conseils & astuces, road trip, vanlife, Voyage, voyager en van

Voyager en van aménagé — mode d’emploi, expériences et conseils

16 juin 2017

Faire un road trip en van aménagé, voilà bien une énième et alternative manière de voyager que nous n’avions pas encore testé. Si nous adorons les road trips (que ce soit sur les routes d’Andalousie ou dans les confins de l’Islande), d’habitude la voiture nous sert à relier un point A à un point B mais avec un pied-à-terre qui nous attend. Si nous ne savions pas spécialement à quoi nous attendre, nous avons été conquis par ce mode de voyage. Plus que validé, aujourd’hui je rêve de voyager en van, d’avoir cette vie de nomade sur les routes du Canada, d’Alaska ou des États-Unis. De vivre à nouveau cette “vanlife” afin d’être au plus près de la nature, de laisser place à l’improvisation et à la débrouillardise. 

 

conseils pour voyager en van aménagé en Europe

 

 

 

 

 

Voyager en van :

une autre façon de voyager

 

 

 

 

 

 

“Voyager en van et faire un road trip c’est finalement un peu la même chose ?” Oui et non. Il y a le road trip : on part sur les routes, on a préalablement, ou non, réservé un motel mais le soir on dort dans un lit quelque part. Il y a ensuite le voyage en van : on part sur les routes oui, on peut ou non avoir réservé un camping pour se garer et passer la nuit oui, mais on peut aussi, quand le pays le permet, faire du camping sauvage et c’est là où se trouve la nuance. Tu roules, tu t’arrêtes quand tu veux. Tu trouves un spot idéal face à la mer, tu décides de t’arrêter là et y dormir. Si le road trip évoque la liberté, le voyage en van en est son apogée ! Si le road trip suggère le nomadisme et les longues traversées, le voyage en van lui est un vrai mode de vie et non un simple moyen de déplacement. De plus, le voyage en van est une manière de communier avec la nature, bien plus forte encore, que lors d’un road trip. 

 

 

 

 

faire un road trip en van aménagé

.
Sur les routes sinueuses de Corse — au loin la réserve naturelle de Scandola

 

 

 

 

 

Règle 1 : trouver SA place !

 

 

 

 

 

Voyager en van aménagé limite les espaces et surtout les surfaces individuelles. On peut vite se monter dessus dans un van qui mesure à tout casser 4 mètres carré. Le plus difficile dans ce nouveau mode de voyage est de trouver sa place. Je ne parle pas seulement d’une place physique, mais bel et bien d’une place dans la contexture du nouvel espace. Sa place pour ranger ses affaires, sa place lorsque l’on est à l’arrêt et qu’on veut se poser et lire un bouquin. Sa place dans l’organisation quotidienne des tâches.  L’un s’occupe du repas, pendant que l’autre installe la couchette. Au début et surtout lors de la première expérience on s’éparpille vite ; on veut tout faire pour finalement perdre du temps bêtement.

Il nous a fallu 2 jours pour trouver notre rythme lors de notre road trip en Haute-Corse. Quand Ben le matin faisait la vaisselle, je m’occupais de plier les affaires, ranger et désinstaller les toiles des vitres. On se rejoignait chacun d’un côté du van pour replier la couchette. Il n’y a vraiment rien de bien compliqué dès lors que le dialogue est installé, que les 2 (ou plusieurs) personnes s’écoutent et se partagent les tâches. La clé d’un voyage en van réussi c’est l’organisation. Pas de magie, juste de l’écoute. Chacun trouvera naturellement les tâches dans lesquelles il se sent le plus à l’aise. Enfin, sans être maniaque, il faut toutefois penser que chaque objet doit trouver sa place. L’optimisation du van est quelque chose de primordial pour ne pas être submergé et finir par se sentir étriqué. 

 

 

 

 

voyager en van en coupleconseils voyager en van aménagé en Europeconseils voyager en van aménagé en Europe

voyager en van et dormir à la belle étoile
voyager en van et dormir à la belle étoilecamping sauvage Corse
dormir sous les étoiles en Corse

 

 

Voyager en van et l’hygiène (d’autant plus quand on est une femme) ?

