Après vous avoir donné conseils pour débuter le canot-camping au Québec, on vous emmène ici aux confins du Saint-Laurent. En plein cœur de l’hiver pour découvrir et vous initier au canot a glace. Une discipline unique au monde qu’on ne retrouve qu’ici, au Québec. Nous aurons également l’occasion d’interviewer Julien Harvey, fondateur de canot à glace expérience. Il nous racontera les débuts de cette discipline mais aussi toute sa spécificité.

initiation-canot-a-glace-quebec-en-hiver


Le canot à glace

Symbole culturel de la nordicité

La traversée du Saint-Laurent en hiver remonte aux premiers Amérindiens. Les écrits de Samuel de Champlain affirme d’ailleurs son origine il y a de cela, plus de 400 ans. Dans des conditions souvent extrêmes et avec des canots en bois, les autochtones faisaient alors la liaison des deux rives à des fins commerciaux ou de transports de personne. Rendant cette première utilisation purement d’ordre utilitaire. C’est vers la fin du siècle dernier que son usage s’est démocratisé suite à des moyens plus modernes d’effectuer les traversées qui ont ainsi remplacé le canot traditionnel. Enfin, ce dernier a évolué, grâce notamment au Carnaval de Québec, jusqu’à devenir une discipline sportive à part entière et faisant l’objet de compétition.

Unique, c’est donc sur les rives du fleuve et accompagné de ces nouvelles générations de canotiers que vous pourrez expérimenter le canot à glace. Une activité plein-air hors du commun qui fait aujourd’hui figure d’héritage culturel ici au Québec. Je laisse enfin la parole à Julien, qui nous en dit davantage sur ce symbole de la nordicité québécoise.








S’initier au canot à glace

L’interview de Julien⎜canot à glace Expérience





equipement-canot-a-glace
experience-canot-a-glace-quebec

Bonjour Julien. Tu es derrière la jeune entreprise “canot à glace expérience”, peux-tu nous raconter d’où te vient cette activité qui rappelons-le, est propre à Québec et n’existe nul part ailleurs. Comment es-tu tombé dans le canot à glace ?

J’ai eu l’occasion de chausser mes premiers crampons assez tôt, à l’âge de 19 ans. Par la suite, j’ai enchaîné plus de 10 ans de compétition, durant lesquelles j’ai appris les rudiments du sport avec mes coéquipiers. Ce sont toutefois des membres de ma famille qui m’y ont initié. Les Harvey de l’Isle-aux-Coudres pratiquent le canot à glace depuis plusieurs générations. Mon père a compétitionné sur le circuit québécois de canot à glace et a connu l’arrivée des premiers canots fait en fibre de verre. Avant lui, mon grand-père a vécu l’époque des canots de bois. Dans les années 1970, ceux-ci demeuraient un moyen de transport pour relier l’Isle au reste du continent, lorsque nécessaire. Même si mon père, mon grand-ère et moi avons connus des époques et des moyens technologiques différents, je crois que c’est la même passion pour ce sport hivernal unique qui coule dans nos veines

Dans les dernières années, j’ai eu envie de partager au grand public ce sport qui est si unique. Le fleuve Saint-Laurent est un vaste et magnifique terrain de jeu en hiver. Avec ses glaces, ses paysages maritimes, la lumière étincelante d’hiver, etc. Il était toutefois impossible pour le grand public d’essayer cette activité, faute de prestataires de service. C’est ainsi que l’idée de créer Canot à glace expérience est née. Nous sommes davantage dans le registre de l’initiation, de la découverte et du partage. Ça fait changement de la compétition !

itiniation-canot-a-glace-quebec-hiver

“Le fleuve Saint-Laurent est un vaste et magnifique terrain de jeu en hiver, avec ses glaces, ses paysages maritimes, la lumière étincelante d’hiver”.





Peux-tu nous expliquer le déroulement d’une sortie en canot ? Qu’est-ce qui rend cette activité si singulière ?

La première chose à faire avant de se lancer sur les glaces du Saint-Laurent est de bien se préparer. Nos apprentis canotier(ère)s se vêtissent d’abord de couches de bases, un peu comme on le ferait pour le ski de fond. À cela, nous ajoutons des équipements spécialisés : bas, jambières, bottillons rigides, veste de sauvetage et mitaines adaptées. L’objectif ? Pouvoir patauger dans l’eau en plein hiver, sans avoir à se soucier du froid. Le dernier équipement est le crampon. Fixé sur les bottillons afin d’avoir une adhérence sur les glaces. 

