Loin de l’effervescence des stations de ski touristiques, c’est au cœur du préservé Massif des Vosges en région Grand Est que nous avons débuté l’année. À cheval entre la plaine d’Alsace et le plateau de Lorraine, nous sommes ainsi partis chercher repos et bien-être dans les moyennes Vosges. À modeste altitude c’est vrai mais bien assez pour être dépaysé. Facilement accessible depuis Strasbourg en voiture comme en train d’ailleurs, après avoir posé nos valises chez 48° Nord, nous sommes partis explorer, les différents paysages qui subliment la région. Retour sur notre itinéraire de 4 jours pour un séjour slow, nature et cocooning au cœur du trésor vosgien.




LA DOUCEUR D’HIVER DU MASSIF DES VOSGES

Randonner au Hohneck et sur les crêtes des Hautes-Vosges puis se prélasser dans un spa 5*. Marcher au cœur d’espaces naturels qui prennent des airs de forêts primaires ou écouter le silence monacal de ces versants abruptes et doux à la fois. Enfin, sentir le soleil illuminer les pores de notre peau. Effectivement, il ne nous en fallait pas plus pour succomber aux charmes pluriels du Massif des Vosges. Brut mais délicat. Préservé mais accessible. Si l’été le massif est un paradis pour randonner, l’hiver quant à lui se découvre autrement. Tout en douceur au rythme de ces courtes journées.

Tel un majestueux écrin, l’explorer d’un bout à l’autre et d’une seule traite serait de la folie car ce massif français s’étire sur deux régions et pas moins de sept départements. Alors, pour ce séjour au cœur de l’hiver vosgien, nous avons rayonné autour d’un point central : la vallée de la Bruche. Et à vrai dire, nous ne nous sommes pas ennuyés !


les paysages des vosges
sejour neige slow spa massif des vosges
dormir au 48 nord en alsace







RANDONNER DANS LE MASSIF DES VOSGES

Raquettes au Champ du feu

Un peu sportive, beaucoup contemplative, passionnément apaisante, la randonnée en montagne se pratique à toutes les saisons. Saviez-vous d’ailleurs que le Massif des Vosges comptait pas moins de 16 500 km de sentiers pédestres ? Autant vous dire, qu’il nous était impossible de venir dans cet écrin de moyenne montagne sans même chausser des raquettes. Pour notre première sortie, c’est donc accompagnés de Jean-Michel, guide « randonnée verte » que nous partons en direction du Champ du Feu. Du haut de ses 1100m c’est le point le plus haut du Bas-Rhin, assez reconnaissable de loin par ces chaumes immaculées de blanc. On respire à plein poumon cet air pur au sein d’un domaine de ski nordique …. totalement gratuit. C’est assez rare pour en effet le souligner.

On laisse de côté les skis de fond cette fois pour sortir des pistes et s’engouffrer dans une forêt rayonnante et tellement accueillante. Jean-Mich nous sensibilise à la faune, la flore ainsi qu’à toute la singularité de ce territoire sauvage en nous racontant ce qui forge son identité. Il nous conte histoires de loups et de lynx qui se cachent dans ces contrées alors même que le bruit tendre de la neige qui crisse sous nos pas nous rappelle la beauté fragile du massif vosgien.


randonnée raquettes massif des vosges
champ du feu massif des vosges en hiver
randonnée au champ du feu en hiver





Randonner sur les crêtes des Hautes-Vosges

Il y a des jours où la météo n’est pas toujours optimale en montagne. Du moins c’est ce que les inversions thermiques pourraient nous faire croire. En effet, les vallées vosgiennes peuvent être prises sous une couche nuageuse éparse. Tandis que les cols et sommets eux, ont la tête bien dégagée. Arrivés à Saint-Dié-des-Vosges, les arbres ont des allures de fantômes de neige et le gris est omniprésent. Inquiets d’une possible randonnée maussade, nous prenons quand même la direction du village typique vosgien, Le Valtin, et du col de la Schlucht. Le soleil finalement caresse à nouveau nos joues de poupée. À peine garé, on se précipite alors sur nos raquettes pour rejoindre le bois dès que possible. 

