La Côte d’Albâtre se trouve en Normandie dans le département de la Seine-Maritime. Connue pour ses falaises de craie dentelées, elle se délecte en road trip lors d’un séjour iodé ou pour plus de lenteur en randonnée sur le GR 21. Ce chemin qu’on surnomme à juste titre, le Sentier des Falaises, permet en effet d’apprécier au plus près toute la singularité de ce site naturel. Vous vous posez alors la question de savoir quels sont les plus beaux endroits à voir sur la Côte d’Albâtre ? Du Tréport aux célèbres falaises d’Etretat, voici notre TOP 15.




la carte du GR21, le sentier des falaises, du blog hellolaroux



MERVEILLEUSE CÔTE D’ALBÂTRE

Du blanc, du vert, du bleu à perte de vue

La Côte d’Albâtre, c’est le choronyme qu’on donne à cette myriade de falaises crayeuses et valleuses qui se succèdent sur 130 kilomètres. Balayés par les vents venus de l’ouest, les marées, leur imprévisibilité et leur ardeur impétueuse, ces murs de craie d’un blanc laiteux recouvert d’herbus sont une ode à l’impressionnisme. Fruit d’un long travail de sédimentation depuis le crétacé supérieur conjugué aux variations de la mer, ces dernières ont modelé à grande échelle ces falaises majestueuses. Pouvant atteindre jusqu’à 105 mètres de hauteur au Cap Fagnet, la Côte d’Albâtre est l’un des plus beaux chefs-d’œuvre naturels de l’hexagone. Une destination incontournable et même, iconique, en Normandie.

Mais lorsque nous ne sommes pas au sommet de ces falaises, c’est au creux de dépression que ce sont construits villes et villages tournés vers la mer. À l’image de Fécamp, Dieppe ou encore Veules-Les-Roses, pour n’en citer que quelques-uns. Etretat est quant à elle, le point d’orgue d’un séjour sur la Côte d’Albâtre. Berceau d’une créativité qui n’a pas d’égal, les arches d’Etretat attirent chaque année des milliers de visiteurs. Et nous ne le nierons pas, cette célébrité est amplement méritée. Mais, vous commencez à nous connaître, nous aimons vous montrer qu’il suffit d’un pas de côté ou d’un regard en arrière pour découvrir d’autres merveilles. C’est l’objectif de cet article de blog : vous montrer toute la splendeur de la Côte d’Albâtre dans son intégralité !







NOS 15 COUPS DE CŒUR À VOIR SUR LA CÔTE D’ALBÂTRE



1 — Le Tréport

La ville portuaire du Tréport est le point de départ idéal pour explorer la Côte d’Albâtre. Mais avant, si vous avez le temps, franchissez le Canal d’Eu à la Mer qui vous sépare de La Somme pour voir la commune limitrophe de Mers-les-Bains. Et ainsi profiter de son architecture Belle-Époque.

Comme beaucoup de villes du littoral, le Tréport vit au rythme de la mer. Les regards sont toujours rivés vers le large, depuis sa plateforme panoramique, la Terrasse, qu’on rejoint en funiculaire. Ou depuis la jetée sur laquelle trône un intime phare blanc et vert. Le coucher de soleil rougissant inonde de lumière les falaises qui laissent leur teinte laiteuse de côté le temps de quelques fractions. Pour boucler la boucle, laissez le funiculaire de côté, et descendez les 365 marches des escaliers de la falaise pour comprendre la structuration du quartier des Cordiers. Cet ancien quartier tire son nom des “cordiers cordants”, pêcheurs modestes qui par faute de moyen utilisés des cordes à la place de filet.

Suggestion & bonnes adresses :
— Passez la nuit à La Villa Marine


le Tréport sur la cote d'albatre








2 — Criel-sur-Mer

À tout juste 10km du Tréport, si vous empruntez le sentier des falaises comme nous, se trouve le petit village de Criel-sur-Mer. Les toits arc-en-ciel des cabines de plage et les demeures Belle-Époque baignent de lumière cette valleuse même par temps gris. Cette étape sur la Côte d’Albâtre inspire à la déconnexion, au repos, au bien-être. Quant à la vue depuis les falaises peu après le village, celle-ci est incroyable et figure comme l’un de nos meilleurs moments de randonnée sur le GR®21.

