Écosse, Highlands, road trip, slow travel, Voyage

Road trip en Ecosse — conseils et itinéraire pour 10 jours

5 janvier 2018

Nous l’avons rêvé ce road trip en Ecosse, puis repoussé. En novembre, près de 1200 miles de bonheur à traverser les Highlands. Je suis revenue avec cette envie folle de me plonger dans ses terres celtes à nouveau. Y explorer les Orcades, les Shetlands, Uist. La vie dans les îles enivre. Ce monde insulaire fascine et déroute. Ces moutons tel des funambules qui s’accrochent à flanc de colline. Ces routes sans fin qui ne lassent jamais. Et ses loch qui apparaissent et disparaissent à chaque virage. Les routes solitaires d’Écosse inspirent probablement l’un des plus beaux road trips qu’il est possible de faire.  Alors, dans cette première publication on vous partage tous nos conseils pour préparer et réussir votre road trip en Ecosse.
Mais aussi notre itinéraire de 10 jours en détails, qui fut un peu beaucoup magique, malgré la pluie. Et puis nos conseils pour la location de voiture, les vols, notre équipement .. 

 

 

faire un road trip en ecosse, quel itinéraire ?

 

 

 

 

Trouver des billets d’avion

pas cher pour l’Écosse

 

Je suis souvent à l’affût des prix imbattables pour décider d’un voyage ou non. Je me laisse porter par les pulsions et les profondes envies, mais par moment je tombe sur de vraies belles offres qui ne laissent que peu de place à la réflexion. Comme ici pour ce voyage en Écosse. Nous en rêvions depuis longtemps et c’est un jour (banal) en traînant sur un site de comparateur de vol que je tombe sur ces billets à 23€ depuis Marseille. Ni une ni deux, je ne demande même pas l’avis de Benjamin et je réserve tout de suite. Nous avons donc voyagé avec Ryanair, pas la meilleure compagnie certes, mais pour les petits trajets ça nous convient parfaitement. Nous avons donc payé les billets d’avion 46€ AR pour deux. Ajouté à cela un bagage en soute pour transporter le matériel camping : 80€ (outch, ça fait mal). Au total nous avons donc payé 126€ pour partir en novembre 12 jours. Mais si vous ne voyagez qu’avec un bagage cabine 46€ pour deux personnes, c’est quand même pas mal. À ce prix là, j’irai volontiers tous les mois en Écosse ! 

 

 

 

 

 

Location de voiture & la conduite à gauche

 

Pour ce road trip nous sommes passés via le site de voyages Liligo qui en plus d’être un comparateur de vol propose aussi la location de voiture et propose des tarifs très attractifs. La location a coûté 190€, assurance comprise. Attention toutefois, je vous mets en garde des agences de location en Écosse pour ne pas que vous payez des frais supplémentaires. Vérifiez-bien avant de procéder à la réservation si votre carte bancaire est de crédit ou de débit. L’agence via laquelle nous avions réservé ne prenait pas les cartes de débit et donc n’ont pas pu figer sur notre compte la dite caution. Nous avons du alors régler sur place une sorte d’assurance de 263€ qui équivaut à la caution, sauf que cet argent ne vous ai pas rendu à la fin de votre voyage. Cette mésaventure a finalement bien amputé notre budget. Pour être honnête, on ne sait toujours pas si c’est une belle arnaque organisé ou non, mais dans le doute, faites attention à ce détail et prenez vos précautions ! 

 

Mise à jour — certains d’entre vous m’ont confirmé que cette pratique était bel et bien une arnaque ! Je vous déconseille donc l’agence Easirent  ! 

 

Ben avait quelques craintes quant à la conduite à gauche mais dès qu’on a récupéré notre voiture de location, il s’est tout de suite senti à l’aise finalement. D’après lui (et en tant que passager je le confirme) on s’y fait très vite. Le plus dur finalement ce sont les ronds points : on a tendance à regarder à gauche par habitude. Autre particularité des Highlands : ses routes solitaires et à une seule voie. On les appelle les Single Tracks. Il est recommandé de ne pas trop rouler vite car à tout moment vous devrez peut-être vous “garer” dans les passing places pour laisser passer les autres voitures. La règle veut que le plus proche du passing place s’y arrête ! On s’y fait aussi très vite promis. 