L’hygiène intime est le point le plus tabou et qui pose le plus de questions. Contrairement aux camping-cars certains vans ne disposent pas de toilettes, ni lavabo (certains modèles ont des douchettes oui). Heureusement de nos jours il existe des lingettes pour faire sa toilette de chat qui sont bio-dégradables. Si nous avions opté pour ces lingettes, nous ne les jetions pas pour autant dans la nature (à disposition chaque jour nous gardions un petit sac poubelle que nous jetions ensuite lorsque nous traversions une ville dans les poubelles collectives). Nous ne sommes partis que 4 jours, les lingettes nous ont largement suffit, même si un jour je me suis lavée devant le van à l’eau bien fraîche avec un savon écologique. Si vous choisissez de dormir dans des campings les soirs, vous aurez accès aux douches et sanitaires. Si vous optez pour le camping sauvage, il est tout à fait possible d’aller dans les campings et demander gentiment un accès aux douches pour quelques euros. Possible également de s’arrêter dans les aires d’autoroute qui disposent de cabines de douches. 

Pour les toilettes, nous profitions dès que l’on traversait une ville de faire un crochet par les centres commerciaux. Il m’est déjà arrivé de demander poliment dans un bar-tabac. Près des plages il y a parfois des accès gratuits aux toilettes et si vous optez pour le camping, des toilettes sont à disposition également. Vous voyez, il y a toujours une solution. Le dernier recours et celui que certain(e)s redoute le plus : la nature ! Il n’y a rien de mal à faire pipi au grand air, c’est même naturel. Il est par contre évident de ne pas laisser traîner le papier utilisé (encore une fois, hop direction la poubelle journalière avec du papier bio-dégradable. Je n’aime pas spécialement voir traîner les papiers des autres quand je me balade en rando). Quand on choisit de voyager en van, il est évident que nous devons être conscient qu’il faudra se créer de nouvelles habitudes quotidiennes et de nouveaux repères. Les toilettes, pour les femmes notamment, font entièrement partie de cette faculté d’adaptation à laquelle vous serez confronté. Mais faire ses besoins dans la nature ne me pose absolument aucun problème personnellement et ne devrait pas être l’une des questions récurrentes que les gens posent avec gêne et à demi-mot. 

 

 

Et le confort ? 

Le confort dépendra du type de van que vous allez choisir. Si pour l’instant nous ne sommes passés que par la phase “location” il est évident que les voyageurs qui choisissent d’investir dans ce type de véhicule peuvent se modeler un vrai petit cocon. Le manque d’espace n’est pas synonyme de manque de confort bien au contraire. Lors de notre expérience en Corse, nous avons été bluffés par la qualité de la couchette. À première vue, elle était assez fine et ne payait pas de mine et pourtant nous dormions comme des petits bébés. 

Et le confort de conduite ? Un autre point important qu’il ne faut pas négliger. La routes et les longues distances faisant parties intégrales du road trip. Personnellement, et même si je ne dors jamais quand Ben conduit, n’ayant pas le permis, je parle au nom de Ben. Nous n’avions pas un gros van et la conduite était similaire à celle de l’Espace qu’il a l’habitude de conduire. Quand tout est replié, la visibilité est la même derrière. Mentalement, comme pour lui et pour moi, le fait de savoir que l’on peut s’arrêter comme bon nous semble, de savoir que personne nous attend, qu’on ne doit pas faire de check-in à une heure précise, aide à apprécier davantage la conduite et les kilomètres qu’on s’enfile. À tout moment, on a le libre arbitre de dire “OK, stop !”. Ce qui facilite vraiment la conduite. 

 

 

Voyager en van, une option moins chère ?

Ce n’est pas la raison principale qui pousse les voyageurs à opter pour ce mode de transport mais il est indéniable que les coûts d’un voyage sont bel et bien réduits. Certes, vous ne vivrez pas la même expérience qu’une nuitée dans un bel hôtel ou chez l’habitant, mais dans certains pays voyager en van porte à questionnement et favorise les échanges aussi. Au niveau des coûts, si l’essence et l’entretien du van seront les principales dépenses, les nuits vous coûteront 0 euros. De même pour la nourriture, il sera toujours plus rentable de faire des courses pour plusieurs jours en supermarché ou sur les marchés locaux pour s’approvisionner plutôt que manger lors de chaque repas dans un restaurant.

