Célèbre sentier de longue randonnée qui ceinture le majestueux massif du Mont Blanc, le TMB, comme les randonneurs le surnomme, parcourt les cols, tutoie les sommets puis élonge les glaciers à travers trois pays que sont la France, l’Italie & la Suisse. Ce tour du Mont Blanc au D+ 10.000m, se réalise ainsi entre 7 et 10 jours. Retrouvez le récit de nos 8 jours de trek ainsi que nos conseils pour bien préparer ce GR® mythique.


D’abord légendaires terres de randonnée, le massif des Alpes se berce des plus belles histoires d’alpinisme. Des dénivelés challengers, des pentes ardues, des glaciers à portée de main puis un toit de l’Europe qui veille la jolie ville de Chamonix ; le GR® Tour du Mont Blanc est l’étape initiatique pour se lancer dans la grande aventure des randonnées de longue itinérance. Bien que les projecteurs soient tous tourné sur les fascinant 4809m du Monte Bianco depuis sa première ascension en 1786, le massif dans son intégralité apporte son lot de merveilles. La réserve des Contamines-Monjoie, la réserve des Aiguilles Rouges, le Val Deny, les Grandes Jorasses mais aussi le Val Ferret.


Le TMB, plus qu’un GR® : un sentier mythique

C’est l’un des sentiers de grande randonnée les plus plébiscités et empruntés de France mais aussi d’Europe car il permet de se familiariser avec la randonnée de plusieurs jours. Et à la fois dans un décor de rêve sans être trop difficile. Il offre un massif alpin accessible, même si trois passages plus en altitude demandent davantage de concentration : la Fenêtre d’Arpette en Suisse (variante 2665m), le Grand Col Ferret à la frontière Italo-Suisse (2537m) mais aussi le col de la Croix du Bonhomme en France (2443m). Les pourtours de l’un des plus beaux massifs montagneux du monde restent toutefois accessibles. À condition de randonner régulièrement, d’avoir une bonne condition physique et d’être enfin à l’aise avec un sac à dos de plusieurs kilos.

Retrouver ces montagnes reste le meilleur remède pour palier à ces derniers rouages psychologiques. Vous êtes nombreux à retrouver le plaisir de chausser vos chaussures de rando, d’enfourcher vos bâtons de marche mais aussi à chercher de nouveaux challenges. À l’image du topo guide du Mont Blanc, nous partageons alors ici chaque étape ainsi que le récit de notre propre aventure. En fin de page enfin, retrouver nos conseils plus pratiques pour préparer ce GR du Tour du Mont Blanc où nous répondrons aux questions les plus souvent abordées.




SOMMAIRE



carte tour du Mont Blanc x Hellolaroux

Carte illustrée du parcours autour du Mont-Blanc en 8 étapes
Réalisée après plusieurs heures de travail. Merci de ne pas l’utiliser sans autorisation ni sans crédit.






Étapes GR®TMB “parcours classique” en 8 jours



Tour du Mont Blanc jour 1

Des Houches à Nant
Borrant

Distance : 18,84km
Durée : 4h54 de marche
D+ : 734m
Topo : Le départ classique du TMB se fait depuis les Houches. Pour éviter la montée vers le col de Voza, possible aussi d’emprunter la télécabine de Bellevue. Depuis le col de Voza il y a une succession de descentes et de montées vers le village des Contamines le long du torrent de Miage puis de la rivière le Bonnant. L’étape étant facile, nous recommandons donc de pousser jusqu’au refuge Nant Borrant. Passage par la Chapelle Notre-Dame-de-la-Gorge qui marque la fin de route puis d’un canyon à la borne 33.
Nuit : nuit au refuge de Bonnant Nant ou possibilité aussi de bivouacer 10mn après le refuge sur un emplacement dédié.


