Le GR 223 est un sentier de grande randonnée de 446 kilomètres. Il part à la conquête des côtes normandes et plus particulièrement du Cotentin sur 14 jours de marche au départ de la baie des Veys pour finalement atteindre le légendaire Mont-Saint-Michel. Dans cet article vous trouverez d’abord le parcours complet du GR 223 ainsi que le récit détaillé pour voir les plus beaux paysages du Cotentin. Pour terminer en bas de page retrouvez la carte du Tour de la Manche avec point de ravitaillement et suggestion d’hébergement ainsi que nos conseils pour bien préparer cette grande randonnée.


Embarquement immédiat pour La Manche, pas la mer épicontinentale mais bel et bien le département de La Manche. Ce bras de terre de Basse-Normandie qui abrite ainsi la péninsule sauvage et indomptée du Cotentin. Tout juste après avoir terminé un autre GR français —que vous pouvez d’ores et déjà lire sur notre article du Tour du Mont Blanc— nous prenions la direction de Carentan pour nous élancer sur le GR® 223. Le but ? Rejoindre enfin le Mont-Saint-Michel en 14 jours de marche tout en découvrant la pluralité du département. Car si à l’échelle de la France, La Manche semble toute petite, nul doute que la diversité des paysages en est pourtant bluffante.



Parcourir La Manche … à pied

Un condensé des plus beaux paysages de Basse-Normandie

D’abord, ce littoral de la Manche est un méli-mélo de dunes, havres, phares, ports solitaires, d’âmes généreuses, de coquillages par millions qui crépitent sous les chaussures de randonnée. C’est aussi le fracas des marées, la pluie qui tombe à vive allure, des bunkers à moitié enfouis, plages lunaires et autres falaises escarpées. La poudre de sel sur les lèvres puis le sable qui colle aux pieds. La vase liquoreuse et les cabines de plage qui rivalisent avec les couleurs pop des cirées. C’est l’odeur de la mer, la vraie, la sauvage et des vestiges d’antan puis c’est aussi une marée qui dessine des labyrinthes nacrés lorsque cette dernière se retire. Ce sont enfin des villes, discrètes et charmantes, tournées vers l’Angleterre et la vie insulaire qui laisse rêveur.

Sur ce sentier des douaniers d’autrefois, je me suis d’abord sentie l’âme pirate. Mais surtout privilégiée de marcher le long de cette terre chargée d’histoire. Une nature tantôt marécageuse, tantôt luxuriante, escarpée par endroit, mais aussi immense à en perdre l’horizon. Le sentier de grande randonnée du tour du Cotentin est en effet une belle promesse de dépaysement avec des paysages qui vous feront penser à l’Irlande. Mais c’est aussi et surtout grâce aux Manchots et à leur grand cœur. Le GR 223 est donc l’une des plus belles façons que de vivre au plus profond l’âme Cotentine. Tombés sous le charme de la Manche, voici somme toute le récit attendu qui j’espère vous donnera des envies de voyages en France.





Randonner dans la Manche

SOMMAIRE






Le Tour du Cotentin en 14 étapes



GR 223 jour 1

De Carentan à Ravenoville via Utah Beach

Distance : 26,67 km
Durée : 5h23 de marche
D+ : -100m
Topo : Depuis Carentan rejoindre le pont d’Essau puis pénétrer dans les marais du parc régional. Passage à travers les champs sur quelques kilomètres jusqu’à rejoindre Utah Beach et la plage du débarquement. Le tracé initial du GR 223 bifurque ensuite dans les terres mais nous avons préféré suivre le littoral afin de rejoindre Ravenoville.
Nuit : Camping Le Cormoran à Ravenoville.


⇒ Cette longue étape peut aussi se diviser en 2 afin de se garder du temps pour la visite des sites touristiques d’Utah Beach.




utah beach Normandie



utah beach plage du débarquement Manche

Top départ, nous quittons d’abord notre hôtel à Carentan pour le parc régional des marais du cotentin et la Baie des Veys sous une pluie battante. Entre deux averses où les nuages semblent se transformer en tornade, nous vivons aussi de belles éclaircies qui nous réchauffent et sèchent nos vêtements rapidement. Nous atteignons ensuite celle qu’on nommait autrefois plage de la Madeleine mais qui depuis le 6 juin 1944 fut rendu célèbre et prit le nom plus commun d’Utah Beach. Symbole de la libération française, marcher le long de ses plages où les casemates se font grignoter par le sable, vous prend vraiment au tripes. Sur cette plage linéaire qui ne semble plus se finir, nous sommes épris d’un sentiment de liberté plus intense qu’à l’ordinaire quant à notre travail de mémoire, il s’imagine les parachutistes tomber et la quatrième division d’infanterie débarquer.

Le parcours original du Tour du Cotentin passe ensuite par les villes de Ste-Mère-Église et Montebourg, mais avant d’atteindre Quinéville nous voulions absolument passer par le hameau de Ravenoville-Plage et ainsi marcher le long de cette farandole de cabine de plage aux couleurs acidulées. Cette étape marque alors notre tout premier coup de cœur à voir sur le Tour du Cotentin.