 

faire un road trip en ecossefaire un road trip en ecosse, quel itinéraire ?

 

 

 

 

Quel itinéraire pour un road trip

en Ecosse de 10 jours

 

Pour notre premier road trip en Ecosse, nous voulions vraiment conjuguer incontournables et coins plus reculés qu’on ne retrouve pas forcément sur tous les blogs voyage. Je reviendrai dans un article dédié sur nos coups de cœur et vous le verrez que finalement nous avons tous des goûts différents. Si certains incontournables nous ont conquis, d’autres moins. Par exemple, beaucoup commencent leur road trip dans les Highlands par un passage par les Trossachs, le Loch Lomond & Glen Coe. Si nous avons apprécié Glen Coe, ça n’a pas été aussi évident pour les deux premiers points de chute. Était-ce parce que nous y sommes passés à la fin et que nous en avions pris tellement plein la vue que le niveau était bien trop haut ? Mais le charme n’a pas opéré. 

Nous ne sommes pas des fans d’Harry Potter, nous avons donc volontiers sauté le viaduc de Glenfinnan. Par contre, j’aurai tellement voulu traverser la West highland way. Nous n’en avions pas le temps cette fois. Mais je garde ce road trip comme une ouverture, un voyage de repérage. 10 jours c’était bien trop court de toute manière, on reviendra c’est sûr !

 

Notre itinéraire en détail : 

Jour 1 | Arrivés à Édimbourg à 19h, d’Édimbourg à Pitlochry — 68.4 miles, env. 1 heures 20

Jour 2 | du Cairngorms National Park à Laxford Bridge via Inverness — 215 miles, env. 5 heures 30

 

road trip cairngorms national park
road trip cairngorms national park
road trip en ecosse road trip cairngorms national parkhighland cow

 

 

Jour 3 | de Laxford Bridge à Ardmair via Durness — 109 miles, env. 3 heures 

road trip en ecosse highlandsBalnakeil Beach DurnessBalnakeil Beach Durness Ecosseroad trip en ecosse blog voyagema doudoune Burton de love.

 

 

 

road trip dans les highlands

Kylesku Bridge Unapool
carnet de voyage Écosse blog
la beauté des highalnds - Loch AssyntKylesku Bridge Unapool road trip
.
Notes  — premier gros coup de cœur : la A838, la route qui mène vers l’extrême nord, vers Durness. Deux voitures croisées. L’impression d’être seuls au monde. L’après-midi c’est sur la B869 que la route nous mène. Une journée magique, instant des Highlands, le soleil a brillé, les paysages furent grandioses.

 

 

 

Jour 4 | d’Ullapool à Kyle of Lochalsh via Loch maree and Torridon — 147 miles, env. 4 heures 20

 

isle martin scotlandpréparer un road trip en ecosseroad trip Torridonl'écosse à l'automne

plus beaux paysages d'Écosse
Torridon écosse
circuit road trip ecosseroad trip en Ecosse Torridon
ecosse itinéraire 10 jours
road trip 10 jours en ecosse

 

 

Jour 5 | de Kyle of Lochalsh  à l’île de Skye — 54 miles, env. 1 heures 30

Jour 6 | Skye — 71.7 miles, env. 2 heures 10

Jour 7 | Harris & Lewis, de Tarbet à Calanais X — 118 miles, env. 3 heures

Jour 8 | de Calanais X à Tarbet — 84 miles, env. 2 heures 20

 

ile harris et lewis écosseile harris et lewisile harris et lewis road trip écossehebrides extérieures ecosse

 

 

Jour 9 | de Skye à Fort Augustus — 122 miles, env. 2 heures 57

Jour 10 | de Fort Augustus aux Trossachs via Glen Coe et Etive — 100 miles, env. 3 heures 00