⇒ variante possible : Col du Tricot (2120m) passant par le glacier de Bionnassay, son Aiguille ainsi que les Dômes de Miage. Comptez 2hrs depuis le refuge du Fioux.



bivouac Aiguilles de la Pennaz Contamines
tmb jour 1 réserve Contamines-Montjoie


chapelle notre-dame-de-la-gorge Contamines
trek Tour du Mont-Blanc. étapes

Mardi 15 septembre, sonne alors le début d’une grande aventure nourrie par l’envie lancinante de se challenger. Si la montagne contemplative est une chose, la palper au plus près en est une autre. Le TMB semblait alors être l’étape initiatique par laquelle je devais passer pour accomplir de vieux rêves enfouis. Cette longue randonnée qui devait durer 9 jours autour du Mont-Blanc, nous la terminerons en réalité en 8 et c’est au col de Voza que tout commença, sous un soleil de plomb avec en ligne de mire les Dômes du Miage et un Mont-Blanc scintillant, presque aveuglant. Nous enchaînons tout d’abord les kilomètres jusqu’à la sortie du village des Contamines. En fin de route et avant de grimper dans les sentiers face sud du massif du Mont Blanc, nous passons la jolie et timide Chapelle Notre-Dame-de-la-Gorge qui rappelle ainsi ces églises baroques des Dolomites.

Nous entrons finalement dans la réserve naturelle des Contamines au cœur de kilomètres boisés, au frais de sapins bien appréciés. À la borne 33 nous passerons d’abord un canyon luxuriant et grave, un secret bien préservé qui n’aurait pas à rougir face au Johnston Canyon de l’ouest canadien. L’Aiguille des Glaciers et le Mont Tondu nous berceront ensuite pour cette première nuit au creux de vallée, dans la fraîcheur d’une troisième semaine de septembre. La fatigue s’emparant de nous, nous laisserons alors nos estomacs criards au profit de nos duvets molletonnés.







Tour du Mont Blanc jour 2

De Nant Borrant aux Chapieux

Distance : 11,61km
Durée : 3h58 de marche
D+ : 991m
Topo : Journée de D+. Le sentier passe en premier lieu devant le refuge de la Balme avant d’entamer une grimpée rocheuse. Cascade de la Balme (poteaux électriques : dommage) puis ascension jusqu’au Col bonhomme. Belle vue sur les lacs Jovet et la réserve naturelle des Contamines. Depuis le col, prendre ensuite le sentier montant à gauche en direction du refuge (50mn environ). Descente enfin vers les chalets de la raja avant d’atteindre finalement Les Chapieux.
Nuit : nuit au refuge de la Croix du Bonhomme ou possibilité de bivouac dans la vallée avant le village des Chapieux.


⇒ Variantes possibles : petite randonnée pour rejoindre les lacs Jovet (1h30 AR). Depuis le refuge de la Croix du Bonhomme variante via le col des Fours pour rejoindre la Ville des Glaciers sans passer par les Chapieux ou rejoindre le refuge Robert Blanc.

tour du Mont-Blanc col du bonhomme
randonner autour du Mont-Blanc

Le vallon de la Rollaz semble encore endormi alors que le soleil embrase bellement les Aiguilles de la Pennaz et les Roches Franches. De nuit, comme lors de premières lueurs, les sonnailles d’alpages résonnent dans le ventre de la vallée jouant une mélodie sans fin aux notes mélancoliques. Nous passerons le refuge de Balme avant d’entamer une courte, mais ardue, ascension jusqu’à ce plateau aux airs de Highlands écossais. Les aiguilles du cadran pointent le presque midi, pourtant les reflets orangés nous laissent imaginer une beauté mystérieuse de fin de journée. Les filaments électriques qui passent par dessus la cascade de la Balme disparaitraient presque, tant le tableau est pourtant superbe.


Franchir le col du Bonhomme à 2329m

Mes pas, l’un devant l’autre, m’amèneront enfin tout en sueur sur ce premier col. Le Col du Bonhomme, une sacrée seconde étape où malgré vents violents se lit un panorama exceptionnel au nord vers les lacs Jovet puis au sud vers les Roches Merles. Un sentier de 50m à travers pentes chaotiques et résidus d’avalanche nous mènera ensuite au refuge de la Croix du Bonhomme. Une limonade maison, un cabinet sans pareille, il est temps de progresser vers la 3e étape. Nous avions l’ambition d’atteindre les Chapieux, c’était du moins sans prévoir la formation d’orages violents par-dessus nos casquettes. À mi-chemin, du moins un peu plus, la tempête, la pluie et même la grêle nous prirent de court. Mental échiné, tente et vêtements trempés, la force nous quitte alors pour manger. C’est une seconde nuit, le ventre vide, que nous nous couchons, rêvant à une météo à nouveau clémente.


guide préparer le tour du mont-blanc

Vue d’en bas sur le col du bonhomme à franchir …

col du bonhomme parcours TMB

Puis, vue d’en haut depuis le col du bonhomme.




