Voyager en Guadeloupe pendant une semaine, que faire, quel itinéraire, où dormir ?
La Guadeloupe, un coup de cœur dans les Caraïbes !

 

J’ouvre cette parenthèse créole, acidulée et brute à l’effluve de cannes à sucre, de soufre et de brises marines. À quelques 7 000km de Paris, se trouvent les îles de Guadeloupe qu’on aime appeler “île papillon”. De ses deux ailes, la première au relief plat se nomme Grande-Terre quand la seconde, Basse-Terre, elle, est volcanique, montagneuse et tropicale. Disséminées dans l’archipel des Antilles et venant épouser les contours de la Guadeloupe se trouvent, Les Saintes îles les plus connues, la Désirade la plus sauvage et Marie-Galante, la plus douce. Dans cet article retrouvez tous les conseils nécessaires pour voyager en Guadeloupe et préparer au mieux vos vacances dans les caraïbes : quel itinéraire pour une semaine en Guadeloupe, où dormir, quelles activités .. 

 

Marie galante plage guadeloupevoyager en guadeloupe - corsaircoucher de soleil guadeloupe

 

Avant de vous conter en détails cette douce semaine passée sur les îles de Guadeloupe, je voulais vous faire un article spécial : voyager en Guadeloupe au style de “guide pratique” pour séparer ces informations du récit lui-même. J’ai essayé de rassembler dans un article toutes les réponses aux questions qu’on peut se poser avant un départ ou lors de la préparation du voyage : quand partir en Guadeloupe ? Quoi prendre dans sa valise ? Où dormir ? C’est assez chronophage, mais je sais que ces informations pratiques pourront aider certains d’entre vous si vous décidez de voyager en Guadeloupe. 

 

 

Voyager en Guadeloupe —  bien choisir sa compagnie aérienne


Nous sommes partis avec la compagnie aérienne spécialiste des îles : Corsair qui propose des vols directs et réguliers vers la Guadeloupe au départ d’Orly et qui fait parti du groupe TUI Nouvelles-Frontières. En toute objectivité j’en ressors très satisfaite. C’était mon tout premier long courrier alors oui je n’avais pas beaucoup de comparaison possible mais j’avais beaucoup d’appréhension avant le départ pour finalement dormir comme un gros bébé.
Chaque siège dispose d’un écran avec une belle palette de films dont les derniers en date; j’ai pu regarder The Revenant à l’aller par exemple. Pas besoin de prévoir votre masque pour dormir lors des 8 heures de vol, Corsair vous le fourni dans une chouette petite trousse. Et puis à disposition, des couvertures toutes douces pour reprendre des forces avant l’atterrissage. L’équipage veuille à passer très souvent pour vous proposer à boire, j’apprécie ces petites attentions qui n’étaient pas destinées qu’à nous blogueurs, mais bien à tout l’avion.

Niveau prix – le nerf de la guerre nous y voilà – les Antilles sont à partir de 448€ (Guadeloupe et Martinique). D’autres vols pour Pointe à Pitre moins chers sont à trouver ici. La destination desservie la moins chère est Montréal avec des tarifs qui démarrent à 370€. La compagnie dessert aussi d’autres îles comme la Réunion, Mayotte, Cuba et Madagascar. Pour être au courant des promotions, il suffit de s’inscrire à leur newsletter. Très satisfaite, je voyagerai avec plaisir de nouveau sur les vols Corsair !

 

 

voyager en Guadeloupe avec corsair

 

 

Comment se déplacer sur les îles de Guadeloupe ?

En voiture — pour une totale liberté
Le moyen de transport indispensable si vous comptez vadrouiller et partir à la découverte de l’île. Il n’y a pas de train et très peu de bus. De plus, la Guadeloupe dispose d’un très bon réseau routier. Vous pouvez rouler sans crainte. 

 

sur les routes de Guadeloupe

 

En bateau — pour naviguer d’île en île
Pour nous rendre sur les îles nous avons pris à 3 reprises les navettes maritimes. Il faut bien se renseigner des heures des départs et retours, il n’y en a pas toutes les heures. 
– Archipel1 pour aller sur l’île de la Désirade au départ de Saint-François
– L’Express des îles pour aller à Marie-Galante au départ de Pointe-à-Pitre
– CTM Deher pour aller aux Saintes au départ de Trois-Rivières

 

En catamaran — pour une sortie au coucher du soleil
Souvenir d’une douce escapade sur les vagues dans la baie de Deshaies avec Talamanca excursion.