Nous marchons dans les pas de Vanessa notre guide jusqu’à l’apogée du cirque glaciaire de Frankenthal. La mer de nuage joue à cache-cache avec la plaine d’Alsace mais notre regard réussi à porter jusqu’à la frontière. Là où se dessine en ombre chinoise la Forêt Noire. Dans notre dos se trouve la station de la Bresse quant au Donon, il s’élance face à nous. Nous laissons ensuite derrière nous le Hohneck (troisième sommet du Massif des Vosges) pour rejoindre le rocher de la Martinswand. Malgré le froid glacial qui saisit mon visage, j’observe jalousement le refuge du Sotré. Perdu parmi les dernières cimes, j’espère m’y réfugier pour une prochaine aventure et profiter d’une réputée tartine montagnarde. Nous terminons finalement notre randonnée raquette comme des funambules. Marchant le long de ces crêtes séparant l’Alsace de la Lorraine dans des paysages aux airs de Sibérie et de Laponie suédoise en hiver.

Info sentier du Hohneck : 
Distance | 4,6km AR ; Dénivelé | 283sm D+ ; Temps | environ 2h ; Départ | parking Charlemagne sur la Route des Crêtes.


rocher de la martinswand vosges
que faire dans le massif des vosges en hiver
randonnée au sommet du hohneck dans les vosges
rando aux crêtes des hautes-vosges
refuge du sotré massif des vosges
le sommet du hohneck en hiver
cirque de frankenthal en hiver
cirque de frankenthal et le hohneck en hiver
randonnée crêtes du massif des vosges





Le temple du Donon au coucher du soleil

Du haut de ses 1009m c’est le point culminant des Basses-Vosges. Ancien lieu de culte qui selon les dires serait chargé d’onde positive, ce promontoire fut utilisé depuis le néolithique. Puis, des Celtes aux Romains jusqu’à Napoléon, le Donon fera converger divers mythes et légendes. Le temple actuel, pastiche de l’époque antique, le rend d’autant plus unique et atypique et permet ainsi de repérer ce sommet divin de loin. Lorsque le soleil frôle l’horizon, et que la mer de nuage étouffe les environs, le sommet semble s’élancer vers les cieux et offre une véritable connexion à la nature. C’est vrai qu’une certaine énergie se dégage, en tout cas, le Donon ne laisse pas indifférent. À la descente, Benjamin s’est même retrouvé (presque) nez à nez avec un lynx. S’il n’a pas eu le temps de lui tirer le portrait, notez que vous pourriez probablement en rencontrer dans le coin. 

Info sentier du Donon : 
Distance | 4,2km AR ; Dénivelé | 270m D+ ; Temps | environ 2h ; Départ | Pour débuter la randonnée du Donon, il faut se garer près de la maison forestière du Haut Donon


temple du donon au coucher de soleil
randonnée temple du donon massif vosges
le donon belle randonnée massif des vosges



✌🏻 Faites le plein d’idées rando dans la Vallée de la Bruche
D’autres idées aussi de randonnées à faire dans le Massif des Vosges ici
Toutes les randonnées sont balisées par le Club Vosgien ; comme toujours respectez les sentiers !












OÙ DORMIR DANS LES VOSGES ?


Design scandinave à l’hôtel 48° Nord

Moi qui aime l’atypique et le design, je confesse avoir été ravie de passer ces trois nuits vosgiennes à l’hôtel 48° Nord situé sur les hauteurs de Breitenbach. Les lignes épurées et graphiques des hyttes scandinaves haut de gamme se confondent avec brio dans le paysage alsacien. À l’origine de ce bijou hôtelier 100% écologique, Emil, le propriétaire rêveur et l’architecte norvégien Reiulf Ramstad. Le pari était d’associer la modernité à la nature tout en la sublimant et en la respectant. Le choix du bois local s’est ainsi imposé naturellement. Pas d’autres matériaux inutiles ni même de terrain défriché : les hyttes sont en effet construites sur pilotis au cœur même d’un site Natura 2000. 


fjell hytte bain nordique et sauna

L’hôtel 48° Nord propose ainsi 4 formats d’hyttes : les Gräss, les Eføy et les Tre hyttes, élancés tels des arbres. Enfin les Fjell hyttes sont légèrement en retrait des regards pour apprécier pleinement le bain nordique et sauna privatif. Si leur taille et leur style diffèrent, elles ont toutefois en commun cette ouverture sur la nature vosgienne. Vous le ressentirez bien assez vite, le site impose de lui-même le silence et la sérénité.