Suggestion & bonnes adresses :
— Passez la nuit à l’hôtel les Galets
— Dîner au Restaurant Le Pourkoi Pas


randonner sur la cote d'albatre




3 — Dieppe

Premier port de coquille Saint-Jacques et première ville balnéaire de France il y a de ça deux siècles, Dieppe a connu un faste passé maritime. Elle répond à tous les codes d’une cité de mer. Des maisons taillées dans le silex, des plages infinies de galets, un havre portuaire gigantesque et un phare, bien évidemment. Les sirènes de paquebots qui rythment les pas, ce petit vent salé qui ne nous quitte jamais et des cerfs-volants qui jonchent les toitures d’ardoise depuis le front de mer. Tous les 2 ans s’y tient d’ailleurs un festival international. Pour profiter d’un lever de soleil sur celle qu’on nomme “la ville aux 4 ports”, prenez la direction du Château de Dieppe. Enfin, élu “plus beau marché de France” en 2020, fouler le marché le samedi matin c’est partir à la rencontre des locaux qui partageront leurs secrets dieppois.

Suggestion & bonnes adresses :
— Passez la nuit aux Petites Suites Dieppoises
— Dîner au Restaurant Le Petit Bouchon ou L’Entrepôt
— Plus d’informations sur Dieppe-tourisme


que voir à Dieppe en Normandie






4 — L’église de Varengeville-sur-Mer

Succinctement après la valleuse de Pourville, la plage du Petit Ailly et la gorge des Moutiers, s’atteint l’église de Varengeville-sur-Mer. Outre son allure typique du Pays de Caux en silex et en tuf, l’église Saint-Valéry est connue pour son cimetière marin. Ainsi que son emplacement panoramique incroyable sur la Côte d’Albâtre. C’est ici aussi que l’artiste cubique George Braque fut inhumé. Il posera même son travail sur l’un des vitraux de l’église : l’Arbre de Jessé, auprès d’autres vitraux de Raoul Ubac notamment. Ce patrimoine normand menacé par l’inéluctable érosion des falaises qui chaque année, reculent en moyenne de 30 centimètres est d’autant plus remarquable.


église de Varengeville-sur-mer et vitraux de George Braque






5 — La plage de Quiberville

Autre ville balnéaire du littoral de la Seine-Maritime. Ce qui fait la particularité de la plage de Quiberville c’est cet étrange et étonnant blockhaus renversé. Même si ce dernier est en réalité rattaché à la commune de Sainte-Marguerite-sur-Mer. Artefact de la Seconde Guerre mondiale et du mur de l’Atlantique qui laissa de nombreuses traces en Normandie, ce blockhaus prend des airs de véritable sculpture moderne. Autrefois perché sur la falaise et bien qu’il ne soit pas “tombé” de manière naturelle (ce sont les pompiers de Dieppe, en 1995, qui provoqua sa chute), son emplacement démontre une nouvelle fois l’érosion terriblement visible des falaises de craie. Le lieu est insolite et vaut le détour, si vous faites preuve de vigilance quant aux heures de marées.

blockhaus renversé falaises de Quiberville









6 — Saint-Aubin-sur-Mer

Si le petit port de Saint-Aubin-sur-Mer est charmant et intime, j’ai surtout aimé cette symbiose entre cette façade maritime et cette tendre campagne. Les deux visages de la Normandie indissociables l’un de l’autre. À marée basse, atteindre la plage de Saussemare depuis Saint-Aubin est un pur délice. Il n’y avait que moi, cette Manche verre bouteille, ce soleil brillant et ses millions de galets. Savez-vous d’ailleurs comment se forme un galet ? Les falaises composées de craie et silex dans un premier temps s’effritent. Cette matière tombe ensuite au sol et forme des accumulations sédimentaires. Si la craie elle s’érode rapidement, le silex lui, plus résistant, va se lisser lors d’un long processus en galet dans des effets de roulés provoqués par la houle. Ces cordons de galet formeront finalement une barrière naturelle pour les falaises.

⇒ L’importance des galets dans l’écosystème du littoral n’est plus à démontrer. Par contre, la sensibilisation quant à son rôle de protecteur mérite encore le débat. Si le sujet vous intéresse, je vous invite à lire l’article : “pourquoi vous ne devriez pas faire des piles de pierre”.


valleuse de saint-aubin-sur-mer




7 — L’escalier de Sotteville-sur-Mer

Nul besoin d’être sportif.ve pour descendre les 231 marches de l’escalier de Sotteville. Vertigineux, celui-ci semble plonger tout droit sur la mer. Véritable incontournable de la Côte d’Albâtre, il fut taillé à même la craie en 1890. Construit d’abord en bois il servait d’accès direct aux pêcheurs. Dynamité lors de l’occupation car seule voie d’accès au rivage, il fut reconstruit en 1954 sous sa forme actuelle. Aux pieds de ce mastodonte de béton, se découvre l’un des plus larges et beaux points de vue de la Côte d’Albâtre. À l’est, une vue sur Dieppe. De l’autre côté, sur la pointe de Saint-Valéry-en-Caux. Ici, étonnamment, ce ne sont pas juste des galets que nous trouvons, mais d’étranges blocs de pierre recouverts de mousse verte, détachés des falaises rectilignes. À marée basse, l’ambiance y est définitivement mystérieuse.