Tarif : 35€ / pers – pour l’excursion coucher de soleil

 

En gyropode — pour découvrir la Guadeloupe d’une manière originale
C’est avec un moyen plutôt drôle et original que nous avons découvert notre première île : la Désirade, en gyropode avec Ecofuntour. Alternative idéale à la marche si vous n’avez pas de voiture et que vous ne dormez pas sur place pour découvrir l’île autrement. J’avais assez peur au début et oui j’ai failli me casser la gueule (je crois même que Gégé à des preuves de tout ça). C’est que ces petites bêtes montent jusqu’à 25 kilomètres / heure quand même. Résultat : une chouette balade où l’on s’est bien marré avec des accompagnateurs de choc. Merci Franck !

Tarif : 85€ / pers – inclut : bateau A/R, balade de 2h30
Pour plus d’informations sur Ecofuntour www.ecofuntour.com


Talamanca excursion, voyage GuadeloupeTalamanca excursion, Guadeloupe
vacances en Guadeloupe - conseils pratiques

 

 

Quand partir en Guadeloupe ?

On a tendance à voyager en Guadeloupe lors des vacances d’hiver en métropole ce qui correspond à la période sèche et à la haute-saison en Guadeloupe. Période qui s’étend de mi-novembre à mi-mai et donc où les tarifs sont les plus élevés. J’aime voyager hors-saison (les billets d’avion pour la Guadeloupe sont d’ailleurs bien moins chers) ; le climat n’est peut-être pas le “meilleur” comme écrit sur le papier mais cela permet d’éviter les foules et les plages bondées. Alors voyager en Guadeloupe pendant les vacances d’hiver pour trouver soleil et fuir le vent d’hiver oui, mais il faut savoir que la Guadeloupe est très agréable toute l’année aussi. Nous sommes partis en avril et nous avons eu des températures autour des 30 degrés tous les jours avec une seule demie-journée de pluie. Et puis, hormis aux Saintes et à la Soufrière, nous avions l’impression d’être les seuls voyageurs sur l’île. Un vrai privilège de voyager hors-saison ! 

 

 

Que mettre dans sa valise pour un voyage en Guadeloupe ?

Que mettre dans sa valise pour partir en Guadeloupe ?
Voici les indispensables :

– un anti-moustique spécial “tropiques” ; vérifiez qu’il contient bien de l’icaridine. J’utilise soit Insect Ecran, soit moustidose

– une crème solaire  comme celle-ci qui protège le corail. N’oubliez pas l’après-soleil que j’utilisais dès la tombée de la nuit et la biafine juste avant d’aller dormir. J’ai bien rougi les deux premiers jours (ce qui m’a fait gagner le surnom de Tagada) mais l’après-soleil et la biafine ont fait que je ne suis pas rentrée avec des coups de soleil.


– indispensable le maillot de bain. Si j’avais un conseil à vous donner ce serait d’en prendre deux pour inter-changer d’un jour à l’autre. Je me suis retrouvée un matin à devoir mettre le maillot encore humide de la veille et c’est franchement désagréable.


– des tee-shirts à manches courtes en plus des débardeurs, ça permet d’alterner pour ne pas avoir vos coups de soleil exposés non-stop


– un chapeau ou une casquette, le soleil tape fort, très fort


– une bonne paire de baskets parce qu’en Guadeloupe on marche beaucoup.


– pensez à un masque de plongée ; beaucoup de plages s’y prêtent et j’aurais adoré faire une après-midi snorkelling


– un bon guide de voyage naturellement. Même si j’étais en reportage et que l’itinéraire était déjà tracé, acheter un guide pour me plonger dans l’histoire du pays et de la culture est pour moi primordial. J’ai acheté le Géo Guide de Guadeloupe (édition 2015) que j’ai trouvé très complet. J’ai un peu lâchée depuis quelques temps les lonely pour les Géo Guides & les National Geographic qui me correspondent davantage et que je recommande si vous êtes plutôt à la recherche d’informations de type culturelles et historiques plutôt que de simples adresses.