 

 

dormir à la belle étoile en Corse
location van aménagé en Corse : Black sheep
voyager en van aménagé
voyager en van aménagé

 

 

Expérience 1 — notre voyage en van sur les routes de Corse

Parés du permis de conduire de Benjamin et pièce d’identité, pour notre première expérience de voyage en van, c’est en Corse que nous avons franchi le pas. Pour la location de notre van nous sommes passés par l’agence Black Sheep (basée à Bastia et Ajaccio). Nous avions le modèle le plus compact (le Campervan mini, à partir de 59€ / jour), pour quelques jours et une première expérience c’était amplement suffisant. Le van disposait d’une couchette, de deux duvets et oreillers, une table, deux chaises pliantes, un mini frigo qui se branche derrière le frein à main (idéal pour stocker fruits et légumes ou boissons et qui permet de manger plutôt correctement lors de votre road-trip), un réchaud et une bonbonne de gaz. Ainsi que tout le nécessaire pour cuisiner (assiettes, couverts, saladier, casseroles, égouttoirs, cafetière, liquide vaisselle écologique ..). Et parce que ce sont souvent les plus petites attentions qui font le plus plaisir, Yann avait ajouté de l’huile d’olive, du vinaigre, poivre et sel et des biscuits corse dans le mini-frigo.

Pour un road trip en Corse nous n’avions pas besoin de gps, ni carte routière. Mais pour les pays étrangers, n’oubliez pas de vous munir d’une bonne vieille carte. Les GPS peuvent à tout moment vous lâcher si le réseau laisse à désirer. Même constat pour les mobiles. De plus, louer avec un van avec l’option GPS se révèle être une option un peu coûteuse. 

Le camping sauvage est interdit en Corse, car il est dit que chaque bout de terre appartient à quelqu’un. Finalement, les trois nuits nous avons pu dormir en bord de mer, sans gêner quiconque. Il faut dire aussi que la haute-saison n’avait pas encore commencé. Il y a de ce fait, premièrement, peu de backpackers et que les campings que nous avions repérés n’étaient pas ouverts. Lors de nos trois nuits, nous n’avons jamais dormi près d’habitation, ni sur des terrains qui semblaient appartenir à quelqu’un. 

À combien s’élèvent nos frais pour notre road trip en Corse ? L’assurance de la location 116€ (la location nous a été offerte mais nous avons payé l’assurance) + compléter le réservoir 54€ + courses pour 4 jours soit 8 repas 50€ (en se faisant plaisir : pains au chocolat, fraises, pâté..). Total = 220€ pour deux personnes. (soit 27,5 € par jour et par personne)

Prudence sur les routes de Corse : vous pourrez croiser à tout moment, à chaque virage, une vache ou un porc sur le bord de la route dans le meilleur des cas. Et par moment en plein milieu de la route. Faites donc attention à la fois pour vous, mais pour eux aussi ! 

 

Mode d'emploi et conseils pour voyager en van

 

Disclaimer : cet article a pour but de vous aider si vous comptez sauter le pas et ainsi répondre à certaines questions que l’on se pose sur cette façon alternative de voyager. Article subjectif bien entendu qui démontre avant tout une expérience personnelle, je le souligne. Si pour l’instant nous n’avons qu’une seule expérience à notre actif de road trip en van aménagé, on espère vite remettre le couvert et étoffer nos conseils. N’hésitez pas aussi à partager vos expériences de vanlife ! 

 

 

 

 

 

Vous aussi ça vous tente de voyager en van et de vivre la “vanlife” ? 
N’hésitez pas à enregistrer notre article sur pinterest :)

Mode d'emploi : voyager en van aménagé, nos expériences et conseilsMode d'emploi : voyager en van aménagé, nos expériences et conseils

 

You Might Also Like

21 Comments

  • Reply Mili - The Flying Dutchwoman 16 juin 2017 at 9 h 38 min

    Le rêve ultime <3 Je voudrais trop faire un roadtrip en van aux US ou au Canada (un peu cliché certes, mais ça fait un peu partie de l'expérience je pense). À chaque fois que j'en vois un dans les rues, je me mets trop à rêver.
    Juste une question #Geek que je me pose à chaque fois et je ne sais pas si tu as testé : il y a moyen de recharger ses batteries? (pour le téléphone, pas de souci, mais pour l'appareil photo par exemple?)