GR 223 jour 2

De Ravenoville à Barfleur

Distance : 32,83 km
Durée : 7h de marche
D+ : -100m
Topo : Depuis le camping du Cormoran suivre d’abord la route côtière jusqu’au hameau de Ravenoville puis sur 9 km le sentier longe la Manche (à marée basse, marcher sur le sable c’est plus agréable). Bifurcation dans les terres à Morsalines car à marée haute il est impossible de passer sur le sentier côtier. Le GR 223 continue ensuite jusqu’à la presqu’île de la Hougue. Quittez la ville le long de la digue jusqu’à Réville. Passage dans les terres de quelques kilomètres avant d’arriver enfin à Barfleur.
Nuit : Les Transats Barfleur, chambre d’hôte bien placée sur le port. Accueil parfait.


🍴 Restaurant Le Safran à Barfleur
⇒ Trouvez un hôtel à Barfleur
⇒ Longue étape qui peut aussi se diviser en deux en dormant sur Saint-Vaast-la-Hougue. Prenez alors le temps de visiter les tours Vauban et l’île de Tatihou et de goûter la célèbre brioche du Vast !


paysages tour de la Manche

cabines Ravenoville-Plage sur le GR 223 Manche

Premier port libéré par les Alliés, Saint-Vaast-la-Hougue c’est aussi une charmante petite ville côtière. Nous nous y arrêterons pour l’en-cas, car après avoir marché 20 km les ventres vides, l’appel d’une boulangerie de quartier ne se fait plus attendre. En fin de journée, c’est à Barfleur que nous arriverons ensuite. Si son port semble être un décor de cinéma, c’est surtout et aussi l’un des derniers ports d’échouage de France. Vivant de la mer aux rythmes des marées, le village d’origine Viking semble protégé par l’élancé phare de Gatteville, second plus grand phare de France à l’allure quelque peu austère et pourtant si hypnotique. On tombe alors sous le charme instantané de Barfleur, prêts à quitter notre vie citadine pour s’offrir l’une de ses maisons de granit couvertes de schiste si pittoresques.

lever de soleil côtes normandie
étape 2 GR 223 Ravenoville
les jolies cabines de plage de Ravenoville
randonner sur le gr 223
incontournables dans la Manche
détail coquillages
parcours paysages GR 223







GR 223 jour 3

De Barfleur à Fermanville

Distance : 22,20 km
Durée : 4h49 de marche
D+ : -100m
Topo : Traversée de Barfleur pour retrouver le littoral et la digue. Au moulin de Crabec prendre à droite pour rejoindre le phare de Gatteville puis poursuivre sur la D10. Le sentier continue le long de l’étang de Gattemare puis le long de dunes jusqu’à la pointe de Néville. Le sentier se poursuit sur le littoral passant plusieurs plages, havres, dunes et pointes jusqu’au phare de Fermanville avant d’atteindre finalement, le fort du Cap Lévi.
Nuit : Le Fort du Cap Lévi tenu par David & Laëtitia, coup de cœur !


🍴 Possibilité de réserver un repas traiteur au Fort du Cap Lévi. Attention il n’y pas beaucoup de possibilité de ravitaillement !
⇒ Trouvez un hébergement à Fermanville






visiter Barfleur à voir dans la Manche





visiter Barfleur sur le gr 223 Normandie

Nous quittons ensuite Barfleur sous un ciel morne. Il semble en effet que le soleil ne nous rendra aucune visite ce jour-là. Nous reprenons alors le sentier du GR 223 jusqu’à déboucher sur le phare de Gatteville. Fermé pour le déjeuner, nous n’avons pas la patience d’attendre sous l’averse battante. La marée désormais semble se déchaîner le long de la digue. Les paillettes de pluie quant à elles, se faufilent dans la moindre brèche de nos habits. La marche à l’étang de Gattemare dans le sable poreux est éprouvante et c’est en file indienne que nous tentons tant bien que mal d’avancer et de ne pas laisser les aiguilles du temps prendre le dessus. Mes pas mécaniquement s’engouffrent ensuite dans ceux de Ben. Droite puis gauche, droite, gauche, sans réfléchir ni même lever la tête.

Au cœur du Val de Saire

Enfin, un peu de répit à la pointe de Néville face à laquelle nous trouvons refuge à l’abri d’un blockhaus à moitié enfoui. Pendant que la météo sans relâche, impétueuse, semble ne pas vouloir nous laisser une once de répit. Côte inhospitalière des marins, les pêcheurs y trouvent pourtant leur compte avec bars et macros qui se laissent happer dans de gourmands rouleaux. S’en suivent alors 15 kilomètres les pieds dans le sable, aucune âme aux alentours si ce n’est quelques cygnes qui pataugent dans ces terres marécageuses. Le ciel noir cendre ne nous quittera que lorsque nous atteindrons le phare de Fermanville. Ce dernier veille d’ailleurs sur les puissants courants tant redoutés du raz du cap Lévi. En contournant ce cap, nous apercevons enfin ce petit fort du Cap Lévi, où nous passerons la nuit. Au loin Cherbourg scintille, mais ça, ce sera le prochain chapitre.

phare de Barfleur en Normandie
phare de Gatteville Cotentin
phare cap lévi val de saire paysages








GR 223 jour 4

De Fermanville à Cherbourg

Distance : 17,21 km
Durée : 3h30 de marche
D+ : -100m
Topo : Depuis le fort du Cap Lévi poursuivre d’abord le sentier du littoral et les indications du GR qui vous mèneront jusqu’à l’anse du Brick. L’approche de Cherbourg n’est pas très intéressante, possibilité de travaux fréquents. Depuis Bretteville suivre le port du Becquet, puis le boulevard maritime. Passez le long des constructions mécaniques de Normandie jusqu’au centre-ville de Cherbourg.
Nuit : La Fabrique Cherbourgeoise super loft en plein cœur de la vieille-ville de Cherbourg.