étape contamines col du bonhomme TMB
col du bonhomme étape 2 TMB
rando jusqu'au refuge croix du bonhomme
grande randonnée alpes tour du Mont-Blanc
refuge croix du bonhomme
paysage col du bonhomme contamines
réserve naturelle contamines montjoie tour du mont-blanc
sentier randonnée col du bonhomme
photo depuis le col du bonhomme








Tour du Mont Blanc jour 3

Des Chapieux au refuge Elisabetta Soldini

Distance : 17,64km
Durée : 4h55 de marche
D+ : 1093m
Topo : Depuis les Chapieux, prendre d’abord la direction de la Ville des Glaciers et du barrage de Séloge. Montée progressive au choix sur la route ou en contre-bas le long du torrent des glaciers puis vers le refuge des Mottets. Nouvelle montée, d’abord en lacets puis progressive jusqu’au cairn du Col de la Seigne. Entrée au Val Vény (côté massif italien), passage de la jolie Casermetta al Col de la Seigne jusqu’au refuge Elisabetta.
Nuit : nuit au refuge Elisabetta Soldini sur les hauteurs des ruines de Lex Blanche. Le bivouac en Italie est interdit en-dessous de 2500m.


⇒ Variantes possibles pour rejoindre le refuge Robert Blanc : 1) depuis le refuge de Balme via les lacs Jovet et le col d’Enclave (D+ 1400 / 350m / 7hrs / difficile). 2) depuis le refuge Croix du Bonhomme via la Tête Nord des Fours (D+ 1000 / 700m / 6hrs / difficile). 3) depuis le refuge Elisabetta via le Col de la Seigne (D+ 700 / 200m / 5h30 / modéré).

tmb étape 3 col de la seigne
tmb refuge Elisabetta avis

Il est encore tôt lorsque nous rangeons notre matériel de bivouac. La perspective de vallée nous hypnotise si fort que nous nous tromperons de chemin le temps d’un ou deux kilomètres peut-être. Quoiqu’il en soit, heureusement que nous vérifions régulièrement notre trace IGN sur l’application Gaia. À nouveau sur le bon sentier, nous prenons la direction de la Ville des Glaciers, qui jouit d’une bonne réputation pour s’approvisionner en fromage local. Premières rencontres avec ceux qu’on appelle “Patou”, ces chiens de bergers, protecteurs des troupeaux à l’unique mission de repousser quiconque s’approcherait trop près des bêtes. Entraîné pour faire face aux loups ou bien d’autres prédateurs, le patou peut s’en prendre au randonneur ; des panneaux de mise en garde et règles à garder à l’esprit sont d’ailleurs visibles le long du Tour du Mont Blanc.


bivouac tour du Mont-Blanc blog
étapes tour du Mont-Blanc
tour du Mont-Blanc col de la seigne
refuge des mottets trek Mont-Blanc
conseil itinéraire préparer tmb
vue col de la seigne tmb en 8 jours
val vény massif du Mont-Blanc versant italien
balcon massif du Mont-Blanc coté italien
col de la seigne étape trek tour du Mont-Blanc

Enjamber la frontière Italie / France

La route semble ensuite se finir, plein nord, aux confins de la vallée. Nous apercevons minuscule aux pieds de l’Aiguille des glaciers, le Refuge Robert Blanc perdu dans la caillasse à 2750m et qui porte le nom d’un guide de haute-montagne bien connu des environs (cofondateur aussi de la station des Arcs). Depuis le refuge des Mottets une série de lacets panoramiques nous attend. Le temps est optimal et après quelques efforts sous un soleil de plomb toujours, le repas du midi au frais le long de la rivière vint opportun. Au passage des 2150m, face à nous une cascade se dévoile. Je reste impressionnée une fois de plus, comme le bruit de l’eau disparait au moindre tournant aussi vite qu’il n’est apparut.