  • Reply prettylittletruth 16 juin 2017 at 10 h 33 min

    Mon Anglais et moi avons aussi fait un roadtrip dans un van amenage il y a deux ans et c’etait une super experience. par contre, nous etions dans un tres vieux van VW donc le confort de conduite etait vraiment pas top :)

  • Reply Stephanie 16 juin 2017 at 15 h 46 min

    Je suis allée jusqu’au Portugal en voiture (en Algarve) et j’ai adoré, ça fait longtemps que j’aime le roadtrip. Si j’avais les moyens j’aurais un van, ou en tout cas une plus grosse voiture que je pourrais aménager pour y dormir (parce que la C3, même si je fais 1m50, ça reste étroit mdr). J’ai rencontré plein de voyageurs en van en Algarve et ça me donnait tellement envie !

  • Reply Margaux 16 juin 2017 at 21 h 31 min

    Ca y est, tout ça m’a donné un nouveau “rêve” à réaliser… Ca doit être tellement bien de pouvoir faire ça avec mon amoureux ou ma meilleure amie … Un jour, un jour !

  • Reply Vic 17 juin 2017 at 10 h 32 min

    Génial !
    Avec mon copain on rêve de se faire un roadtrip/voyage en van et d’avoir le nôtre quand nous aurons le budget.
    Merci pour tous vos conseils ça donne envie d’aller sur les routes. Vos photos sont magnifiques :)

  • Reply Plume d'Auré 17 juin 2017 at 11 h 06 min

    Rolala ça fait rêver ! Des bisous !
    Plume d’Auré
    http://www.plumedaure.com

  • Reply Coffee and Travel 18 juin 2017 at 16 h 18 min

    ça donne vraiment envie de se lancer, ça doit vraiment être une expérience géniale !

  • Reply Marine 19 juin 2017 at 8 h 44 min

    Ah, la vanlife!
    Faites attention, on prend vite le virus ;)
    Après avoir réalisé plusieurs voyages en van de location depuis 2008, j’ai enfin, cette année, acheté ma petite maison sur roulettes! Elle répond au nom de Lucette, et nous offre la possibilité de nous évader dès que nous le souhaitons :)

  • Reply Céline 19 juin 2017 at 12 h 48 min

    Camping sauvage en Corse, on ne se le sent pas trop encore, c’est une destination qui me tente bien mais en camping à priori. Après si ceux-ci sont effectivement fermés :) ça se réfléchi. (j’ai des connaissances qui ont eu de mauvaises aventures là-bas, genre se faire réveiller avec un fusil collé à la tempe…. non merci)
    Pour le papier toilette, je suis intransigeante pour ce point. Dégradable ou pas, on ramasse ! C’est juste la base du savoir vivre et être respectueux envers la nature et les personnes (randonneurs par exemple). Je trouve qu’il n’y a rien de plus désagréable que de s’arrêter à côté de “toilette” sauvage. Ce n’est vraiment pas compliqué que de ramasser son papier et le mettre à la poubelle. Poubelle qu’il suffit de jeter quand on voit une benne à ordure. Même au fin fond d’un trou paumé, on trouve.
    Sinon, je n’avais aucun doute sur le fait que tu allais aimer :)

  • Reply Cobalt State 19 juin 2017 at 17 h 18 min

    On a fait ça en Nouvelle-Zélande et c’était génial. Bon c’est sûr que de se laver dans les lacs et rivières quand y’a du vent et qu’il fait super froid, c’est tendu, mais ça fait de très bons souvenirs :)
    Notre prochain but c’est l’Amérique du Sud en van ! On verra !