🍴 Club Dinette, restaurant végétarien à Cherbourg ou Le Carabot
⇒ Trouver un hôtel à Cherbourg




fort du cap lévi Fermanville Cotentin



dormir au Fort du cap lévi sur le GR 223

cap lévi étape 4 GR 223
cap lévi près de Cherbourg
photo port cap lévi Normandie
de Fermanville à Cherbourg étape GR 223 paysages
phare du cap lévi à voir dans la Manche
nuit au fort du cap lévi gite de france en normandie
david et leatitia hôtes du fort du cap lévi gîte de france
port pittoresque du cap lévi Manche tourisme

Le lever de soleil était d’une puissance. C’est alors que, caméra à portée de main, je repartis sur mes pas pour photographier à nouveau le fort rougissant. Après un bon petit-déjeuner le nez collé à ces grandes baies vitrées qui s’offrent sur la mer, chaussures de randonnée bien attachées, nous prîmes ensuite la direction du port du Cap Lévi. Puis, c’est sous le soleil que nous passerons anses, criques et de jolis petits hameaux. Mais l’arrivée de Cherbourg rappelle que nous arrivons à un ancien port militaire. Il y a les constructions navales ni grand chose de pittoresque. Nous marchons ensuite le long de grands boulevards jusqu’à rejoindre l’épicentre de Cherbourg. Pourtant, et contre toute attente, le cœur de ville y est charmant, animé et jeune. Nous finirons même par nous perdre dans ses “boëls” admirant ainsi ses façades de pierre.

Plus de temps pour visiter Cherbourg ?

Accordez-vous donc une pause dans la progression de votre tour de la Manche pour visiter Cherbourg, ville à taille humaine imprégnée de ses blessures de guerre. On y visite d’abord la Cité de la Mer, installé dans le bâtiment art déco de la Gare maritime, c’est un musée scientifique consacré à l’exploration sous-marine. Parmi les autres incontournables aussi, citons les célèbres parapluies de Cherbourg, manufacture rendue populaire par le film éponyme dans lequel joua Catherine Deneuve. Côté papilles enfin, si le Carabot est une adresse incontournable du vieux-Cherbourg (réservez !), nous vous conseillons de déjeuner chez Club Dinette, une très belle adresse végétarienne : carte locale, bio et une cuisine responsable au grés des saisons.

Fun fact : entre juillet et octobre 1944, le port de Cherbourg était le premier port au monde avec un trafic maritime double de celui de New-York.









GR 223 jour 5

De Cherbourg à Port Racine

Distance : 27,84 km
Durée : 5h43 de marche
D+ : 261m
Topo : Le sentier du littoral se profile d’abord le long de la seconde plus grande rade artificielle au Monde, puis passe par les balcons de Cherbourg jusqu’à Landemer et l’entrée des falaises côtières du nord Cotentin. Passez le rocher du Castel Vendon sur votre gauche, puis le “mur blanc” (qui fait guise d’amer pour les navigateurs) jusqu’à la Baie de Quervière. S’en viennent ensuite les ruines de la ferme La Cotentine et le raidillon avec point de vue panoramique sur le port d’Omonville-la-Rogue. Descente et traversée du village, puis marche sur galets le long de criques (extrémité du havre de Plainvic) jusqu’à Port Racine.
Nuit : Hôtel L’Erguillère à Port Racine


🍴La Boulangerie Petit Jean à la sortie de Charbourg pour le midi. Le restaurant le Moulin à Vent près de Port-Racine, superbe table gastronomique.
⇒ Trouvez un hôtel à Saint-Germain-des-Vaux

falaises de Landemer cap de la Hague Cotentin
coup de coeur paysage GR 223 Landemer

Panorama des falaises de Landemer

Le point de vue panoramique de Landemer marque officiellement le kilomètre 0 de l’ancien sentier des douaniers mais aussi le début du littoral escarpé du cap de la Hague. Chemin de patrouille, il fut créé en 1791 par les douanes françaises dans le but d’empêcher la contrebande et ainsi surveiller le littoral. L’extrémité du Cotentin nous semble alors pleine de promesse avec des panoramas à couper le souffle et vierges de présence humaine. Les fougères forment un patchwork lumineux et doré lorsque le soleil décide de nous rendre visite. La Manche en automne, bien qu’imprévisible, est définitivement superbe !

gr 223 baie de Quervière cap de la Hague
havre de Plainvic randonner la hague
panorama Omonville-la-Rogue La Hague
paysages tour du cotentin randonnée
voir le Cotentin en automne
randonner sur le GR 223 tour du Cotentin
gr 223 les paysages du tour de la Manche
paysages Cap de la Hague GR 223