 

voyager en guadeloupe - les essentiels pour partirvoyager en Guadeloupe - essentiels

.
Autre alternative pour acheter un guide de voyage : “Guadeloupe, l’essentiel” paru aux Éditions Nomades écrit par Joëlle & Charles à la photographie. La maison d’édition de Lucille et Florie propose une collection de guide plus personnelle, authentique et atypique qui sort des chemins banalisés des guides traditionnels grand public.
Prix du guide : 8,08 € – tout petit format – 160 pages et carte détachable 
 

 

 

 

geoguide guadeloupe lonely-planet-guadeloupe
Achetez un guide de voyage de Guadeloupe : le GÉOguide de la Guadeloupe édition 2017 | la Guadeloupe en quelques jours du Lonely Planet à 9,99€

 

 

 

 

Trouver un hébergement

en Guadeloupe — les hôtels testés

 

 

 

 

La Créole Beach hôtel and spa — Gosier

Les chambres du Créole Beach (du groupe des Hôtels & des Îles) sont très épurées et spacieuses avec terrasse privative et vue sur plage. Le soir on entend les grenouilles guadeloupéennes, qui sont d’ailleurs très bruyantes il faut s’y habituer (mais se laisser bercer par leur chant est un vrai régal). On peut même apercevoir des iguanes se promener sur les pelouses. Beau buffet pour le petit déjeuner et cadre superbe.

Les tarifs démarrent à 220€ en basse-saison et 340€ en haute-saison
Plus d’informations sur l’hôtel

La Creole Beach hotel and spa
La Creole Beach hotel and spaLa Creole Beach hotel and spa
La Creole Beach hotel and spa
La Creole Beach hotel and spa
La Creole Beach hotel and spa
La Creole Beach hotel and spaLa Creole Beach hotel and spa

 

Hôtel Cap Rêva — Marie-Galante

Mise à part un très bel accueil et un accès privilégié à la plage de la Feuillière qui est juste en face, l’hôtel ne m’a pas charmé. Les chambres étaient sommaires et le ménage n’avait pas été fait. Clairement pas mon coup de coeur. Dommage, l’extérieur était prometteur avec son style colonial rouge et jaune et l’accès à la piscine H24 est un vrai plus. Mais ce n’était pas assez malheureusement ..

 

 

Langley resort Fort Royal — Deshaies

Le Langley resort Fort Royal c’est un peu l’hôtel scandinave de Guadeloupe. Nous étions logés en chambre mais l’hôtel dispose de cabanons avec accès direct à l’océan (qui avaient l’air canon). Les couloirs de l’hôtel m’ont rappelé le film Shinning ; grands, interminables et un peu froids. Les chambres quand à elles, étaient spacieuses. Dans un soucis écologique, sauf à votre demande, les serviettes ne sont pas changées. La literie, elle, était super. En résumé, l’hôtel est bien, avec une prestation de très bonne qualité, mais l’atmosphère me rappelle trop l’esprit “clubs vacances”.

Les tarifs démarrent à 105€.
Plus d’informations sur l’hôtel ici

 

 

Langley resort Fort Royal

 

L’Auberge de la Vieille Tour — Gosier

Enfin, notre 4e hôtel et je dois le reconnaître, celui qui m’a le plus charmé. Hôtel**** situé au Gosier, l’Auberge de la Vieille Tour est un hôtel de charme haut-de-gamme à l’élégance discrète. Ce n’est pas le genre d’établissement que je fréquente d’habitude – je ne m’y sens pas forcément à ma place – mais je dois reconnaître que de temps en temps c’est vraiment très appréciable et je mesure ma chance d’avoir pu y séjourner. Les chambres sont spacieuses, décorées avec goût et la salle de bain donne directement sur l’océan. J’éviterai de parler de l’histoire des jardiniers devant ma fenêtre juste au moment de me doucher :). Bâti autour d’un vieux moulin à vent du XVIIIe siècle et sur le flanc d’une falaise, l’hôtel fier de son style colonial dispose de la plus belle vue sur l’île du Gosier pour un panorama parfait pour le petit-déjeuner.
Merci Catherine pour cette charmante invitation.