 

glen coecarnet de voyage en ecosseroad trip ecosse blog voyageque voir en ecosse ? Glen coe

 

Glen Etive ecosse

 

 

 

Jour 11 | Loch Lomond & Trossachs à Édimbourg — 113 miles, env. 3 heures 8

Jour 12 | Vol retour pour Marseille

 

loch ecosseLoch Lomond et trossachscarnet de voyage ecosse blogloch lomond & the trossachsfeu de camp, camping sauvage ecossefeu de camp ecossecarnet de voyage ecosse blogphotographier une highland cow

 

 

 

 

 

 

1202.1 miles sur 10 jours : Édimbourg, Cairngorms National Park, Inverness, Unapool, Durness, Ulappol, Torridon, Kyle of Lochalsh, Skye, Uig ferry pour Tarbet, Harris & Lewis,
Skye, Fort Williams, Glen Coe, Loch Lomond & Trossachs, Édimbourg.

 

 

 

 

Le budget pour un voyage

de 10 jours en Écosse

 

 

On le répète souvent, ici et sur d’autres blogs aussi, mais le budget d’un voyage dépend vraiment de votre manière de voyager mais aussi (et surtout) du niveau de confort que vous exigez. Un road trip à la roots comme nous, ne coutera pas du tout la même chose qu’un road trip en chambre d’hôte. Voulez-vous visiter plusieurs îles des Highlands et des Hébrides extérieures ? Le coût du ferry n’est pas à négliger non plus. J’ai alors noté la moindre dépense pendant ce voyage pour que vous puissiez vous faire votre propre avis et ainsi avoir un ordre d’idée. Pour rappel sur 10 jours nous avons dormir 8 nuits dans notre voiture, 1 en tente et 1 dans un petit hôtel. Forcément le budget logement est tout maigre. Nous n’avons fait qu’un seul resto. Je m’adresse donc plutôt aux petits budgets et à ceux qui ne sont pas trop regardant sur leur confort. 

 

Récapitulatif budget pour un road trip de 10 jours en Ecosse :

Avion — 126€ (46€ les billets d’avion + 80€ le bagage en soute supplémentaire)
Location de voiture — 190€ avec kilométrages illimités (assurance en plus sur place 263€)
Essence — 229,90€
Ferry Uig (Skye) Tarbet (Harris)  — £85
Nourriture (supermarché + 1 restaurant) — £140
B&B à Portree — £95
Équipement camping — 228€
Total 
904 € / pour deux personnes
(dans ce budget total je ne compte ni l’équipement camping qui reste un investissement à long terme,
ni l’assurance voyage que nous avons du payer en surplus)

 

 

 

 

Camper en Écosse en novembre — bonne ou mauvaise idée ?

 

On m’avait prévenu et comme souvent je n’ai voulu en faire qu’à ma tête. Il n’y a pas de mal. Un dicton dit même “on apprend de ses erreurs”. Après l’avoir vécu, je vous confirme que non faire du camping en Ecosse et en novembre ce n’est clairement pas une bonne idée. Les températures ont oscillé entre -4 et 9 degrés. Mais le vent lui n’a jamais faiblit, ni la pluie. Je pense toutefois que si nous avions voyagé en van aménagé ça aurait été parfait. Alors certes la saison n’est pas la meilleure comme indiqué dans un guide de voyage mais nous avons eu tout de même de très belles éclaircies. Voyager hors saison c’est aussi s’assurer de n’avoir que très peu de touristes. À part au niveau de la randonnée d’Old Man of Storr et de Neist Point, nous étions véritablement comme seuls au monde. 