Port-Racine, le plus petit port de France

Mais quelle est donc l’anecdote qui se cache derrière ce pittoresque port de mouillage ? Celui qu’on nomme Port-Racine est une référence au capitaine François-Médard Racine, corsaire de l’époque Napoléonienne. C’est en souhaitant cacher son navire “L’Embuscade” des attaques anglaises que le petit Port-Racine vit ainsi le jour. D’une superficie de 8 ares, il accueille dorénavant quelques modestes embarcations d’une longueur maximale de 5,50 m. Endroit cher au poète français Jacques Prévert (sa maison par ailleurs située à quelques mètres du port, à Omonville-la-Petite, se visite), Port-Racine est aujourd’hui le plus petit port de France en activité et un arrêt incontournable à voir dans le Cotentin.

port racine plus petit port de France








GR 223 jour 6

De Port Racine à Herqueville via le Nez de Jobourg

Distance : 19,59 km
Durée : 4h16 de marche
D+ : 618m
Topo : Quelques escaliers à descendre d’abord sur votre droite après l’hôtel avant de retrouver le sentier du littoral. Cordon de galet passant par le nez Bayard, le sémaphore de la hague puis le port de Goury et le phare de la Hague. La pointe de la Hague est sauvage et exceptionnelle à l’image de la Baie d’Ecalgrain, puis le Nez de Voidries jusqu’au célèbre Nez de Jobourg. Ensuite, le sentier tout en montagne russe vous amènera à l’anse des moulinets (à nouveau quelques escaliers). Notez que c’est la journée du GR 223 qui demande le plus d’effort physique avec un dénivelé positif de plus de 600m. Enfin, pour retrouver Herqueville vous devrez quitter le sentier officiel.
Nuit : Herqueville House, charmante chambre d’hôte. (si vous n’êtes pas encore inscrits à Airbnb, je vous offre une réduction avec ce lien de parrainage).


🍴Midi : Auberge de Goury ou Fish & Chips de Goury. Soir : Le café du Port à Omonville
⇒ Trouvez un hébergement près de Jobourg

pointe goury sur le GR 223
phare cap de la hague Manche
Goury cap de la Hague Cotentin
hotel l'Erguillère La Hague en Cotentin


Des airs d’Irlande au Cap de la Hague

Ensuite, cap à l’ouest là où les falaises deviennent abruptes et les vents fougueux dictent leur loi dans ce bout du monde. Le phare de la Hague en sait quelque chose. Il se veut d’ailleurs le gardien du raz blanchard, passage tortueux si redouté des marins. On aime ainsi marcher le long du cordon de galets, cheveux au vent avec la Manche pour seul horizon. Dans ces airs d’ailleurs, où l’héritage celtique est palpable, la presqu’île nord-ouest du Cotentin offre alors une déconnexion la plus totale. Sommes-nous en France ? Je n’en suis plus sûre, si bien que j’imagine un drakkar au large s’éprendre dans ces puissants courants.

Nous arrivons désormais face au phare de Goury, majestueux, il semble du haut de ses 51 mètres braver les vagues qui viennent s’y fracasser. À ce sujet, les derniers gardiens de phare l’ont quitté en 1990, mon année de naissance. Je rêve de liens qui n’existent pas mais qui me rappellent combien j’aime ces sentinelles des mers et toute la vie qui s’en articule autour. Et je ne manque en général jamais l’occasion de dormir dans un phare lorsqu’elle s’y prête.

gr 223 préparer le tour de la Manche à pied
paysages du GR 223 tour de la Manche


Le Nez de Jobourg, perle du Cotentin

La baie d’Ecalgrain est certes prometteuse, elle me rappelle les côtes du Portugal quant au Nez de Voidries il fait une belle porte d’entrée. Mais c’est le Nez de Jobourg que nous attendons impatiemment et qui illustre parfaitement le caractère sauvage de la presqu’île. Si bien qu’il figure même comme l’incontournable à ne pas manquer dans le Cotentin. Le sentier des douaniers serpente ainsi en montagne russe du haut de ces falaises (parmi les plus hautes d’Europe). On observe l’extrémité du cap qui est fermé au public car il abrite une réserve ornithologique. Enfin, une légende locale veut que les grottes de Jobourg aient servi de refuge pour la contrebande de tabac. Ce site naturel nous éblouit autant visuellement qu’historiquement ; c’est également la zone géologique la plus ancienne de la péninsule.

randonner sentier des douaniers nez de Jobourg
randonnée nez de Jobourg sur le gr223
nez de Jobourg randonnée cap de la Hague
détail végétation la hague Cotentin
nez de Jobourg cotentin en automne
sentier des douaniers nez de Jobourg
baie d'ecalgrain parcours GR 223
nez de jobourg parcours gr 223 tour du Cotentin










GR 223 jour 7

D’Herqueville à Dielette

Distance : 21,31 km
Durée : 4h37 de marche
D+ : 340m
Topo : Depuis Vauville suivre la D318 puis la D237 jusqu’au massif dunaire. De Biville jusqu’à Siouville, partie du GR avec un moindre intérêt qui suit le “chemin du patrimoine” en quittant le littoral et passant par les champs et petits hameaux. Le GR 223 passe sur les hauteurs des dunes de Biville mais c’est dommage d’être aussi loin du littoral !
Nuit : Hôtel de la Falaise