On passe le ruisseau du Roget, puis quelques passages à vide, avant d’entamer une longue montée vers le Col de la Seigne. Réputé venteux, la pluie ne nous épargnera pas jusqu’à l’arrivée au cairn qui pointe face à nous l’Italie et le Val Vény. La route jusqu’au refuge Elisabetta Soldini est sans pareille. Le Mont-Blanc joue à cache-cache, à son habitude, mais le massif côté italien est quant à lui plus hardi. Retrouver le confort et la chaleur d’un lit n’a pas d’égal. Un risotto copieux (c’est dans les refuges italiens que nous mangerons le mieux), le réveil est mis et le dortoir entier sombre finalement dans un profond rêve.


refuge Elisabetta tour du Mont-Blanc

Le cadre magnifique du refuge italien Elisabetta









Tour du Mont Blanc jour 4

Du refuge Elisabetta au refuge Bertone

Distance : 20,55km
Durée : 6h8 de marche
D+ : 1292m
Topo : Sentier linéaire sur le plateau du lac Combal puis montée à nouveau dans la forêt. Passez ensuite les ruines de l’alpage Arp Vieille Inferiore ; magnifique balcon sur le massif italien. Le sentier bien balisé reste facile jusqu’au refuge Maison Vieille / Le Randonneur. Descente ensuite jusqu’à Courmayeur sur les pistes de ski puis à travers un bois dense et enraciné. Cette dernière partie n’est pas très agréable. Traversée de la ville et de quelques quartiers pour retrouver le sentier, une fois de plus, montée en lacet à travers le bois jusqu’au refuge de Bertone (1h30).
Nuit : nuit au refuge Bertone

vue depuis le refuge bertone
tour du Mont-Blanc a pied sans guide
tour du Mont-Blanc photo glacier
vue depuis le refuge Elisabetta


Nous laissons derrière nous cet abri aux volets verts. Quelques ciao fusent avec les bergers du plateau du lac Combal puis le sentier grimpe à nouveau vers les près et quitte cette route trop linéaire à notre goût. Un D+300m nous attend, passant par les ruines de l’alpage Arp Vieille Inferiore. Une fois de plus, nous arrêtons le chrono strava pour admirer tout en tranquillité le Mont-Blanc qui s’élance à 6km à vol d’oiseau. Le sentier se poursuit ensuite vers Maison Vieille avant une descente ardue et sans intérêt vers Courmayeur. La chaleur étouffante m’oppresse, je ne vois pas la fin de cette descente. J’ai si mal au genou que je n’arrive pas à profiter des jolies ruelles de la ville. Je n’ai qu’une envie : rejoindre au plus vite le refuge Giorgio Bertone.

Le sentier grimpe alors à nouveau, en lacet, dans un environnement touffu, boisé, sans grande visibilité. Enfin, le refuge se dévoile, une douche plus tard, on admire les lumières de Courmayeur scintiller comme de la poudre d’étoile. Le temps d’observer notre premier chamois gambader frêlement, la clochette retentit. C’est l’heure du souper !


randonner autour du Mont-Blanc
randonner autour du Mont-Blanc coté italien
étapes tour du mont blanc
parcours du tour du Mont-Blanc en 8 ou 10 jours
mythique tour du Mont-Blanc en photos
tour du Mont-Blanc photo trekking alpes










“L’alpiniste est un homme qui conduit son corps là où, un jour, ses yeux ont regardé… “

Gaston Rébuffat









Tour du Mont Blanc jour 5

Du refuge Bertone à la Fouly

Distance : 28km
Durée : 7h27 de marche
D+ : 1228m
Topo : Sur les hauteurs du refuge Bertone suivre d’abord le TMB classique à gauche vers le refuge Bonatti. Balcon plongeant sur les Grandes Jorasses tout simplement époustouflant. Descente ensuite jusqu’au parking Col Ferret puis remontée en deux temps, pente courte mais raide puis progressive jusqu’au refuge Elena enclavé par le glacier de Pré de Bar. Montée costaud jusqu’au Col Grand Ferret (dans le brouillard pour nous). Descente jusqu’à Ferret avec en toile de fond le Grand Combin, le Mont Dolet et aussi l’Aiguille de Triolet. Depuis La Fouly, belle vue sur le glacier de l’A Neuve.
Nuit : nuit à l’hôtel Edelweiss à La Fouly. Autre option : camping des Glaciers ou l’auberge Maja Joie.