Avec cette expérience de camping en novembre on pourrait carrément casser le mythe des belles photos léchées sur instagram. On a sous le coude des photos collector de tous nos moments de galère. Parce que oui, il faut le dire aussi quand ce n’était pas tout beau, tout rose, comme sur une photo (presque parfaite). Derrière ce genre de photo, avec les braises, les étoiles au-dessus d’une superbe tente, d’un chamallow grillé (je déteste ça) ou de nos chaussettes devant le feu .. il y a la réalité. Celle des galères, des plans foirés, de la météo capricieuse. J’avais imaginé ce voyage en Écosse pour faire du camping sauvage, la manière la plus naturelle qui me suis venu à l’idée pour être au plus proche de la nature. Sur 10 jours nous aurons pu poser la tente une seule nuit, oui une seule. Chaque soir la même galère : trouver un abri de bus pour se faire à manger, la pluie le vent ont rythmé nos soirées et fut nos meilleurs amis durant tout le voyage. On ne mange pas des chamalows grillés non, on se fait des pâtes, des soupes et plats lyophilisés. De la bouffe qui tient au corps !

Ensuite, on se greffe une place dans la voiture, chacun son siège, chacun ses douleurs. On s’endort dans le froid recroquevillé dans nos duvets. L’un devant, l’autre derrière. Il fait si froid qu’on ne peut même pas se tenir la main, on se dit bonne nuit de loin. Par certaines nuits, la tempête qui gronde dehors et nous empêche de fermer l’œil, quand le reste du temps ce sont les matins givrés qui ponctuent nos réveils. Non ce n’est pas toujours magnifique, ni parfait. On aurait pu vous le faire croire, c’est pas si compliqué de faire une belle photo, de vous en mettre plein la vue et vous dire que c’était canon le camping en novembre. Dans les faits, pas du tout ! Mais je vous le dis tout de même, ce voyage je l’ai aimé jusqu’au bout même avec son lot de grosses galères. Je suis tombée amoureuse de l’Écosse, je suis même revenue déboussolée. Parce que ce qui est beau en Écosse c’est qu’à chaque réveil on oublie vite nos galères et courbatures pour savourer chaque seconde de ces journées éphémères. Tant tout est beau, tant on veut tout voir, tant la pureté des paysages effacent tout le négatif qui s’est immiscé dans notre voyage. Tous les matins on balayait ces mauvaises ondes pour se dire qu’on avait de la chance d’être là et qu’il fallait en profiter jusqu’au dernier rayon de soleil. 

Évidemment et je tiens à le préciser, notre expérience de camping en novembre n’a pas été toute rose. Cela ne veut pas dire que camper en Écosse ce n’est pas bien, au contraire. Je suis même convaincue que c’est la meilleure manière pour communier avec la nature. On vous conseille simplement de bien choisir votre saison et de vous renseigner sur le site VistiScotland. En novembre la tourbe est remplie d’eau, le vent souffle fort, ce n’est juste pas le moment idéal. J’aimerais tellement explorer les Highlands pendant l’hiver, mais clairement ce n’est pas une saison optimale non plus. Si c’était à refaire, nous prendrions un van pour garder cette liberté totale et ne pas dépendre des check-in d’hôtels. Mais le mieux pour camper, sans mystères ce sont les mois les plus “chauds”. Attention toutefois, contrairement aux idées reçues, juillet et août sont les mois les plus pluvieux et puis vous devraient en démêler avec les fameux midges, ces petits moustiques des Highlands qui ne vous laisseront que peu de répit. Par contre les campings seront ouverts et leur terrain droit seront à disposition.

En résumé, pour camper en Écosse privilégiez la fin du printemps et l’été. Pour un simple road trip ou un voyage en van, l’Écosse se visite par toutes les saisons. La seule contrainte, la durée du jour qui n’est pas à négliger. En novembre le soleil se levait vers 7h15 et se couchait entre 16h45 et 17h. Prochaine idée de road trip : l’Écosse en hiver, j’en rêve !