🍴 La Cambuse à Dielette

dunes de Biville Cotentin
paysages du littoral du Cotentin : dunes de Biville

Nous quittons finalement et non sans une touche de nostalgie, le cap de la Hague pour progressivement atteindre la côte des havres. La géologie change à nouveau et les falaises laissent place aux dunes et plages de sable blond, véritable paradis des surfeurs à l’instar de la plage de Siouville. Nous passerons ce jour-là sur les hauteurs des dunes de Biville. Inscrites au conservatoire du littoral, nous noterons toutefois qu’il est dommage que le GR ne passe pas plus au cœur de ce massif dunaire. Cette journée n’est globalement pas un coup de cœur. La pluie finira également d’achever notre optimisme. Malgré tout, on se réconforte en l’idée que dans un sentier de grande randonnée il y a forcément des hauts .. et quelques bas.









GR 223 jour 8

De Dielette à Barneville-Carteret

Distance : 30 km
Durée : 6h24 de marche
D+ : 344m
Topo : Afin d’éviter la centrale de Flamanville (peu d’intérêt) nous avons quitté le GR pour traverser quelques hameaux avant de rejoindre la plage de Sciotot. Il faut ensuite contourner le cap du Rozel, passer devant la statue de la vierge des marins puis entamer une descente vers Surtainville. Le GR 223 une fois de plus quitte le littoral pour traverser champs et hameaux jusqu’à retrouver un nouveau massif dunaire qui marque l’entrée du Cap Carteret (magnifique partie de GR). Le sentier continu en descente progressive le long de la Manche vers Barnveille-Carteret. Les cabines bleues se trouvent à la fin du sentier du cap.
Nuit : Hôtel de La Marine


🍴 Restaurant La Potinière ou Le Cap à Barneville-Carteret
⇒ Trouvez un hôtel à Barneville-Carteret

côte des isles paysages du Cotentin
falaises du Cap Carteret : incontournable dans la Manche

Pour commencer cette nouvelle journée autour de La Manche nous décidons de contourner la centrale de Flamanville, qui n’est plus un secret pour personne. Nous arrivons enfin au Cap Carteret (après une quinzaine de kilomètres au moindre intérêt) qui se hisse entre les dunes d’Hatainville et les cabines de bain de Carteret et façonne ainsi la Côte des Isles. Ce promontoire rocheux se foule sur une randonnée de quelques kilomètres. À marée haute il ne faut pas avoir le vertige lorsque les vagues viennent s’échouer sur le flanc des falaises. Classé comme espace naturel sensible, on y observe aussi les îles Anglo-Normandes qui nous inspirent pour de futurs voyages.

plage de la potinière cabine barneville-carteret
découverte côte des isles littoral du Cotentin
parcours gr 223 tour de la Manche
paysage dunaire côte des isles
phare du cap carteret
cabines de plage Barneville-Carteret
les plus belles plages de la Manche : cap carteret
randonnée gr 223 côte des isles
cote des isles Normandie
randonner sur le Cap Carteret dans le Cotentin (GR 223)











GR 223 jour 9

De Barneville-Carteret
à Saint-Germain-sur-Ay

Distance : 32,07 km
Durée : 7h de marche
D+ : 77m
Topo : Traversez la commune de Barneville-Carteret jusqu’à rejoindre la D130 puis, 8km le long du littoral sans difficulté jusqu’à Portbail. À marée basse possibilité de traverser le havre plutôt que le contourner. Le GR se poursuit ensuite toujours le long du littoral (marchez sur la plage et partez à la rencontre des pêcheurs locaux) jusqu’à atteindre cette fois la pointe du Banc qui marque l’entrée du havre de Lessay. Par temps dégagé, à quelques kilomètres de là se dévoile l’île anglo-normande de Jersey. Attention passage submersible lors de grandes marées, l’autre option est donc d’emprunter la D306.
Nuit : La Ferme des Mares , très beau gîte.


🍴 Possibilité de ravitaillement à Portbail + boulangerie à St-Germain.
⇒ Trouvez un hébergement à St-Germain-sur-Ay

la côte des havres du Cotentin, étape GR 223

La côte des Havres du Cotentin

Les estuaires se suivent mais ne se ressemblent pas sur cette partie du littoral de Normandie qu’on appelle “la côte des havres”. Après celui de Carteret, Portbail marque le début d’une succession de huit havres, véritables réservoirs de biodiversité, plus ou moins grands et plus ou moins échancrés. Nous le traverserons ainsi à pied de manière romanesque (c’est-à-dire : moi accrochée aux épaules de Ben). C’est en conséquence d’un encaissement sableux, qu’ils dessinent le littoral avec leur cordon dunaire et autres prés salés sur une soixantaine de kilomètres et se déclinent au grès des marées. Du ciel l’eau se fraie ainsi un chemin dessinant des veines de sable et d’herbus.







cabines de plage de Gouville-sur-mer




GR 223 jour 10

De Saint-Germain-sur-Ay à Agon-Coutainville

Distance : 36,29 km
Durée : 7h43 de marche
D+ : 153 m
Topo : Première partie de GR peu intéressante. Si le temps vous le permet toutefois, visitez le Château fort de Pirou. Le sentier retrouve enfin le littoral (pour notre plus grand bonheur), passage par les cabanes de Gouville-sur-Mer (très photogéniques). Contourner ensuite le havre de Blainville jusqu’à la station balnéaire d’Agon-Coutainville. À l’entrée de la ville (avant le golf club) passage par “La Poulette”, célèbre cabane de plage debout depuis 1926.
Nuit : Hôtel Les Coutainvillaises