⇒ Variante possible depuis le refuge Bertone : Testa Bernarda (2533m) via le Mont des Saxe en prenant le sentier de droite sur les hauteurs du refuge Bertone. Aussi, depuis le col Grand Ferret possibilité de rejoindre le petit col Ferret (2537m / 30mn) ou la Tête de Ferret (2714m / 50mn).

plus belle étape trek tmb
massif des grandes jorasses trek alpes

Nous quittons tardivement, sur les coups des 10h, le refuge italien. Une petite étape de 7km nous attendait alors que la pluie s’abattait sur toute la vallée. La brume aussi. Nous avions alors décidé de prendre le temps pour quitter ce refuge si douillet. Où cette polenta fromage me restera longtemps en bouche. À L’approche du refuge Bonatti, nous décidons finalement de repousser nos limites et de franchir la frontière italo-suisse. La brume jouait avec les Grandes Jorasses, les sapins et nous aussi. Ne perdant pas espoir, le soleil finit par persister à l’approche du refuge Elena. Lové dans les contreforts du glacier de Pré de Bar, les vents glaciaux ne laissant aucun répit, nous décidons finalement de vite grimper vers le Col Grand Ferret dans un brouillard dru et écrasant comme jamais.


massif des grandes jorasses versant italien
grandes jorasses dans la brume photo montagne
étape grandes jorasses tour du mont-blanc
refuge Elena Italie
randonnée itinérante Massif Mont-blanc
grandes jorasses massif mont-blanc



Des Grandes Jorasses au Valais Suisse

Aucune visibilité sur ce col alpin qui fixe la frontière du valais suisse avec la vallée d’aoste. Nous tâchions de ne pas nous éloigner l’un de l’autre, tant le brouillasse pouvait sans prévenir nous dévorer, nous enfouir dans la colline. Nous, au milieu du rien, du vide, de l’infini. Une fois de plus, cette météo hasardeuse nous surprendra. Alors que dans cette montée périlleuse il était impossible de voir à plus de 10 mètres devant nous, le soleil fit une percée à travers ces nuages gris cendre. Le Valais suisse s’illumina et éclaira le Grand Combin, le Mont Dolet mais aussi l’Aiguille de Triolet. Une longue marche de presque 3h nous attendait ensuite. Nous découvrons La Fouly dans une nuit noire et intense, les jambes en compote après 28km de marche. Ni une, ni deux, une histoire de déjà-vu, nos corps se laissant aller dans le dortoir de l’hôtel Edelweiss.


équipement trekking goretex Arcteryx
étapes tour du Mont-Blanc valais suisse
randonnée col grand ferret suisse
quel équipement pour un trek gr
vue col grand ferret parcours tmb
paysage valais suisse
étape col grand ferret tour du mont blanc
étape refuge Elena la fouly tmb
balisage topo guide tour du Mont-Blanc
paysage col grand ferret
équipement pour tour du mont-blanc







Tour du Mont Blanc jour 6

De la Fouly à Trient

Distance : 13,08km
Durée : 3h55 de marche
D+ : 782m
Topo : Depuis la Fouly sentier en fond de vallée jusqu’à Issert puis Orsières. Autre option plus facile : navette (12€) jusqu’à Champex-Lac ou Champex-d’en-Haut pour avancer ce tronçon moins intéressant. Depuis Champex-Lac suivre ensuite le sentier du GR à gauche vers l’alpage de Plan de l’Au. Belle montée en lacet, passage plus difficile, jusqu’au sommet. Le sentier jusqu’au col de la Forclaz est facile même si sans intérêt. Enfin la descente commence par une petite passerelle à flanc de montagne, puis une descente progressive avec grosses marches en sous-bois jusqu’au village de Trient.
Nuit : nuit à l’auberge du Mont Blanc à Trient


⇒ Variante possible pour voir de plus près le glacier du Trient : la fenêtre d’Arpette (2665m) via Montroc, audacieuse et exigeante variante qui se réalise par météo clémente (D+ 1100m / 6hrs / difficile). Depuis Champex-Lac, un autre sentier n’appartenant pas au TMB est splendide et permet de rejoindre la Cabane d’Orny à 2828m.