 

camping sauvage en ecosseile de Skye randonnéeile de Skye, Quiraingile de Skye, Quiraingrandonnée en Écosse, Quiraing

 

 

 

 

Notre équipement (camping + vêtement)

 

Pour ce road trip en Ecosse, bourrés d’optimisme, on avait investi avant de partir dans du matériel de camping. Certains produits nous ont vraiment été utiles comme le convertisseur de tension ou encore le réchaud. D’autres ont totalement été inutiles comme la douche solaire, mais j’admets que sur ce point nous avons fait preuve d’un peu trop d’optimisme (douche solaire, écosse, novembre, bref!). Sans rentrer dans tous les détails, je vous liste les choses qui pour moi sont indispensables pour à la fois un road trip en Ecosse mais aussi et surtout si vous décidez d’y camper : 

 

  1. Un convertisseur de tension — indispensable pour charger tous vos appareils électroniques ; sous les conseils de Juliette @Jenesaispaschoisir j’ai opté pour ce modèle de convertisseur !
  2. Un pantalon de pluie — question de survie ! 
  3. Des chaussures de type Gore-Tex pour rester au sec !
  4. Tente et duvets NorthFace — notre modèle de tente n’était pas du tout adaptée aux températures d’Écosse, par contre nos duvets sont résistants et “conforts” jusqu’à -7
  5. Une carte routière — celle-ci pour nous ; ou votre plan sur l’application map bien enregistré en “hors-connexion”
  6. Réchaud, popote, oreiller compact, lampe frontale, couverture de survie, lingettes ..

 

Niveau vêtement, les températures au plus bas ont frolé les -4, au plus élevé, dans le sud, les 8 degrés environ. J’avais embarqué pour mes petits pieds, une paire de bottes caoutchouc fourrées Aigle (parfait) et une paire de chaussures de randonnée en Gore-Tex toujours de la marque Aigle.Et aussi de grosses paires de chaussettes supra confort achetée chez Uniqlo ! Ben lui n’avait qu’une paire de randonnée NorthFace et s’en est très bien sorti (elles étaient en Gore-Tex aussi). Tout du long des 10 jours j’ai porté mon legging Uniqlo sous un pantalon de pluie Quechua. C’est pas la grande classe c’est sûr, mais c’est indispensable pour voyager en Écosse (il m’a littéralement sauvé la vie). Pour le haut j’avais une polaire Quechua sur mes tee-shirts technique, un pull en laine basique et ma doudoune Burton (l’une de mes marques chouchous). Elle s’est avérée parfaite et même bien douillette. En plus, elle est trop canon ! 

 

road trip ecosse chaussure randonnéebottes Aigle équipement Écosse

 

 

 

 

La randonnée en Écosse

 

L’Écosse et la randonnée semble se conjuguer. Vous aurez envie de vous arrêter partout, de marcher dans ces immensités vierges et dépeuplées. Sauter à pieds joints dans la tourbe. Il y a la West Highland Way, ce sentier extrêmement réputé qui traverse une partie de l’Écosse. Je me suis promise d’y retourner pour le faire dans son intégralité. La randonnée du Old Man of Storr sur l’île de Skye est très connue aussi et vaut vraiment le coup. Elle n’est d’ailleurs pas difficile, profitez-en. Il y a d’autres endroits réputés pour s’adonner à la marche plus ou moins sportive : Ben Navis, Glen Coe, Glen Affric, le Quiraing .. Pour les repérer en avance, ainsi que leur niveau de difficulté, renseignez-vous sur le site Walk highlands = la bible de la randonnée en Écosse ! 

On espère avoir pu vous renseigner au maximum pour votre futur road trip en Ecosse et répondre aux questions que vous vous posez. N’hésitez pas à nous laisser un commentaire si nous n’avons pas évoqué un sujet spécifique ou si vous avez besoin d’avantage de détails. 