🍴 Prévoir ravitaillement à Lessay. Quant au dîner, ne manquez pas le restaurant La Salicorne à Agon.
⇒ Trouver un hôtel à Agon-Countainville



Les cabanes de Gouville-sur-Mer

Avant d’atteindre la jolie station balnéaire d’Agon-Coutainville, nous passerons d’abord par les photogéniques cabanes de Gouville-sur-Mer. Ces cabines de plage aux toits acidulés qui ont vu le jour aux prémices de la première Guerre Mondiale avant d’être détruites par les Allemands quelques années plus tard, se transmettent de génération en génération. Reconstruites, elles sont devenues l’emblème de Gouville-sur-Mer et sont également, par leur esthétisme, un incontournable dans la Manche.

cabines Gouville à voir dans le Cotentin
étape Gouville-sur-mer gr 223 Manche
incontournable cabines de Gouville Manche tourisme
cabines de plage de Gouville-sur-Mer dans le Cotentin






GR 223 jour 11

De Agon-Coutainville à Regnéville-sur-Mer

Distance : 27,45 km
Durée : 5h56 de marche
D+ : 116 m
Topo : Pour commencer, marchez le long de la digue jusqu’au sentier des dunes qui vous mènera au phare d’Agon. Puis entrez dans le havre de Régneville et longez les marais de Tourville. Pensez à toujours fermer les barrières derrière vous ! Passez ensuite l’estuaire, traversez les prés salés au moyen d’échelles pour atteindre le pont de la Roque. Marche sur chemin herbeux qui vient terminer la boucle de l’estuaire de la Sienne. Jolie commune de Régneville-sur-Mer et belle vue sur la pointe d’Agon, espace naturel classé.
Nuit : Au cœur des Prés salés, la Ferme des Marais


🍴Prévoir à Agon ou casse-croûte à Regneville-sur-Mer. Dîner : La Mer Ô vent à Hauteville-sur-Mer à ne pas manquer !
⇒ Trouvez un hôtel à Hauteville-sur-Mer


phare pointe d'Agon coutainville

havre de Sienne à Regnéville-sur-mer

Si les havres nous semblent tout petits sur une carte, les contourner à pied demande pourtant un minimum de temps. Car ce sont de véritables méandres qui se courbent de bien des façons. La baie de Sienne, par ailleurs plus vaste des havres du Cotentin, s’est façonnée par les marées. Depuis le Moyen-Âge, l’ensablement de l’estuaire a dessiné ce port d’échouage qu’on observe à la fois depuis la Pointe d’Agon mais aussi depuis Régneville-sur-Mer. Les moutons deviennent alors nos compagnons de randonnée. Il faut dire aussi qu’ils aiment particulièrement cette végétation basse inondée par les marées omniprésentes du coin.

la pointe d'agon étape GR 223










GR 223 jour 12

De Regnéville-sur-Mer à Granville

Distance : 24 km
Durée : 5h41 de marche
D+ : 75 m
Topo : Depuis la digue-promenade d’Hauteville-sur-Mer on emprunte à nouveau un sentier des dunes. Passage de zones à fond sableux. Le GR vous conduit ensuite sur la route submersible qui enjambe le havre de la Vanlée : paysages typiques des prés salés. Depuis l’écurie des Mielles rejoindre ensuite la promenade Jean Sesboué jusqu’à Granville (il faut contourner le cimetière). Le GR grimpe vers la citadelle. Suivre le chemin de ronde qui mène enfin au phare de Granville (superbe point de vue pour le coucher de soleil). Au loin, à 16km, l’archipel des îles Chausey.
Nuit : Mercure Grand Large à Granville


🍴Dîner à Granville à La Fabbrica ou à La Contremarche, attention réservation obligatoire en weekend.
⇒ Trouvez un hôtel à Granville

pointe du roc Granville
visiter Haute-ville de Granville dans la Manche

En ce douzième jour sur le GR 223 nous passons le havre de la Vanlée, connue pour sa route submersible, qui lors des coefficients de marée supérieure à 90, se voit alors noyée sous l’eau salée. Nous fûment plus tard subitement surpris de voir autant de gens remplacer peu à peu les moutons. Cirés proprets, seaux, pelles mais aussi bottes de caoutchouc, ils étaient tous vêtus de leur plus belle tenue du dimanche. Nous ne le savions pas encore, mais c’était un dimanche typique des Grandes Marées. Et c’est ainsi que les Manchots du coin (et même de la côte est) viennent pêcher à pied palourdes, coques ou encore praires. Les locaux nous expliqueront par la même occasion, qu’il est impératif de bien respecter la règle des 100. Et pas un coquillage de plus (on ne rigole pas avec ça !).