Les tarifs démarrent à 220€ mais vous pouvez trouver des promos sur leur site.
Plus d’informations ici

 

Auberge de la vieille tour, GuadeloupeAuberge de la vieille tour, Guadeloupe

Auberge de la vieille tour, hotel Guadeloupe
Auberge de la vieille tour, hotel Guadeloupe
Auberge de la vieille tour, hotel Guadeloupe

 

 

La cuisine guadeloupéenne —

quelques spécialités créoles

 

 

La cuisine guadeloupéenne est très riche en épices. Je dis bien épice, non pimentée, même si ce dernier est utilisé également. Je suis très difficile et je trouve rarement mon bonheur dans les restaurants. Manger était l’une de mes principales craintes (avec le vol). J’avais peur de ne pas manger grand chose et de ne pas avoir mon bon vieux paquet de pâtes avec moi. Je me suis surprise moi-même à goûter, tester et adorer. Oui, vraiment, adorer !
À ne pas manquer, les “bokits” snacks préférés des guadeloupéens. Gros (et gras) mais surtout pas chers ! Goûter aussi les tourments d’amour, spécialités de l’île des Saintes.

Deux restaurants testés grâce à l’application foodiles et que je vous conseille fortement : le Ti bo doudou (Les Saintes) pour une cuisine travaillée, fraîche, innovante qui change au fil des saisons. Le chef est un vrai créateur de saveurs et la meilleure adresse testée en Guadeloupe. Autre adresse : La Rhumerie du pirate à Saint-François tout près de la pointe des châteaux ; un autre restaurant les pieds dans l’eau (du moins au-dessus de l’eau) avec un panorama à couper le souffle et une carte généreuse.

 

 

Que ramener d’un voyage en Guadeloupe ?

Du rhum pardis, acheté en distillerie ou sur le marché, mais pas au duty-free de l’aéroport, qui n’est d’ailleurs pas moins cher. Privilégiez les productions artisanales, comme sur l’île de Marie-Galante avec son rhum 59° très réputée des connaisseurs. Personnellement, j’ai ramené deux bouteilles (rhum coco et rhum citron vert et passion) acheté sur le marché de Pointe-à-Pitre à une adorable femme qui m’a offert de la cannelle. Les guadeloupéens ont vraiment le coeur sur la main. Je n’ai pas échappé à mes traditionnelles magnettes, achetées à Deshaies, une demi-coco écrit Guadeloupe, une tortue et une île, tout deux réalisés en bois.

 

acheter rhum guadeloupemarche fleurs guadeloupe

 

 

 

Que faire en Guadeloupe ?

 

 

 

Gravir le volcan la Soufrière avec Feeling Guadeloupe. j’y reviendrai en détail, et, malgré les nuages qui étaient bien présents, c’était une expérience de dingue.

Voir les cimetières de Guadeloupe, vraiment très originaux. Nous nous sommes arrêtés en fin de journée dans le plus connu de tous : le cimetière de Morne-à-l’eau. Loin d’une ambiance morbide, les stèles sont colorées, travaillées, une vraie ôde aux morts, aux gens qui ont compté.

Partir à la découverte des îles de l’archipel : la Désirade, les Saintes et voir lîle de Marie-Galante (la plus belle de toutes). C’est un budget supplémentaire pour les navettes certes, mais découvrir les îles c’est se rendre compte de toute la diversité de la Guadeloupe. Chaque île à sa particularité, son histoire, son patrimoine, son âme, son empreinte. Voyager en Guadeloupe sans voir les îles, c’est un peu passer à côté de la Guadeloupe je pense.

 Profitez des plages paradisiaques. La plus belle, la plage de la Feuillère , la seule où je me suis baignée ou encore la plage du souffleur à la Désirade. Triste vie n’est-ce pas que de voyager en Guadeloupe et ne même pas se baigner ? Mais ce n’est pas ce qui manque ici, on cite généralement comme plus belles plages de Guadeloupe, la plage de Saint-Anne, la plage de la Caravelle, la plage de Grand Anse à Deshaies et celle de Trois-Rivières qui elle, est noire.