 

 

 

 

 

 

 

A R E  Y O U  O N  P I N T E R E S T ?
clic to pin

Guide et carnet de voyage d'un road trip en Écosse de 10 jours. Préparer un road trip en Ecosse de 10 jours (itinéraire, camping)

 

 

 

 

 

 

 

 

D’autres articles sur l’Écosse 

C I T Y  G U I D E  É D I M B O U R GC O U P S  D E  C Œ U R  E N  É C O S S E

You Might Also Like

34 Comments

  • Reply Emy - The Flying Dutchwoman 5 janvier 2018 at 9 h 24 min

    Trop trop beau ❤
    Je pense qu’en Octobre, ça reste encore possible de camper : on avait eu chaud et de la pluie que sur la fin (et dire qu’on y allait pour la brume).
    Je voulais aussi monter plus vers le Nord, mais il fallait faire des choix – sans regret au final mais une grosse envie d’y retourner :)

  • Reply Amélie 5 janvier 2018 at 11 h 35 min

    Avec mon chéri, on a envie de partir visiter l’Ecosse au mois d’août, ton article m’a donné envie et m’a alerté sur certains points que je ne négligerais pas lors de la préparation de notre voyage! Merci pour tous ces conseils et bons voyages d’avance pour cette année 2018.

  • Reply Lyl 5 janvier 2018 at 12 h 03 min

    Vous avez beaucoup trop de talent. C’est trop beau. J’ai aussi envie de faire du camping en Ecosse maintenant. Alors que j’aime pas le camping.

  • Reply Camille Talks 5 janvier 2018 at 12 h 10 min

    Superbes photos, bravo ! Votre programme était bien chargé mais il y a tellement de choses à voir !
    Pour notre part, nous y sommes allés avec notre voiture, nous avons traversé toute l’Angleterre, c’était plutôt chouette :) !
    Nous sommes restés 15 jours sur place, j’ai adoré Skye et Glencoe et bon sang que j’ai hâte d’y retourner !

  • Reply Amandine, Regard Lointain 5 janvier 2018 at 12 h 28 min

    J’avais adoré l’Écosse également et j’en étais revenue avec ce même sentiment de nostalgie et cette promesse de retour.
    Votre article est superbe et ce jeu de photos impressionnant. Bravo !

  • Reply Celia - Escapades etc. 5 janvier 2018 at 13 h 52 min

    Tu me donnes envie d’y retourner maintenant ! On a adoré notre roadtrip cet été, par contre nous c’était l’option tout confort, du coup en août, je confirme, le budget n’est pas du tout le même :)
    J’aimerais aller encore plus au Nord et faire les îles aussi. J’espère y retourner bientôt !

  • Reply The Travelling Shed 5 janvier 2018 at 14 h 29 min

    Mais elles sont vraiment superbes ces photos ! On a fait l’Ecosse en Mai dernier, pendant un mois avec notre van ! On a vraiment adoré, même si il pleut beaucoup et qu’il fait froid (ouais même en Mai..) ! Je pense aussi que c’est un des meilleurs moyens de visiter l’Ecosse tranquillement :) Par contre, arrivés fin Mai, les midges sont arrivées. C’est vraiment, vraiment, vraiment une plaie ! Elles sont rentrés dans le van, j’étais piquée partout, Lewis notre chien en avait pleins autour des yeux, fin c’était vraiment pas facile et ça gache pas mal de moments “dehors” ! Alors je t’avoue qu’en été ça nous tente bof, mais en hiver, j’en rêve ! :)

  • Reply Betty 5 janvier 2018 at 14 h 36 min

    Ces ambiances… <3 On ira un jour c'est certain !

  • Reply Anne 5 janvier 2018 at 14 h 46 min

    C’est vraiment photogénique, même si assez homogène sur l’ambiance gris/brouillard/montagnes. J4ai décidé de changer un peu des destinations ensoleillées, là, c ‘est pas mal!

  • Reply marionromain 5 janvier 2018 at 15 h 06 min

    Quel bel article, comme toujours par ici !

  • Reply juliette 5 janvier 2018 at 15 h 07 min

    Qu’est-ce que c’est beau – vous me donnez envie d’y retourner très vite les midges ! Mais, comme vous, chaque matin j’oubliais les galères, tout est si beau, si magique… il y a une atmosphère qu’on ne retrouve nulle part ailleurs.