 

fjell hytte hotel 48 nord alsace
massif des vosges logement insolite
hyttes hotel 48 nord breitenbach
48 nord hotel insolite en alsace
détail architecture hytte 48° nord
lever de soleil sur le massif des vosges


La philosophie écologique et locavore de 48° Nord

À l’image d’une impulsion biologique du bien consommer propre à la région, Emil a fait également le choix d’une démarche locavore ne proposant que des produits locaux sourcés dans un périmètre de 150 km. Que ce soit avec les smørrebrød ou le service gastronomique, la fusion danoise alsacienne active les papilles. En effet, le chef Frédéric Metzger puise son inspiration dans la cuisine scandinave -et notamment auprès du restaurant triplement étoilé Noma- à laquelle il marie des saveurs locales. 

Culinairement toujours, coup de cœur pour le petit-déjeuner, lui aussi local et divinement généreux. Des viennoiseries, brioches, caramel toujours maison des œufs de ferme sans parler de truite et fromages du coin … Définitivement, tout est sublimé, jusque dans les moindres détails et ça, on adore. 48° Nord prouve ainsi que le haut de gamme et le respect de la nature ne sont pas antonymes et peuvent se conjuguer à merveille quand la créativité et la passion sont au rendez-vous. 

48° Nord c’est 14 habitations « hyttes »
Nuitée à partir de 140€
Réservation sur le site hotel48nord.com
Comparez les prix sur Booking


hotel 48° nord et leur démarche locavore






Les cabanes modernes de Nutchel

Toujours dans l’atypique mais cette fois-ci dans un style plus « glamping », direction le village forestier de Nutchel. Pour la petite anecdote, nous devions en premier lieu dormir ici. Mais suite à une panne de courant, nous avons opté pour l’hôtel 48° Nord. Le bonheur dans le malheur n’est-ce pas ! Curieux, nous sommes toutefois allés jeter un coup d’œil à ce lieu qui semble propice aux robinsonnades avec ses petits airs de cabane canadienne.

Le village alsacien de Nutchel offre lui aussi une connexion avec la nature mais dans un tout autre format. Plus brut, le confort est ici plus sommaire. Une seule prise, un poêle pour se chauffer, des lampes à huile et bougies pour s’éclairer. Les cabines forestières ont toutefois leur propre douche. C’est d’ailleurs le seul critère sur lequel les propriétaires n’ont pas voulu lésiner. L’organisation des cabines de bois m’a rappelé les prêts à camper qu’on retrouve dans les parcs nationaux du Canada. Il y a un bel équilibre entre le spartiate et le cosy où tout est fait pour passer un moment douillet les yeux rivés sur le paysage. On a juste envie de mettre nos grosses chaussettes montantes, un bon pull icelandais et faire griller des guimauves à la lueur des bougies … ou des étoiles. 

Nutchel c’est 37 cabanes en bois (certaines ont un bain nordique privé). 
2 nuitées minimum. À partir de 110€/nuit
Réservation sur le site de Nutchel


nutchel village forestier vallée de la bruche en Alsace
nutchel hébergement insolite massif des vosges
avis cabane nutchel Alsace





✌🏻 Le Massif des Vosges regorge d’hébergements insolites. Plus d’infos sur la plateforme d’Explore Grand Est






LA MOBILITÉ DOUCE AU CŒUR DE LA VALLÉE DE LA BRUCHE

Difficile lorsque l’on est une petite destination d’exister dans l’immensité alsacienne, d’autant plus lorsqu’elle se situe à l’opposé des codes traditionnels régionaux. La Vallée de la Bruche s’offre pourtant comme une opportunité d’épanouissement du corps et de l’esprit dans un territoire naturel préservé. J’ai été particulièrement sensible au développement de la mobilité douce (ils ont pour objectif 2028, des déplacements 100% à pied et vélo) et à leur démarche d’inclusion des locaux avec qui il s’est tissé une belle complicité. Je vous invite d’ailleurs à faire un saut de puce à l’office de tourisme situé à Schirmeck pour piocher dans les nombreux outils qu’ils ont créé (les Sentiers plaisir, le Croq’ vélo pour ne citer que quelques exemples). 