étape tmb champex Trient
village alpin Trient en Suisse








auberge mont-blanc trient suisse
parcours du tour du mont-blanc en suisse

Nos corps usés par les 28km de la veille, se réveillent courbaturés. La vallée est bouchée et nos pieds ont dû mal à avancer. Nous prenons alors une navette jusqu’à Orsières, puis Champex-Lac. Depuis l’alpage de Plan de l’Au, nous retrouvons un sentier en lacets à travers les mélèzes qui s’élancent. Depuis le collet de Portalo nous rejoignons ensuite le col de Forclaz jusqu’à Trient. C’est la journée la moins intéressante du trek, en toute honnêteté car il faut reconnaître que les paysages sont moins impressionnants et le massif du Mont-Blanc n’est même plus visible. Le col de Forclaz nous semble être un puit à touristes. Le retour à la civilisation ne nous enchante pas, les crottins me manquent déjà. Malgré tout, il faut avancer jusqu’à l’Auberge du Mont Blanc, où nous profiterons d’une longue après-midi pour nous reposer et oublier les douleurs avec quelques jeux de société.








Tour du Mont Blanc jour 7

De Trient au refuge
du Lac Blanc

Distance : 19,32km
Durée : 5h52 de marche
D+ : 2281m
Topo : Montez la combe étroite du Nant Noir vers le col de Balme puis le col de Posettes. Le sentier classique reste à gauche tandis que la variante grimpe vers l’Aiguille des Posettes. Descente ensuite par le bois vers Tré-le-Champ (attention aux nombreuses racines). Le sentier grimpe à nouveau vers l’Aiguillette d’Argentière (bon spot d’escalade). Passage vertigineux d’échelles et de planches de bois, bien tenus certes mais où il ne faut pas avoir le vertige. Pour atteindre enfin les lacs de Chéserys & le Lac Blanc il faut sortir de l’itinéraire classique du TMB.
Nuit : nuit au refuge du Lac Blanc. Le bivouac est interdit dans le périmètre du Lac Blanc.


⇒ Variante possible : depuis le col des Posettes empruntez le sentier de randonnée de droite vers “Aiguille des Posettes” (2201m). Autre variante : le Lac Blanc. Depuis La Tête aux Vents suivre les indications pour le Lac Blanc et non La Flégère.

glacier argentière vallée de Chamonix
topo randonnée jusqu'au lac blanc

Ainsi, nous laissons derrière nous l’église rose de Trient pour passer la vallée creusée du Nant Noir qui nous fera rejoindre tranquillement le col de Balme. C’est une fois de plus, l’esprit enfumé, que nous repasserons la frontière franco-suisse. Le massif du Mont-Blanc bien que timide se redécouvre enfin. On discerne entre les nappes de nuages épaisses les reflets bleutés gris du glacier d’Argentière. Tandis que l’arrivée à Tré-Le-Champ se fait après une descente entre les racines ancestrales d’une forêt luxuriante, nous profitons ensuite d’un petit break pour manger nos casse-croûte favoris : crêpe caramel beurre salé, amandes grillées et Clif bar. Nous passons après coup l’Aiguillette d’Argentière, élancée, impressionnante. La pluie nous rend visite, pas au meilleur des moments.

Nous arrivons face à des échelles d’acier qui se jouent du vide. Une mini via ferrata qu’il faut pourtant traverser pour atteindre le lac alpin tant espéré. La peur au ventre, je passe la première échelle non sans trembler de la jambe droite. Je ne suis pas rassurée de les grimper, sans mousqueton ni cordage, sous la pluie, les mains trempées qui plus est avec un sac à dos de presque 15 kilos qui a tout moment pourrait me faire basculer. Je reste tout de même concentrée et ne lâche pas des yeux le barreau d’acier sans la tentation de regarder sous mes pieds. L’écho des paroles de Benjamin —”garde tes pieds perpendiculaires. Avance doucement mais sans t’arrêter. Ne tiens pas les échelles mais les barres”— j’enfile les obstacles tel un funambule.



tour du mont blanc étape lac blanc
rando lacs Chéserys Chamonix
photo lacs de Cheserys Chamonix
tmb étape Tré-le-champ Lac blanc
lacs de Chéserys randonnée
variante lac blanc tour du Mont-Blanc

Randonner jusqu’au Lac Blanc

Ces quelques efforts passés, nous arrivons enfin aux Lacs des Chéserys au cœur du massif cristallin des Aiguilles Rouges. Les formations sédimentaires y sont particulières, laissant apparaître des reflets verts gris en conséquence de la chloritisation de la biotite. Et puis, comme sorti d’un mirage, le refuge du Lac Blanc niché sur ce promontoire émerge alors. La montée tout en escalier géant sur cette tour de Babel se fait jusqu’à finalement atteindre la terrasse de ce refuge sommaire mais chaleureux tenu par Marion. Un refuge sans eau potable, où les soupers sont éclairés à la lueur d’une bougie.

