praha

“Non mais c’est quoi cet article morbide”, je vous vois venir! Alors non tout de suite, je ne suis ni satanique, et je n’ai ni de passion secrète pour la mort, ou autre rituel du genre! Je ne suis pas non plus une sorcière à en devenir (même si j’adorerais avoir un chat, tout noir, mais simplement pour pouvoir l’appeler Batman, restons tranquille!)!
Il y a bientôt deux mois maintenant, je suis allée à Prague, voyage scolaire, où nous avons passé une demi-journée à Kutna Hora, à une petite heure de Prague, pour visiter l’ossuaire de Sedlec! J’avoue je vous appâte un peu en écrivant Prague, alors que non, en faite c’est Kutna Hora, restez quand même, on est toujours en République Tchèque hein! 
Mais je suis d’accord, quand même,  pour introduire Prague, j’aurai peut-être pu mieux trouver! Mais croyez-moi cet endroit j’étais obligée de vous en parlez, parce que, si cela peut en rebuter certains, qui se dirait que c’est glauque, malsain ou autre, non j’ai juste envie de dire que c’est beau!
Sur l’histoire du lieu, je n’en sais que peu, ni mon professeur, ni le lonely a pu m’en dire plus. Cet endroit j’avais très envie de le voir, bien avant de savoir qu’il avait été rajouté au programme, poussée par ma curiosité, envie d’en savoir plus, du comment du pourquoi! Je n’ai pas plus de réponse, que mes recherches personnelles.

La restauration, ce que nous voyons actuellement, a était entrepris en 1870. Mais la reconstruction de l’église et la décoration faite avec quelques quarante milles personnes a été estimée entre 1700 & 1709.
Ces restent humains datent de 1348, date à laquelle la peste noire frappa la région, suivie par une période de guerres. Oeuvre du sculpteur Matthias Braun, celui-ci s’est inspiré du livre Ezéchiel de la Bible, avec pour message clair : la vie éternelle!

Cet endroit macabre, très mystique, peut provoquer de la stupeur, peut-être du dégoût. Chacun est libre de voir le message qui lui convient. Pour ma part, je ressens dans cette décoration, une impression d’hommage, une façon d’honorer tout ces gens. 
Je pense que ce mémorial, est également, non sans rappeler la vanité et la maxime memento mori (“souviens toi que tu mourras”)
Un lieu unique, vraiment!


Afficher Prague sur une carte plus grande