escaliers de Sotteville-sur-Mer
les plus beaux paysages de la cote d'albatre






8 — Veules-Les-Roses

Estampillé de la marque des “plus beaux villages de France”, c’est au fil du plus petit fleuve de France, la Veules, que se découvre ce charmant village, parmi les plus anciens du Pays de Caux. Ces ruelles où calme et sérénité transpirent ont inspiré de nombreux artistes à l’image de Victor Hugo. On imagine facilement l’écrivain romantique tomber en émoi de ce cadre vecteur d’inspiration. La déambulation entre les moulins et maisons à colombages est le maitre mot pour visiter Veules-les-Roses. Réputée gustativement aussi pour ses huîtres, c’est sur le front de mer que la magie opère lors des beaux jours. Lorsque les falaises s’enflamment et rougissent et gravent un souvenir en nous, indélébile.

Suggestion & bonnes adresses :
— Passez la nuit au Relais Hôtelier Douce France
— Dîner au P’tit Veulais ou à l’Abreuvoir


veules-les-roses coup de coeur sentier des falaises
visiter Veules-les-roses plus beau village de Normandie
Veules-les-roses étape du GR21
que voir à Veules-les-roses
les plus belles falaises de la cote d'albatre
village de Veules-les-roses cote d'albatre




9 — Veulettes-sur-Mer

Si j’ajoute Veulettes-sur-Mer aux endroits les plus beaux à voir sur la Côte d’Albâtre c’est surtout, je le confesse, parce que je m’y suis baignée et ai adoré cette station familiale balnéaire. Après une longue étape de randonnée sous un soleil cuisant, je suis arrivée au cœur de cette valleuse. Les transats étaient de sortie, la baraque à frite battait son plein et les terrasses, elles, étaient pleines. Ça sentait encore l’été, le poisson et la liberté. Mais passer par Veulette-sur-Mer c’est surtout l’occasion de visiter le circuit nature du site du pont rouge. Complexe d’anciens bunkers suspendus, la scénographie permet de comprendre l’histoire du mur de l’Atlantique. Ludique, elle offre également un regard sur la vie en Normandie au temps de l’occupation.

Suggestion & bonnes adresses :
— Passez la nuit à l’Hôtel-Restaurant des Frégates


plage de veulettes sur mer
la cote d'albatre en solitaire
veulettes-sur-mer-plage




10 — Saint-Valéry-en-Caux

Saint-Valéry-en-Caux est un joli port de plaisance toujours avec pour fond, ces falaises de craies. L’étape vaut le détour pour sa promenade (marchez jusqu’au phare) mais aussi pour visiter le musée-maison Henri IV. Belle demeure, classée Monument historique, construite par un armateur local, sa façade mérite à elle seule le détour. Si d’un premier regard, la maison à pans de bois semble traditionnelle, dans le détail elle cache plusieurs scènes de vie relatives au nouveau-monde rappelant ainsi les expéditions normandes du XVIe siècle.





11 — Fécamp

Fécamp se repère au loin. À ses deux estacades en bois d’abord, mais surtout à sa falaise écharpée sur laquelle trône le cap Fagnet : le point le plus haut de la Côte d’Albâtre. La plage de galet semble infinie et par beau temps, en filant le regard vers le nord, on aperçoit même l’arche d’Étretat. À l’inverse des plages précédemment foulées, Fécamp vise l’originalité avec l’œuvre sculpturale de Dominique Denry : l’Heure du bain. Toujours un peu plus original, le Palais Bénédictine et son architecture tape-à-l’œil est une visite incontournable. Bien que je sois convaincue que la liqueur n’est plus produite sur place (ce qu’on nous laisse pourtant entendre lors de la visite), la collection de la famille d’Alexandre le Grand ainsi que le style gothique et renaissance du palais vaut tout de même le détour. Si le temps vous le permet, faites aussi un saut au Musée des Pêcheries.

Jadis, c’est depuis Fécamp que partaient les Terre-Neuvas. Ces pêcheurs de morues naviguant vers les provinces maritimes du Canada. Intimement liée à la mer depuis toujours, visiter Fécamp c’est l’occasion de vivre l’expérience normande par excellence : une sortie en vieux gréement.