La brume est dense, toujours, mais savoir que nous l’avons atteint, ce fameux Lac Blanc me procure ce sentiment, vous savez, de satisfaction. Ce lac d’altitude niché à 2352m, si populaire, offre l’une des plus belles vues sur le massif du Mont Blanc. Face à vous, la mer de glace, aussi terrible soit-elle, se dévoile ainsi que les Drus. Une silhouette de pierre se dresse comme le gardien de la mer de glace ; c’est le somptueux refuge du Montenvers dans lequel je vous suggère vivement d’y dormir en plein cœur de l’hiver.



préparer le tour du mont-blanc topo étape








Tour du Mont Blanc jour 8

Du Lac Blanc aux Houches
via le Brévent

Distance : 22,21km
Durée : 6h34 de marche
D+ : 896m
Topo : Depuis le refuge du Lac Blanc suivre en premier lieu la direction de La Flégère (descente progressive). Le sentier sur le Balcon sud regrimpe ensuite jusqu’au Col du Brevent. Pour plus de facilité, la montée peut se faire via la piste de ski mais le tracé initial passe par l’autre versant (par temps dégagé, vue sur les Aravis et les Fiz). Deux échelles sont à passer, pour ne pas se perdre dans ce dédales de roches aiguisées, il faut veiller à bien suivre les grosses pastilles jaunes. Passez ensuite le Brévent, le sentier des crêtes offre une superbe vue sur le glacier des Bossons. Une grande descente de 3hrs vous attend finalement jusqu’aux Houches passant aussi sur les hauteurs du parc animalier de Merlet.
Nuit : nuit à Chamonix à l’Héliopic Hôtel & Spa ou au RockyPop hôtel aux Houches.

tout savoir pour préparer le tour du Mont-Blanc en 8 jours
randonner au lac blanc Chamonix

La veille, le Lac Blanc et le massif des Aiguilles Rouges étaient si embrumés qu’il était alors impossible de l’entr’apercevoir. Nous étions en train de préparer nos affaires et sac, résignés, quand le ciel nous offra finalement une légère percée. En montagne, la météo change si vite, qu’il ne faut jamais remettre à plus tard ce genre de moment fugace. On laisse alors tout en vrac dans le sous-sol du refuge pour marcher quelques mètres. Et voir, le Lac Blanc, celui qui attire chaque année de nombreux visiteurs. Résultat de la fonte des neiges et des glaciers, ce lac fermé n’a pas volé sa place d’incontournable à visiter à Chamonix d’autant plus que la hors-saison offre ce privilège d’être seuls sur les bords de ces eaux limpides.


magnifique lac blanc lac alpin chamonix
le lac blanc sur le parcours tmb
étapes lac blanc houches tmb
lac du brevent en forme de coeur
étape lac blanc houches via le Brévent
randonner et dormir au refuge du lac blanc
vue sur la mer de glace et le montenvers
itinéraire rando autour du Mont-Blanc
gr tour du mont blanc difficulté
lac en forme de coeur alpes

Traverser le col du Brévent

C’est la dernière étape de ce Tour du Mont Blanc : le col du Brévent et pas le plus simple à passer. Si la piste de ski semble facile, nous décidons tout de même de suivre le gps qui nous mène vers les éboulis de la combe de la Floriaz. Nous passons alors sur l’autre versant regardant au loin les Aravis et le massif des Fiz (à lire — randonner au désert de Platé). Le gneiss et les migmatites me rappellent étrangement les entres de volcans. Deux échelles sont ensuite à passer avant de retrouver une route caillouteuse, grise, dénudée de toute végétation qui serpente vers un sommet désolé. Ô oui ce Brévent m’a ainsi rappelé les sommets volcaniques cendrés. Le sentier des crêtes offre après une belle vue sur un autre lac alpin mais surtout sur le glacier des Bossons qui scintille de l’autre côté de la vallée.