  • Reply Julie / hors du temps 5 janvier 2018 at 19 h 12 min

    Les photos sont magiques, et même si elles sont gorgées de pluie, elles me donnent vraiment envie de découvrir l’Ecosse. Et puis l’Ecosse sans la pluie, ça doit avoir beaucoup moins de charme …
    Et puis pour 46€ … ça vaut vraiment le coup ! Mais comment tu as fait ?! Vous êtes partis en semaine ?!

    (Je confirme, la conduite à gauche, c’est facile ! Et pourtant, je conduis très mal et j’ai une peur bleue de conduire à Marseille …)

  • Reply Maude | Le Petit Pois 5 janvier 2018 at 23 h 55 min

    Gniiiii l’Ecosse <3
    Tes photos me donnent tellement envie d'y retourner ! Les couleurs sont complètement différentes que lors de mon séjour en été.
    Nous avions fait majoritairement du camping et même en Août ce n'était pas tout confort : ton passage sur le sujet m'a bien fait sourire. Nous avons vécu les mêmes choses mais en moins pire (les repas qui ne chauffent pas à cause du vent et de la pluie, les midges, la terre détrempée….). Je me rappelle à quel point j'étais heureuse lorsque nous avons réservé une petite auberge de jeunesse pour passer une nuit au sec (et avec une bouilloire pour le thé !). Mais quels souvenirs ! Un de mes plus beau voyage.
    (Je partage ton avis sur Loch Lomond… pas très intéressant par rapport à ce que nous réserve la suite !)

  • Reply Floriane 6 janvier 2018 at 0 h 03 min

    Superbe photos. On se replonge dans notre voyage du mois d’août. J’aime beaucoup ce format plus graphique :) (normal, c’est aussi mon métier !!!).
    Moi aussi j’aimerai découvrir l’Écosse en hiver, avec de la neige !

  • Reply samsha 6 janvier 2018 at 0 h 30 min

    Superbe! Merci pour tous les précieux conseils.

  • Reply Camille 6 janvier 2018 at 18 h 04 min

    Moi je ne prévois pas de road-trip en Écosse mais je profite du moment d’évasion que me procure vos photos :)
    Continuez à nous faire rêver en 2018 <3

  • Reply Aurore 6 janvier 2018 at 21 h 29 min

    Effectivement, la douche solaire en novembre: vous avez fait preuve d’énormément d’optimisme ! :)
    J’adore votre paragraphe sur la réalité du voyage, parfois on est loin de la belle image d’instagram et c’est aussi pour ça que j’aime les blogs : on y parle de la réalité.
    Les photos sont justes magnifique, comme d’habitude ♥

  • Reply Emilie // Plus une miette 7 janvier 2018 at 10 h 36 min

    Les photos sont tellement magnifiques !! Il faut absolument que je me prévois un voyage en Ecosse cette année.

  • Reply Emilie 8 janvier 2018 at 14 h 37 min

    Superbes photos, comme d’hab :)

  • Reply Violaine 8 janvier 2018 at 20 h 33 min

    Quel beau road trip ! Très envie de découvrir ces ambiances mystiques aussi, un jour…

  • Reply 2018 - Mes envies de voyages - Songes Funambules - Blog Lifestyle & Voyage basé à Grenoble 8 janvier 2018 at 20 h 51 min

    […] HELLOLAROUX – ROAD TRIP EN ECOSSE, CONSEILS & ITINERAIRE POUR 10 JOURS  […]

  • Reply Emilie 8 janvier 2018 at 21 h 11 min

    Ton guide est tellement complet… C’est juste PARFAIT ! Je ne pouvais pas espérer mieux… Puis tes photos, je n’ai même pas les mots. C’est juste magnifique… Vous avez vraiment un don toi et ton mec ! J’espère pouvoir un jour prendre des photos aussi somptueuses que les vôtres… Bref. J’ai adoré ton article. Mais ça, tu l’avais compris ! Haha ! Belle soirée à toi, Bisous.

