Comment faire du vélo quand on a ses règles ? Petite question, pas aussi simple qu’elle n’y parait car, en débutant le cyclisme, c’est le genre d’interrogation que beaucoup de femmes se posent. Sujet peu exploré dans cet univers resté longtemps masculin, un poil encore sacré (“bouh, les règles c’est sale” diront les plus rétrogrades), nous avons trouvé le cuissard menstruel qui manquait tant au cyclisme féminin. Avec la marque Wilma, on pousse une porte supplémentaire sur l’évolution de la pratique féminine. On adore et on vous dit pourquoi.



Mais avant d’aller plus loin, petite précision pour celles qui n’ont pas encore une pratique débridée du cyclisme. Sachez, si ce n’est pas encore le cas, qu’à vélo, on ne porte pas de sous-vêtements. Ce qu’on appelle “le cuissard” en est tout simplement le substitut. C’est d’ailleurs la pièce la plus importante de l’équipement du cycliste car c’est lui qui conditionne le confort sur la selle et évite les irritations au niveau du périnée. Un peu comme une seconde peau. On le choisira donc avec grande attention pour qu’il s’adapte parfaitement à notre morphologie.



préparer son voyage sur la véloscénie




FAIRE DU VÉLO PENDANT SES RÈGLES ?

Dans notre pratique du cyclisme au féminin, si nous avons chacune nos propres parcours, objectifs et envies, c’est bien la seule chose que nous avons en commun : nos règles. Mais alors comment font les femmes pendant leur cycle ? Tampon ? Cup ? Serviette hygiénique ?

Lors de sortie régulière à vélo, les menstruations peuvent être un vrai cauchemar. Contraignantes, peu confortables, elles demandent aussi à minima une certaine logistique. Il faut savoir qu’en moyenne, la période de cycle représente 60 jours par an (et peut aller jusqu’à 83 jours). Autant de jours où potentiellement, vous ne pouviez pas pratiquer. Je me suis moi-même posée la question jusqu’à tomber par hasard sur la marque WILMA et son innovant cuissard menstruel.


Les règles sont faites pour être ignorées

WILMA






WILMA : 100% POUR LE CYCLISME FÉMININ INCLUSIF

Créé en 2020 par Céline Champonnet, WILMA (en hommage à l’athlète américaine Wilma Rudolph) est une marque de cyclisme exclusivement et inclusivement dédiée aux femmes. Qu’importe leur pratique, leur niveau, ni même leur taille. L’un de leur slogan est et on l’adore “We believe in women cycling”. WILMA, c’est donc une marque qui parle à TOUTES les femmes, de la débutante à la sportive aguerrie, et qui propose un large éventail de tailles allant du XS au 3XL. Et çà, on en rêvait !









UN CUISSARD MENSTRUEL QUI CHANGE LES RÈGLES

Mais au-delà de beaux design et coloris, WILMA révolutionne surtout l’univers du vélo en proposant le tout premier cuissard menstruel : 📌 le Bloody QUEEN. Une vraie révolution dans ce milieu sportif aux marqueurs très virils. Pas étonnant que personne ne s’était encore posé la question sur ce sujet qui, rappelons-le tristement, est resté tabou pendant longtemps. Pourtant, les règles font partie intégrante de la physiologie de la femme. Impossible de les ignorer. Et à l’heure où la pratique séduit chaque jour un peu plus le deuxième sexe, il étant grand temps de changer un peu les règles. (Jeu de mot facile, vous l’accorderez.)

Fabriqué en Italie, le pad menstruel Bloody QUEEN se veut comme une seconde peau et aspire à vous faire oublier votre période de menstruation. Règle ou pas, on enfile le cuissard Wilma sans se poser de question. Et c’est ça qu’on aime : ne plus devoir se poser de question. Réduire un peu plus les inégalités homme femme pour aller à l’essentiel et se concentrer sur ce qui nous rassemble. Une passion commune : le cyclisme. Point !

Outre l’innovation textile, la création d’un cuissard menstruel permet donc surtout une vraie pratique débridée du cyclisme féminin. Plus besoin de s’interdire une sortie gravel, terminée la charge mentale, les femmes peuvent enfin se sentir libre dans leur pratique du vélo et ce, même pendant leur cycle.







Le cuissard menstruel Bloody QUEEN en détail :


  • Durée d’utilisation : jusqu’à 6 heures
  • Il absorbe l’équivalent de 2 tampons
  • Le pad se rince à l’eau froide puis à la machine à laver à 30°. En itinérance vélo je le laissais tremper et le laver à 2 reprises
  • 3 tailles possibles : 1er : tailles XS-S / 2e : tailles M-L / 3e : tailles XL-2XL-3XL
  • Confortable et respirant
  • Prix accessible (-de 100€)




NOTRE NOTE :

10/10




NOTRE AVIS SUR LE CUISSARD MENSTRUEL WILMA

Après l’avoir utilisé sur près de 450km pendant 📌 10 jours sur la Véloscénie (Paris <> Mont-Saint-Michel), je valide X1000 le confort et l’absorption de flux de ce cuissard menstruel. La première sortie est un peu étonnante c’est vrai car on pense aux possibles fuites et à l’inconfort d’être potentiellement mouillée. Mais, en réalité, on prend très vite goût à cette liberté totale de mouvement. J’aime particulièrement aussi la coupe du cuissard assez haute. C’est pourquoi d’ailleurs je continue d’utiliser le Bloody QUEEN pour mes sorties même hors-cycle.

L’unique remarque plutôt conseil que je ferai, notamment pour les 📌itinérances à vélo de plusieurs jour, ce serait d’avoir un jeu de 2 cuissards menstruels. Suivant vos modes d’hébergement vous n’aurez pas systématiquement une machine à disposition. Si je lavais mon pad chaque soir à la main, j’étais contente d’avoir pu faire deux machines à laver car ça sèche beaucoup plus vite qu’un lavage à la main.

Pour terminer et parce qu’on aime soutenir ce genre de marque 100% girl power WILMA propose, en parallèle du pad menstruel, des jerseys, coupe-vents, baselyers, casquettes etc.

Parmi nos pièces chouchous :
💜 le tout nouveau coupe-vent réflectif (129€)
💚 le tee-shirt iconique We believe in woman cycling (39€)
🧡 le jersey d’hiver rose poudré (99€).



avis sur le cuissard menstruel bloody Queen
on a testé le cuissard menstruel Wilma


J’espère que cette découverte du cuissard menstruel vous encouragera dans votre pratique du vélo ou vous séduira à vous lancer dans cette belle aventure sportive. Les règles peuvent être un frein, c’est indéniable, elles font partie de nous mais aujourd’hui WILMA propose une vraie réponse pertinente alors, plus d’excuses non ?




Cet article n’est pas sponsorisé.
Écrit avec cœur, il a pour unique but d’inspirer les femmes à s’affranchir de contraintes que nous-seules pouvons comprendre.