Visiter Granville “la cité corsaire”

On ne va pas tourner autour du pot très longtemps : nous avons adoré celle qu’on surnomme la cité corsaire, Granville. Tombés sous le charme, nous marchions au cœur de la haute-ville perchée sur cet éperon rocheux à contempler le coucher de soleil illuminer les toitures grises ardoise. Et cette phrase récurrente : “qu’est-ce qu’on se verrait vraiment bien vivre ici”. Pas assez de temps pour visiter Granville, la prochaine fois nous reviendrons deux jours pour fouler toutes ces petites ruelles de pierre si charmantes, visiter le musée de Christian Dior et enfin partir en excursion sur les îles Chausey en voilier traditionnel.

visiter Granville dans la Manche








GR 223 jour 13

De Granville à Genêts

Distance : 30 km
Durée : 7h43 de marche
D+ : 432 m
Topo : Après Saint-Pair-sur-Mer le sentier bifurque à nouveau vers l’intérieur des terres. À marée basse nous avons fait le choix de couper le GR et de longer plutôt le littoral par la plage de Jullouville et jusqu’aux cabines de Carolles. Le GR 223 passe normalement par la vallée des peintres. Depuis Carolles-Plage ensuite prendre le sentier escarpé qui conduit à la falaise et plateforme du Pignon-Butor (panorama de Granville à Cancale). Continuez sur le sentier des douaniers puis traversée de la vallée du Lude, ancien port clandestin. Le sentier grimpe à nouveau jusqu’à atteindre la cabane Vauban. On dit des falaises de Champeaux qu’elles sont le plus beau kilomètre de France. Elles marquent surtout le premier point de vue, tant attendu, sur le promontoire du Mont-Saint-Michel et l’îlot granitique de Tombelaine. Descente balisée puis marche sur la plage jusqu’au Bec d’Andaine à contourner avant d’arriver à Genêts, point de départ des traversées à pied vers le Mont.
Nuit : Auberge de jeunesse à Genêts


🍴Midi : Jullouville ou Carolles. Dîner : La Pause des Genêts (réservation conseillée)
⇒ Trouvez un logement à Genêts







randonner sur le gr 223 de Carentan au Mont-Saint-Michel






le Mont-Saint-Michel lors des grandes marées

Le “plus beau kilomètre de France”

C’est notre dernière vraie journée de randonnée autour de La Manche sous un soleil radieux. Nous enlèverons même nos vestes pour laisser nos pores goûter à cet air iodé. Quel bonheur (encore une fois) de fouler ses côtes normandes à l’automne. Alors que les plages sont désertes, nous nous sentons chanceux de profiter d’autant de liberté. La digue-promenade de Jullouville est agréable, elle nous conduira enfin jusqu’aux cabines de plage de Carolles. Si nous nous sentions seuls sur la plage c’est parce que les locaux et touristes étaient tous partis en direction de la cabane vauban. Petite cabane perchée au cœur des falaises de Champeaux qu’on dit d’ailleurs d’elles être : “le plus beau kilomètre de France”.

Mon cœur resté à la Hague, je ne serai pas vraiment d’un objectif exemplaire. Par contre, cette portion du Tour de la Manche en plus d’offrir une vue incroyablement panoramique (la côte bretonne et Cancale se dessinent en ombre chinoise plein sud), amorce surtout la récompense tant attendue. Promesse de ce GR 223, il s’élance alors dans ces méandres sableux, le Mont-Saint-Michel, beauté du département de La Manche. Nous y sommes, enfin presque !








GR 223 jour 14

Traversée de la Baie du Mont-Saint-Michel

Distance : 11,66 km
Durée : 3h16 de marche
Topo : Lors de cette dernière étape du Tour de la Manche, le sentier “classique” passe normalement par la Pointe du Grouin du Sud (duquel on y observe des phoques), puis Avranches et contourne ainsi le havre sur plus de 25 kilomètres passant également par les herbus du Mont-Saint-Michel. L’autre option, celle pour laquelle nous avons opté, est de plutôt faire la traversée à pied jusqu’au Mont-Saint-Michel. Quel meilleur moyen que de conclure ce Tour du Cotentin ainsi ! Lors des grandes marées la traversée de la baie est vraiment atypique, un tantinet sportive, mais quelle expérience. À faire au moins une fois dans sa vie !
Nuit : Mercure Mont-Saint-Michel


🍴Prévoir un pique-nique à Genêts. Éviter de manger chez La Mère Poulard sur le Mont-Saint-Michel (restaurant à touristes !).
Dormir au Mont-Saint-Michel


atteindre le Mont-Saint-Michel après 14 jours de marche
de Carentan au Mont-Saint-Michel sur le GR 223

fin de parcours gr 223 Mont-Saint-Michel
randonner jusqu'au Mont-Saint-Michel sur le GR 223

Nous avons alors rendez-vous avec Julien, guide passionné de la baie du Mont-Saint-Michel. Incollable sur l’histoire de la baie, il nous emmènera à travers vase et courants, parfois violents, à la rencontre d’abord de Tombelaine, îlot granitique dans l’ombre du Mont-Saint-Michel (son histoire n’étant pas moins inspirante mais il faut reconnaître que c’est le Mont que nous sommes venus voir). Véritable monument historique, c’est en 708 d’abord que Saint Aubert, évêque d’Avranches, élève un oratoire dédié à Saint Michel. Puis, de 905 à la Révolution, des bénédictins s’y installeront. Convoitise des Anglais, qui n’arriveront d’ailleurs jamais à le posséder, il fut ensuite utilisé comme prison avant de revenir, sous le souffle de Napoléon III, à nouveau abbaye. De nos jours, le Mont-Saint-Michel considéré comme l’une des merveilles du monde et surtout le site touristique numéro 1 de Normandie.