C’est donc dans une approche bienveillante et authentique que la Vallée de la Bruche a également mis en place un programme autour d’Expériences buissonnières permettant de partager un bon moment avec des artisans locaux. Si chacun d’entre eux a son histoire bien singulière, leur point commun reste leur amour porté à la vallée dans laquelle ils ont décidé d’œuvrer. 


week end nature slow dans le massif des vosges


Les expériences buissonières :
artisanat & savoir faire local


Turlupain — la boulangerie 100% bio

Nous faisons connaissance de Luc, arrivé de Maine et Loire il y a 29 ans. Laissant de côté un avenir tout tracé, il décide de remettre en état le vieux four de sa grand-mère. Naîtra ainsi une véritable vocation pour ce patrimoine oublié par la modernité. Tombé finalement en amour de la région, il ouvre deux boulangeries 100% bio remplaçant la levure boulangère par du levain. Pains et viennoiseries sont alors entièrement cuits au feu de bois dans un four créé main. Dans le cadre de l’expérience buissonnière, Luc propose aux visiteurs de faire des « fouées », cette spécialité culinaire propre à son territoire d’origine qui pourraient s’apparenter aux tartes flambées alsaciennes. C’est une manière pour lui et son équipe de montrer toute la complexité du travail de boulanger. 

Boulangerie Turlupain
Saale


expériences buissonnières vallée de la bruche

Yvan — le créateur de jouets en bois

Yvan est tombé dans l’addiction créatif des jouets de bois en tournant sa première toupie à l’âge de 8 ans avec le charron du village. Après avoir mené de front deux activités, les jouets et sa carrière dans la chimie, il se consacrera finalement à plein temps à ses aspirations d’artistes. Pour la fabrication, il utilise pour matière première du bois de hêtre issu des forêts locales. Chaque pièce est alors découpée à la main dans son atelier situé à Bellefosse, à mi-chemin entre Schirmeck et le Champ du Feu. Ce travail du détail qu’Yvan adapte à chaque planche de bois rend le jouet totalement unique. Ses créations enfantines, qui se manipulent comme des puzzles, se retrouvent ensuite sur les marchés artisanaux et les marchés de noël de Strasbourg et autres villes alsaciennes. 

Au Lutin des Bois
Bellefosse


expériences buissonnières vallée de la bruche





LE SPA ROYAL DE L’HOSTELLERIE LA CHENEAUDIÈRE

Notre séjour slow dans le Massif des Vosges touche finalement à sa fin. Et c’est donc au cœur d’une adresse d’exception à la renommée régionale bien établie que nous nous sommes laissés aller pour cette dernière matinée. Le Spa de l’Hostellerie de la Cheneaudière, au cœur de la vallée de la Bruche, est un établissement 5* titré Relais et Châteaux. Situé sur les hauteurs de Colroy-La-Roche, nous nous sentons une fois de plus en harmonie totale avec la nature qui nous entoure. Les températures frôlent le négatif mais je me risque à profiter des installations extérieures tout en bois. Depuis la piscine, qui s’élance comme un balcon dans le vide, je porte le regard vers les cimes de l’autre versant. Tout est calme, tout est serein. À l’étage inférieur, une pièce dérobée, où la lumière est toute tamisée, nous plonge dans une forêt enchantée. En levant les yeux vers les étoiles dessinées au plafond, j’inspire à la déconnexion et au repos psychique. Le bonheur, simplement !


Tarif du spa de La Cheneaudière :
Matinée au Spa + pause gourmande (sous forme de buffet), à partir de 65€
Journée complète au Spa + pause gourmande, à partir de 95€
Site web


plus beaux spa massif des vosges
spa hostellerie de la Cheneaudière
meilleur hotel spa Alsace a l'hostellerie cheneaudière





PLUS DE TEMPS DANS LE MASSIF DES VOSGES ?

Pour terminer, qu’avons-nous vraiment aimé du Massif des Vosges ? Son champ des possibles pour randonner à l’infini peut-être. Ou bien ses espaces naturels préservés qui permettent de se ressourcer. Ou encore son large choix d’hébergements insolites pour être au plus près de dame nature. Qu’importe vos choix d’activités ou d’hôtels, tout converge naturellement vers le bien-être. C’est une région de France qui rebooste, apaise et qui réveille notamment notre regard curieux pour s’émerveiller des moindres riens. 

Si d’aventures il vous prend l’envie de prolonger votre séjour, voici d’autres lieux que nous avons repérés : le Lac de Pierre-Perçée, le Château du Haut-Kœnigsbourg (mais notez qu’il y a de nombreux châteaux à voir dans la région), la Cascade du Hohwald, le lac Blanc, le parc naturel des Ballons des Vosges et bien évidemment pour les amoureux d’itinérance, la traversée du massif des vosges à pied !


paysages d'hiver massif des vosges
paysages d'hiver vosges







Un reportage avec

logo-artge

website instagram