Une fois habillés convenablement, nos participant(e)s reçoivent les instructions techniques dispensées par nos guides. Un canot à glace accueille 5 personnes à bord et chacun aura à pratiquer la rame lorsque le fleuve est en eau, et la trottinette, lorsque celui-ci monte sur les glaces. C’est cette technique de la trottinette qui fait toute l’originalité du sport. Chaque canotier a une jambe à l’intérieur du canot, alors que l’autre jambe prend appui sur les glaces pour propulser l’embarcation. Les crampons fixés aux bottillons permettent une bonne adhérence sur les glaces. Le synchronisme est la clé de la trottinette et chacun(ne) doit faire le mouvement en cohésion.

C’est une activité qui parait physique, pourquoi vouloir l’ouvrir à un large public ?

Lorsque les gens me parlent de canot à glace, le côté extrême est souvent présent. Ils connaissent le sport grâce aux courses du Circuit québécois de canot à glace, et notamment celle du Carnaval de Québec. Pratiqué en compétition, le sport est effectivement spectaculaire : les athlètes sont en forme, ils effectuent leurs manœuvres sur les glaces très rapidement et ce, dans des conditions de forts courants. N’importe qui serait impressionné. D’ailleurs, je vous encourage à voir une course de canot au moins une fois dans votre vie.

J’ai fondé Canot à glace expérience dans le but de démocratiser sa pratique et de le rendre accessible au grand public. Nos activités s’adressent donc à un large public, composé de gens qui sont simplement actifs et qui aiment les défis. Avec une approche axée sur le loisir et la découverte, nous arrivons très bien à adapter le rythme de nos sorties sur le fleuve en fonction de la capacité de nos participant(e)s. Nous travaillons en petits groupes, en prenant soin de bien comprendre l’envie de nos clients. Certains souhaitent une expérience davantage axée sur la contemplation, par exemple pour faire de la photo. D’autres voudront une expérience plus sportive, et c’est également possible.




C’est important pour toi de faire découvrir une activité “d’époque”, qui n’était pas sportive aux origines, aux nouvelles générations ?

La plupart des québécois connaissent ou ont entendu parler du canot à glace. Encore là, en raison des différentes courses sur le circuit québécois. Ils me semblent néanmoins un peu moins familiers avec le rôle historique joué par ces embarcations au Québec. Le canot à glace s’est développé afin de réponde à des besoins de communication et de commerce. Entre villes et villages situés de part et d’autre du fleuve Saint-Laurent mais aussi sur ses Isles. En hiver, de larges plaques de glaces se forment sur le fleuve. Quelques fois, il était possible de traverser sur des ponts de glaces, mais cela était souvent incertain. Le canot à glace devint alors ce moyen sûr pour acheminer des biens et des personnes de l’autre côté du fleuve.

Ce côté historique est intéressant à partager avec nos apprentis canotier(ère)s et cela fait partie de nos expériences. Il bonifie le contenu et rend l’activité encore plus excitante ! Lorsque nous dérivons sur une plaque de glace au milieu du fleuve, les participants s’imaginent tout le travail que nos ancêtres ont réalisé en y traversant biens et personnes. D’autant plus qu’à cette époque, ils n’avaient pas de canot en carbone à leur disposition ! 





Comment vois-tu l’avenir de la discipline ?

Le canot à glace est bien implanté au Québec et la relève est chaque année plus nombreuse. Cela montre que le sport sait se régénérer et que l’association des canotiers (ACCGQ) et le circuit québécois (CQCG) font du bon travail. Des partenaires régionaux importants comme l’Office du tourisme de Québec et le Port de Québec posent aussi des gestes concrets pour encourager le développement du sport, et les effets sont positifs. De mon côté, Canot à glace expérience me permet de contribuer à démocratiser ce sport au grand public et ainsi le faire connaître à des gens du monde entier. J’espère pouvoir continuer à faire connaître la discipline et permettre une plus grande reconnaissance du canot à glace. Nous avons un produit absolument unique au monde et qui est ancré dans l’ADN de la Ville de Québec. Je pense que nous avons des opportunités de mise-en-valeur. Et je souhaite donc travailler en ce sens dans les prochaines années.



“Lorsque nous dérivons sur une plaque de glace au milieu du fleuve, les participants s’imaginent tout le travail que nos ancêtres ont réalisé”.

Julien Harvey, fondateur de canot à glace expérience

⇒ Plus d’informations www.canotaglaceexperience.ca




canot-a-glace-experience-outdoor-au-quebec
experience-canot-a-glace-avis
initiation-experience-canot-a-glace-quebec
le-fleuve-saint-laurent-en-hiver
canot-a-glace-experience-a-vivre-au-quebec
activites-sportives-pour-decouvrir-quebec-en-hiver
test-canot-a-glace-quebec
canot-a-glace-experience-a-vivre-au-quebec





Vous aimeriez tester cette activité outdoor insolite et unique ?






⇒ Pour votre prochain séjour au Québec en hiver, initiez-vous au canot à glace.
& Gardez notre article bien au chaud sur Pinterest

initiation-plein-air-canot-a-glace-hellolaroux
decouverte-canot-a-glace-experience-outdoor-au-quebec