— Voir une ou plusieurs cascades. Les plus connues sont les chutes du Carbet et la cascade aux Écrevisses mais nous avons privilégié une cascade plus intime : le saut d’Acomat, situé à Pointe-Noire, avec pour particularité une eau d’un bleu laiteux.

Palper l’histoire très forte et poignante de la Guadeloupe en passant par 3 étapes phares : les marches des esclaves, le figuier maudit situé tout près du premier à Petit-Canal et le mémorial ACTe à Pointe-à-Pitre.

Nous ne l’avons pas fait, mais j’aurais adoré découvrir la réserve Cousteau !

—Tu peux ici trouver plusieurs idées d’excursions à faire en Guadeloupe (croisière observation de dauphin, journée catamaran, excursions dans l’archipel des Saintes ou encore plongée sous-marine. Le choix ne manque pas) !


saut d'acomat, cascade Guadeloupe
coucher de soleil, Deshaiesplage de pompierre, les Saintes, GuadeloupeMorne a l'eau - cimetiere original de guadeloupe

Morne a l'eau - cimetiere original de guadeloupe
Morne a l'eau - cimetiere original de guadeloupe
Morne a l'eau - cimetiere original de guadeloupela soufriere volcan guadeloupe

 

 

Voyager en Guadeloupe en pratique :

Ne dites pas aux guadeloupéens “chez nous en France”, ces derniers pourraient le prendre plutôt mal. Même si 7000km nous sépare n’oublions pas que la Guadeloupe est bel et bien notre compatriote. Veuillez à dire “en métropole” à la place. 

Autre confusion et mauvaise habitude, on a tendance à dire “la coco” en rapport avec la noix de coco. Or, en Guadeloupe si vous parlez du fruit à proprement on dira “le coco”.

Vous souhaitez profiter du coucher de soleil qui s’amorce, ne dites pas à votre compagnon (encore moins à un guadeloupéen) “on va sur le quai?” ou “on va au bout du quai?” ; ici en Guadeloupe ceci est une invitation à avoir des rapports sexuels, pour rester poli ;)

N’oubliez pas, ici les journées débutent tôt, le soleil se lève vers les 5 heures et la nuit tombe avant 19 heures. Ne vous faites pas avoir.

Ce qui m’amène au décalage horaire qui est de 5h en hiver (pour nous) et 6h en été.

Pas besoin d’adaptateur, ce sont les mêmes prises qu’à la maison.

Écouter la radio en Guadeloupe peut être une expérience en soi. Lors de notre déjeuner chez l’habitant à Marie-Galante, la radio en marche et très appréciée en Guadeloupe, passait .. quoi d’autre que les avis de décès. Bah oui et alors ? 

Boire beaucoup d’eau, tout le temps. L’eau est par ailleurs potable, pas d’inquiétude à se faire.

Vaccin non obligatoire mais vérifiez être à jour contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite.

— Retrouvez le GEOguide édition Guadeloupe que je trouve très complet ou d’autres guides de voyage sur la Guadeloupe ici comme le Lonely Planet dernière édition

 

 

 

 

 

 

 

Une semaine sur

les îles de Guadeloupe
La carte, les incontournables, les bonnes adresses et les hôtels à retrouver juste en-dessous : 

 

 

 

 

 

Voyager en Guadeloupe — mon avis : 

 

Je dois bien l’avouer j’ai adoré voyager en Guadeloupe : un archipel surprenant, j’en suis revenue conquise.
J’imaginais les plages, je savais qu’il y avait des îles et c’était à peu près tout. Quand on parle de la Guadeloupe on a tendance à ne citer que ces plages paradisiaques et Ô que oui, elles méritent cette mention, mais non ce n’est pas que ça. J’ai découvert une faune et une flore très riche, une culture avec une identité forte et unique, et des habitants extrêmement généreux. À la question, est-ce que j’y retournerai ? Je réponds, un grand oui !

Cet article (fleuve) à unique but d’informer les futurs voyageurs et de répondre aux questions qu’on se pose avant de voyager en Guadeloupe. Tous les articles sur mon voyage dans les Caraïbes sont à retrouver ici ainsi que mon gros coup de coeur pour l’île de Marie-Galante.

 

case creole, ile de la Desirade

 

 

 

Voyager dans les îles

LA MARTINIQUEL’ÎLE DE LA RÉUNION