ou à tout annuler. 

Aujourd’hui, délivré de ces détails de paperrasse, après avoir organisé (un peu à l’arrache faut le reconnaître ces 2 derniers jours) notre départ, enfin nous partons vivre à l’étranger. Le PVT en poche, on plie bagage pour le Canada. J’ai peur déjà, faut dire que nous nous étions un peu ancrés à Marseille depuis presque 4 ans. J’ai peur parce que le futur est incertain, il m’apparaît comme un trou sans fin. Je m’y engouffre mais je ne sais pas vraiment ce qui m’attend. Ce qui nous attend. Personnellement, professionnellement et notre couple qui devrait fêter à Montréal prochainement ses 8 ans. Tout me fait peur, nous fait peur, mais beaucoup plus à moi. Je porte sur mes épaules nos frayeurs et nos craintes pour nous deux. Heureusement, la bonne humeur de Benjamin m’aide à positiver. Je croise les doigts pour que ces 2 prochaines années passent à toute allure pour que je ne puisse pas avoir le temps de voir combien mes parents, mes frères, ma famille et mes ami(e)s vont me manquer mais j’espère de tout cœur profiter de chaque seconde de notre nouvelle vie canadienne ! Étirer le temps et ramener la blinde de paillettes à nos proches quand nous leur raconterons ce tout ! 

On espère que vous êtes autant excités que nous. Que vous nous suivrez toujours, même si les voyages seront davantage tourné vers l’Amérique du Nord. On espère voyager beaucoup, vivre de belles rencontres, voir de beaux paysages, vous faire voyager avec nous pendant les deux prochaines années. J’appelle à nos lecteurs / connaissances qui vivent à Montréal, faites-nous signe qu’on aille se boire un verre à notre arrivée :) 

 

vivre à l'étranger blog voyageexpérience visa vacances travail canada

pvt et vivre à l'étranger

expérience pvt canada blogJ’emporte avec moi quelques livres : 5 ans de réflexion qu’une vieille amie de collègue m’a fait découvrir en début d’année (merci Mathilde, je suis sûre y écrire de beaux souvenirs dedans), un guide Lonely Planet Canada l’essentiel pour quelques tips, la superbe édition 36 hours États-Unis & Canada et le dernier numéro de Voyager Ici & Ailleurs !

 

 

 

essentiel lonely planet Canada 36 hours usa canada geoguide quebec lonely planet Quebec

Achetez : L’essentiel du Canada, Lonely planet | 36 hours Usa & Canada| Québec Géoguide| Québec, 8ème édition Lonely planet 

 

 

 

Je crois qu’on nous appelle. L’embarquement va bientôt commencer.
J’ai mal au ventre et déjà les larmes qui me montent. L’excitation du départ mêlé à la peur qui me ronge. Mais nous n’avons qu’une vie non ? Alors, fions à toute allure sans nous retourner et sans regrets. Souhaitez-nous bonne chance !
À très vite, au Canada, je vous embrasse ♡