  • Reply Julien 20 juin 2017 at 17 h 14 min

    Super article. Vous avez vraiment résumé en quelques ligne toute la philosophie du van. J’ai voyagé 6 mois à bord de notre van en Nouvelle Zélande avec ma chérie des superbes souvenirs. Et quelques engeulades mémorables mais on en rigole bien aujourd’hui !
    Je me suis lancé dans l’aventure de la location à notre retour, ca serai un plaisir de vous parler pour un prochain trip. N’hésitez pas à me contacter ! !

  • Reply marionromain 23 juin 2017 at 16 h 58 min

    Je n’ai jamais expérimenté cette manière de voyager, mais je dois dire que, aussi subjectif puisse être ce retour d’expérience, ton article me paraît hyper complet et utile pour le jour où, peut-être, je testerai cette option. Merci !

  • Reply Refuse to hibernate 1 juillet 2017 at 16 h 35 min

    Trop foufou ! On espère pouvoir tester ça cet automne dans l’Ouest Canadien !

  • Reply Julia Laffaille 4 juillet 2017 at 17 h 21 min

    Ca me donne trop envie !!
    On doit vraiment sentir une sensation de liberté et de communion avec la nature bien plus qu’avec un road trip en effet, ça doit être une superbe expérience !

  • Reply carnet-du-voyageur.com/ 23 juillet 2017 at 10 h 33 min

    L’expérience du van reste quelque chose d’unique puisque il apporte un réelle liberté d’aller et se poser au gré du vent (bien évidemment si la législation local le permet)

  • Reply Tonkin Voyage Vietnam 31 juillet 2017 at 10 h 12 min

    Un voyage magnifique, qui nous a permis de vivre de moments magiques: moment de repos, de découverte, le temps en famille…
    Bonne continuation avec ton van amenage.

  • Reply ThreeVanlifers 8 août 2017 at 14 h 31 min

    Nous faisons actuellement un road trip de plus de 6 mois à travers l’Europe avec un van que nous avons aménagé nous même. Premier voyage et certainement pas le dernier. On y prend vite goût ! À tous ceux qui hésitent à sauter le pas : Foncez !!! ;). Merci pour ton article en tout cas, tu “democratises” parfaitement bien la Vanlife . A bientôt ✌

  • Reply Lucy 8 août 2017 at 16 h 05 min

    Pour la douche c’est tout simple : une douche solaire ! Tu la place sur le toit, elle chauffe au soleil et le soir, tu as de l’eau chaude (parfois même trop chaude, il nous est arrivé très souvent de rajouter de l’eau froide)…Il suffit de trouver un petit coin isolé, et hop… la douche dans la nature c’est le top !

  • Reply Jolies lueurs 20 novembre 2017 at 10 h 13 min

    Très jolies photos, j’aime particulièrement celles qui montrent le van sous la nuit étoilée, symbole de soirées simples et pourtant si belles…
    Nous, on a voyagé 3 semaines en van en Islande, cet été, et ça a a changé ma façon d’appréhender le voyage, l’ailleurs. Je suis d’accord avec toi quand tu énonce que c’est un peu l’apogée du road-trip, de la liberté. J’ai trouvé cette façon de voyager tellement riche et spontanée ! Et en même temps, elle est synonyme d’une certaine continuité : le fait d’avoir des petites habitudes, de dormir dans un petit refuge sur roues, c’est aussi le côté “cocooning” et rassurant qu’on peut y trouver.
    Vraiment, ça change la vie et ça donne encore plus envie de découvrir le monde de cette façon là :)
    A bientôt et merci pour cet article ♥

  • Reply DuoVoyage 23 novembre 2017 at 23 h 48 min

    Bonjour,
    Tout d’abord nous tenons à vous féliciter pour ce tres jolie blog, agreable à lire :)
    Nous avons une question importante à nos yeux :
    Comment, avec quelle compagnie, traverser les oceans et changer de continents ? :)
    Je ne trouve aucun renseignement pertinent à ce sujet, sur les tarifs, les démarches etc
    Avez-vous une idée?

    Bonne continuation :)

  • Reply Jet-lag-trips 1 décembre 2017 at 18 h 07 min

    Très belles photos de cette expérience que j’ai également eu la chance de vivre. C’est très spécial… Mais j’ai adoré de changer d’endroits !

  • Répondre à prettylittletruth Cancel Reply