Fin d’une aventure, mais le début de centaine d’autres

Au fond, je ne savais pas si j’irais au bout de cette longue randonnée. L’envie et la motivation ne m’ont jamais lâché. Lors de certains passages, c’est vrai, je marchais tête baissée, tentant d’oublier ma douleur à l’omoplate, la brume ou encore la pluie. Mais jamais, Ô grand jamais, l’idée de me demander ce que je faisais là ne m’a traversé l’esprit. Tu te découvres dans ce genre d’aventure, un mental d’acier qui te fait avancer quoiqu’il arrive. Au fond de moi je savais que j’en étais capable, j’avais juste besoin d’une petite étincelle pour me faire sauter le pas. Je l’ai fait, j’en suis heureuse puis, je suis certaine que ce tour du Mont Blanc ne fera qu’émerger d’autres expéditions. De futures aventures qui viendront nourrir nos pages spéciales de randonnées, treks et autres activités plein-air.



tout savoir sentier de randonnée du tour du mont-blanc





Organiser son Tour du Mont Blanc


Tour du Mont Blanc, quelle difficulté ?

Les avis s’accordent pour dire que le TMB est de niveau modéré. En effet, c’est un sentier peu technique et surtout bien balisé. Accessible facilement, il nécessite toutefois d’être à l’aise avec la randonnée de longue distance et de pouvoir porter un sac à dos de plusieurs kilos longtemps.


Quand faire le TMB ?

La période idéale (et recommandée) pour réaliser le tour du Mont Blanc s’étire de mi-juin à mi-septembre. Les mois de juillet et août sont néanmoins les plus achalandés. En juin il n’est pas rare aussi de traverser quelques névés. À partir de la 3e semaine de septembre de nombreux refuges ferment et la météo peut vite devenir incertaine.


Le TMB en autonomie quand on est une femme ?

Le sentier du TMB est très bien balisé (lignes rouge et blanche). De plus, le sentier étant très emprunté, vous ne pourrez pas vous perdre. Les randonneurs en autonomie le pratique la plupart du temps dans le sens anti-horaire alors que les agences le font dans le sens horaire. Nous avons pu faire quelques bouts d’étapes avec d’autres randonneurs, à force vous croisez les mêmes personnes dans les refuges.

Tour du Mont Blanc : quel budget ?

Le choix de l’hébergement et de la demi-pension détermineront essentiellement le budget de votre trek. À lui seul, le TMB ne coûte rien car les sentiers sont accessibles sans contrepartie financière. Si vous choisissez le bivouac, vous réduirez les coûts mais aurez un sac plus volumineux. À noter aussi que le bivouac est toléré en Italie mais interdit en Suisse. Un lit en dortoir coûte entre 25 et 40€ alors qu’une chambre double coûte environ 70€/personne avec la demi-pension.


Liste refuges du TMB :

Si l’été 2020 fut particulier, lors des années précédentes il est presque impératif de réserver votre nuit en refuge au risque de ne pas trouver de place (tant la popularité du TMB n’est plus à faire). Ci-dessous retrouvez quelques refuges :

  • Chalet club Alpin Contamines
  • refuge de Bonnant Nant
  • refuge de Miage
  • refuge du Truc
  • refuge de la Balme
  • refuge du Col croix du Bonhomme
  • refuge de La Balme
  • refuge Elisabetta
  • refuge Bertone
  • refuge Bonatti
  • refuge Elena
  • hôtel Edelweiss
  • auberge des Glaciers
  • refuge du col de Balme
  • refuge du Lac Blanc
  • refuge de Bellechat

Check—list équipement

Matériel trekking :

Matériel bivouac :

  • Tente
  • Duvet & matelas de sol
  • Popote de cuisine
  • Réchaud & gaz

Préparer le TMB
⇒ Retrouvez enfin la liste complète des refuges & gîtes du TMB.









tour du Mont-Blanc préparation récit carte
GR tour du Mont-Blanc x Hellolaroux guide



Dans le cadre d’une Bourse d’Expé,
ce GR a été en partie soutenu par :

Helloways c’est le site qui trouve toutes les randonnées de tous niveaux autour de chez toi.

Website
Mon topoguide TMB

Jeune marque française de pantalon d’escalade portables pour différentes sorties outdoor.

Website