Suggestion & bonnes adresses :
— Passez la nuit à la Maison d’Hôtes À la Maison Blanche
— Dîner au Restaurant La Suite


phare de Fécamp Normandie






12 — Yport

Le charmant village de pêcheurs d’Yport est l’une des autres étapes incontournables à voir sur la Côte d’Albâtre. On le reconnait à cette enfilade de cabines sur le front de mer. Toutes blanches aux lignes verticales noires et bleues. Valleuse très étroite, on dissocie des falaises dentelées, Fécamp. À quelques encablures d’Yport, la valleuse d’Étigue marque l’entrée des falaises d’Etretat, point d’orgue de cette côte tourmentée.


visiter Yport, un petit port de peche






13 — Etretat

L’aiguille de Belval trône solitairement dans la mer. On ne l’a perd pas des yeux une seule seconde depuis le sentier des falaises, aérien itinéraire de grande randonnée en France. Chaque pas est une bouffée de liberté dans ces paysages sauvages. À gauche s’étend les terres émeraude normande. À gauche, les va-et-vient des marées. Je marche sur un fil d’ariane contemplatif, unique. L’arrivée à Etretat est une apothéose. Succinctement nous passons la falaise d’Amont, la chapelle Notre-Dame-de-la-Garde, le front de mer d’Etretat, puis la falaise d’Aval, l’aiguille d’Etretat et finalement la Manneporte.

Les paysages terrestres à l’image du sentier de randonnée ou des jardins d’Etretat sont époustouflants, mais rien de tel que d’embarquer sur un kayak ou un paddle pour contempler ses falaises depuis la mer et passer sous l’arche iconique.

Suggestion & bonnes adresses :
— Passez la nuit au Donjon Domaine Saint Clair****
— Dîner gastronomique ou bistrot au Donjon ou Le Clos Lupin


lever de soleil sur les falaises d'etretat
les falaises d'etretat
chapelle-notre-dame-de-la-garde-etretat
randonner sur la cote d'albâtre de fecamp a etretat
aiguille de belval falaises etretat
etretat plus beau paysage cote d'albâtre
voir les plus beaux endroits de la cote d'albatre






14 — La plage du Tilleul

Quelques pas après la falaise de Manneporte on aperçoit l’immensité de la plage du Tilleul. Notre dernière étape sur les falaises d’Etretat juste avant d’atteindre le cap d’Antifer. Ce dernier, surplombé d’un phare, marque la fin accessible à pied de la Côte d’Albâtre. Moins touristique, pourtant tout aussi grandiose, la plage du Tilleul à l’image de tout notre séjour sur le littoral normand, est sauvage et nous plonge dans une contemplation des plus sobres et paisible. Quelle nature épatante.


plage du tilleul et cap d'antifer






15 — Le Havre

Pour beaucoup, Le Havre se résume à la ville bombardée, détruite et reconstruite dans un style bétonné. Modèle architectural qui jusque-là, n’était pas une “norme” en France, rappelons-le. Inévitablement, Le Havre ne répond donc pas à ces codes de vieilles pierres et pans de bois. Sur ce simple critère, elle est souvent écartée des itinéraires. Pourtant, détrompez-vous ! Le Havre est une ville riche, innovante, créative, comme une cerise sur le gâteau qu’il serait dommage de ne pas goûter.

Si Un été au Havre a permis de pointer le potentiel créatif de la cité portuaire, Le Havre se visite à l’année pour qui aime l’art et l’architecture.

Parmi nos coups de cœur à voir : les Jardins suspendus, les Bains des Docks, le MuMa, le Catène de conteneurs, le Volcan, l’œuvre Up#3, l’appartement témoin Perret, l’hôtel de ville sans oublier l’église Saint-Joseph et la salle de spectacle du Tetris.

Suggestion & bonnes adresses :
— Passez la nuit à l’Hôtel Oscar
— Bar l’Havrais et Le Grignot


catene de containers le havre
architecture-le-volcan-havre
architecture Perret à voir au havre
le volcan architecture le havre
le-havre-visiter-le-muma
architecture-muma-musee-le-havre
up#3 oeuvre un été au Havre






La Côte d’Albâtre est un voyage qui se vit encore et encore. Inlassablement car, les falaises continuent d’évoluer, se dessiner, se moduler. Certaines aiguilles disparaitront, tandis que d’autres résisteront. Les marées, basses ou hautes, calmes ou impétueuses, viennent rendre chaque séjour unique, tel un tableau. Notez enfin, que c’est un paysage fragile qui n’appartient qu’à nous de respecter et préserver. Comment ? En restant sur les sentiers de randonné, en ne piétinant pas la flore qui joue un rôle primordial dans la sauvegarde de ce patrimoine naturel unique en France.







⇒ Vous aimez la Normandie ? Nous aussi, on en est littéralement amoureux. Retrouvez alors toutes nos inspirations pour préparer votre séjour en Normandie

⇒ Enfin, n’oubliez pas d’épingler cet article pour le retrouver en un clic et suivez-nous sur Pinterest !

la cote d'albâtre  TOP 15
plus beaux endroits de la cote d'albatre