Il marque de la plus belle des manières qui soit la fin de ce tour de la Manche. Cerise sur le gâteau, le Mont-Saint-Michel c’est une promesse atteinte après finalement 14 jours de marche au rythme moyen de 25 km par jour. Pour terminer sur cette belle aventure, on espère que cet article sur le GR 223 vous inspira à changer de point de vue sur une destination encore sous-estimée et surtout à choisir la mobilité douce pour vos vacances en Normandie.

intérieur voutes Abbaye Mont-Saint-Michel
détail architecture Mont-Saint-Michel
traverser baie Mont-Saint-Michel lors des grandes marées
visiter le Mont-Saint-Michel incontournable en Normandie
julien guide baie du Mont-Saint-Michel
visiter Abbaye Mont-Saint-Michel
visite Abbaye Mont-Saint-Michel
traverser la baie du Mont-Saint-Michel
photo du Mont-Saint-Michel fin du GR 223





Enfin, retrouvez ci-dessous la synthèse du GR 223 et notre parcours du tour de la Manche en 14 étapes, les suggestions de ravitaillement / restaurants et les hébergements que nous avons testés. Nous avons aussi intégré les points d’intérêts touristiques (et photogéniques) à ne pas manquer !







Préparer le Tour de la Manche


Quelle est la difficulté ?

Le Tour du Cotentin ne comporte pas de réelle difficulté, seule la portion du Cap de la Hague, notamment sur les falaises du Nez de Jobourg demande un peu plus d’effort, mais rien de difficile. La vraie difficulté c’est la variété des sentiers. Vous marcherez sur la route, terre, galets puis dans le sable. Chaussez-vous bien pour résister à n’importe quelle météo ! Sur un terrain plat sachez aussi que ce sont les mêmes muscles qui sont sollicités. On y pense pas à première vue, mais marcher longtemps sur un terrain plat fatigue !


Quelle est la meilleure saison ?

  • L’été dans la Manche : c’est la haute-saison. Les journées sont plus longues et chaudes, mais plus de touristes aussi.
  • Le printemps dans la Manche : on assiste à l’éclosion des primevères et des jonquilles.
  • L’automne dans la Manche : c’est le meilleur compromis. Il y a moins de touristes et les températures sont également douces. Venir dans la Manche en octobre c’est aussi l’occasion de voir les Grandes Marées ! Avec un marnage pouvant atteindre les 14 mètres, les grandes marées du Mont-Saint-Michel sont les plus grandes d’Europe.
  • L’hiver dans la Manche : pour les matins brumeux et givrés et pour essayer de voir le Mont-Saint-Michel sous la neige (rare, mais possible !)

Tour de la Manche : quel budget ?

Si vous avez un petit budget, il faudra envisager l’option camping / bivouac et ravitaillement en boulangerie et autres commerces de proximité. Attention toutefois, sur certaines portions il n’y a aucune possibilité de restauration, restez donc prévoyant.es.

Pour les budgets plus confortables, privilégiez les gîtes et chambres d’hôtes. Cela permet à la fois de faire vivre l’économie locale mais aussi de faire de belles rencontres. Quant aux restaurants, prévoyez une enveloppe moyenne de 30€/personne/repas.


S’y rendre :

Le départ officiel du GR 223 se fait à Isigny-sur-Mer (Calvados) mais vous pouvez comme nous, commencer à Carentan accessible en train depuis Paris. En fin de parcours, la gare la plus proche du Mont-Saint-Michel est celle de Pontorson.


La Malle postale pour randonner léger

La Malle Postale s’occupe de transporter vos effets personnels chaque jour entre vos logements. À condition d’étiqueter votre valise (15kg maximum) et ainsi la laisser à l’accueil de votre hébergement à 8h. De cette façon c’est la solution idéale pour randonner léger. Service très fiable, on recommande pour n’emporter finalement que le nécessaire à la journée.

L’équipement pour 14 jours de marche en Normandie


Pourquoi faire le Tour du Cotentin ?

Lorsque nous nous sommes lancés sur le GR 223 nous étions loin de nous imaginer combien La Manche nous toucherait autant. À la suite de ce tour du Cotentin, je peux vous l’assurer, si la presqu’île est petite, la pluralité de ses paysages et la générosité des Manchots n’a pas d’égal. Ainsi, c’est certain, nous reviendrons dans ce bras de mer à la fois sauvage et réconfortant, ressourçant mais aussi gourmand.

⇒ Pour conclure, sachez aussi que Manche Tourisme propose de découper le GR 223 en 23 étapes.







parcours GR 223 tour de la Manche
GR 223 rando tour de la Manche




Reportage de mise en valeur du GR223
dans son intégralité en partenariat avec

reportage GR 223 Latitude Manche x Hellolaroux

Latitude Manche est l’agence d’attractivité de la Manche. Elle a pour mission de révéler le territoire, accroître son attractivité mais aussi fédérer acteurs publics et privés.

Website