  • Reply Julie 8 janvier 2018 at 22 h 33 min

    ça me rappelle un peu la Norvège en tente en septembre… Mauvaise idée… Et on avait même pas de voiture pour s’abriter et se sortir de ce quotidien humide & froid ahah. Les galères… mais tout de même un voyage que je n’oublierais pas, tout comme vous ! (Puis comme d’habitude vos photos sont tops et l’ambiance humide c’est canon en photo :D )

  • Reply Emmanuelle & Jérôme 8 janvier 2018 at 22 h 51 min

    Quelle série de photos envoûtante ! Ce guide est vraiment exhaustif et super utile ! Merci beaucoup, on note précieusement. On aimerait beaucoup y aller fin septembre début octobre histoire de pas avoir trop mauvais temps ^^ même si ça fait clairement partie du charme de la destination <3
    Cette atmosphère mystique est dingue !

  • Reply Trotteurs Addict 9 janvier 2018 at 13 h 40 min

    Très chouette article ! L’Ecosse nous tente de plus en plus ! Et tes superbes photos rendent une atmosphère mystique dommage pour la pluie, ca gache un peu le séjour mais les paysages sont toujours beaux

  • Reply Jomaya 9 janvier 2018 at 16 h 27 min

    magnifiques photos, je retrouve les couleurs ocres de notre séjour en avril dernier ! c’est tellement magique l’Ecosse, on a adoré aussi. Et j’ai hâte de retourner explorer certains coins en profondeur. Par contre, le camping en novembre, fallait oser !

  • Reply Adeline 12 janvier 2018 at 16 h 11 min

    Je suis quand même assez fan de votre optimisme pour la douche solaire, ça me fait penser à moi, en juin presque dans les mêmes latitudes (GB-Irlande…) à croire que j’allais me laver dans la rivière tous les sports. EVIDEMMENT ahah. Le fail. J’ai quand même ri de vos mésaventures, ça aurait totalement pu nous arriver !

  • Reply La Grande Rousse 12 janvier 2018 at 18 h 05 min

    Oh mon dieu, mais ces photos c’est une tuerie de beautitude!
    Ca me confirme que quand je le ferais ce road-trip en Ecosse, dont je rêve depuis un moment déjà, ce sera en automne, et tant pis si il faut dormir dans la voiture, ce ne sera pas la première fois :) Cette lumière et ces couleurs valent bien d’avoir froid et d’être trempé (et ça ne fera que me rappeler l’Islande).

  • Reply chloe 14 janvier 2018 at 21 h 49 min

    J’ai tellement hâte d’être cet été même si notre parcours est beaucoup plus classique et qu’on ne se risquera pas à camper^^!

  • Reply Ingrid 15 janvier 2018 at 8 h 37 min

    Que c’est beau ! Je découvre grâce à la sélection de « Par Ailleurs » du Stray Mail qui est vraiment bien choisi pour le coup et qui permet de rêver et de s’y croire dès le lundi matin. Ça donne des idées et des conseils pour plus tard car c’est une région qu’on aimerait faire avec Aurélie

  • Reply Amandine 17 janvier 2018 at 21 h 39 min

    C’est marrant car de mon cote rien que le mot Ecosse me fait rever :) et j’espere vraiment y aller cette annee aussi haha

  • Reply Camille 18 janvier 2018 at 21 h 05 min

    Les photos sont folles, folles, folles.
    Je crois que c’est vraiment le prochain voyage que je ferai, ça me fait vraiment rêver. Merci pour ce joli reportage !

  • Reply Jet-lag-trips 29 janvier 2018 at 13 h 15 min

    Magnifiques, tes photos… J’adore l’Écosse !

  • Reply Letizia 4 février 2018 at 15 h 23 min

    On part en Écosse en juillet (pas possible de prendre de vacances en dehors du gros boum…) et on avait pensé partir à la découverte des îles (Mull, Skye et Lewis). On ne sait pas encore si on aura le temps de tout faire, le but n’est pas de courir mais c’est l’idée. Votre article tombe d’un itinéraire tombe à pic et franchement ces photos sont un pur régal. Merci beaucoup.

  • Leave a Reply