Partir vivre & travailler au Canada — nos conseils pour bien préparer et réussir son PVT Canada !
Démarches, budget, s’installer au Québec, la vie quotidienne … tout ce qu’il faut savoir est à retrouver dans notre dossier complet spécial PVT (et qui sera mis à jour au fur et à mesure) ! 

 

 

On répond à toutes vos questions :

 

 

Vous vous apprêtez à vivre l’expérience PVT Canada et beaucoup de questions vous viennent en tête ? Nous sommes passés par cette phase aussi. C’est pourquoi au fil des semaines, avant et à l’arrivée à Montréal, j’ai rassemblé toutes les informations que je jugeais utiles pour vous aider à préparer votre expatriation. J’avais commencé cette liste des mois avant le grand jour du départ en me posant certaines questions, à la fois primordiales, et d’autres plus futiles. Je n’ai pas toujours trouvé les réponses que je cherchais alors j’ai dressé cette liste, que j’agrémente chaque jour. J’espère qu’elles pourront répondre au mieux aux questions que vous vous posez avant de franchir le cap du PVT ou qu’elles pourront vous aider à mieux préparer votre expatriation au Canada. 

 

pvt canada : partir travailler au canada

.
Le Square Saint Louis — Montréal, Québec

 

 

Dossier spécial PVT Canada — Rubriques : 

  • — Avant le départ : l’obtention du PVT Canada / quelle compagnie / partir avec son animal de compagnie ..
  • — L’arrivée : administration canadienne / premières démarches (NAS, banque, appartement) 
  • — La vie à Montréal : forfait de téléphone / coût de la vie / trouver ses meubles
  • — Partir travailler au Canada : conseils pour les auto-entrepreneurs
  • — L’hiver à Montréal : comment se préparer
  • — Voyager depuis Montréal : les différentes options 
  • — Montréal gratuit : les bons plans ! 

 

 

 

Avant le départ 

“Je veux faire un PVT Canada ? Comment ? Par où commencer ? L’organisation ?”

 

 

Comment obtenir un PVT Canada ?

Cela fait quelques éditions maintenant que le tant convoité PVT (visa vacances travail Canada) s’obtient par tirage au sort. Il n’y a pas de recette miracle malheureusement, purement du hasard (et de la persévérance pour qui ne l’obtient pas du 1er coup). Vous devez simplement vous inscrire sur le site du gouvernement canadien, créer une demande et vous ajouter aux bassins de candidats. Si vous êtes tirés au sort, vous recevrez une notification mail pour vous prévenir et finaliser votre demander. 

 

Bien choisir son billet d’avion pour le Canada. Quelle compagnie ?

Pour notre départ nous avons décidé de faire confiance à Air Transat. Nous avons finalement décidé de voyager avec Air Transat car nous pouvions partir depuis Marseille en vol direct vers Montréal. En période de grève, nous étions ravis de ne pas devoir prendre un TGV pour monter jusqu’à Paris, surtout avec le chat. De plus, la compagnie propose des prix très attractifs tout au long de l’année pour voyager de l’autre côté de l’Atlantique.

Depuis peu la compagnie propose même de voyager avec son chat en cabine, renseignez-vous sur les démarches ! 

 

Venir en PVT avec son animal de compagnie ? 

Pour 2 ans de PVT Canada ou pour plus longtemps (si vous souhaitez la résidence permanente par la suite), certains d’entre vous voudront s’installer à Montréal avec leur animal de compagnie. Est-ce compliqué ? PAS DU TOUT ! Contrairement à certains pays (comme l’Australie, la Nouvelle-Zélande par exemple), au Canada pas besoin d’envoyer son animal en quarantaine. Dans notre cas, nous avions réservé sa place en soute avec Air Transat (toutes les démarches à retrouver ici), nous avons mis à jour ses vaccins (antirabique notamment) et son passeport. Arrivés à Montréal, tout s’est très bien passé et le chat a vite pris ses marques. Le seul problème sera de trouver un logement. Les québécois sont sur la réserve quand il s’agit de louer un appartement avec un chat ou un chien. Mais bon, dans notre cas par exemple, c’est très bien passé ! 

 

Pour quelle assurance voyage opter ?

Nous avons choisi Chapka assurance qui est partenaire de notre PVT Canada. À ce jour n’avons pas eu de problèmes de santé, mais je viendrai mettre à jour cette partie le cas échéant.

 

Est-ce nécessaire de garder ma mutuelle française ?

Renseignez-vous d’ores et déjà auprès de votre mutuelle pour savoir si vous conserverez vos droits en vivant à l’étranger. Si celle-ci vous répond non, alors vous savez quoi faire. Comme je ne pouvais pas suspendre mes cotisations pendant deux ans chez Groupama, j’ai clôturé mon contrat chez eux. Il a fallu que j’envoie une lettre recommandée avec preuve que je partais vivre à l’étranger (j’avais mis une photocopie de mon assurance voyage et de mon billet d’avion).

 

L’organisation pour ma contraception

J’ai expliqué ma situation à mon pharmacien en lui présentant une ordonnance qui n’était valable que pour 3 renouvellement. Comme c’était mon pharmacien de quartier il a bien voulu me donner le nombre de boîtes exactes pour 2 années complètes sans ordonnance complémentaire.

 

Rembourser un prêt étudiant français depuis l’étranger

Depuis que je suis à Montréal je continue de rembourser mon prêt étudiant. J’ai laissé de l’argent sur mon compte français pour ne pas avoir à m’en soucier ici.

 

 

L’arrivée 

“Quelles sont les premières démarches à mon arrivée au Canada ? Comment obtenir le NAS ? Ouvrir un compte en banque où ? Trouver un appartement à Montréal”.

 

 

Quels papiers présenter à l’immigration canadienne ?

Les papiers suivants vous seront demandés avant de valider officiellement votre visa vacances travail : passeport d’une validité de plus de 2 ans + l’AVE (autorisation électronique similaire à l’ESTA) + une photocopie de votre lettre d’acceptation + une assurance voyage qui doit impérativement vous couvrir pour la durée de validité de votre PVT (si vous optez pour une seule année d’assurance, l’agent de l’immigration ne vous livrera un PVT que d’une durée d’un an, faites bien attention) et enfin une attestation de fond livrée par votre banque française de moins de 7 jours. Nous avions également une photocopie de notre casier judiciaire au cas où, mais elle ne nous a pas été demandée. 

 

Où se loger à votre arrivée à Montréal (ou autre ville canadienne) ?

Dans notre cas, et ayant le chat avec nous, nous avons privilégié Airbnb chez l’habitant. C’était pratique, pas cher et avoir une personne à qui demander conseil nous a grandement aidé aussi. Vous pouvez regarder les sous-locations ou locations à court therme sur kijiji.ca, Quoloc ou d’autres groupes facebook d’entre-aide entre pvtistes.

 

Quelles sont les premières démarches en arrivant au Canada ?

Lors de notre première semaine à Montréal nous avons directement demandé notre NAS (numéro d’assurance sociale), comparer les différentes banques pour trouver la plus avantageuse, de même pour les forfaits téléphoniques, en parallèle de la recherche d’appartement. 

 

Obtenir son NAS (numéro d’assurance sociale) ?

La solution la plus rapide est de se rendre dans le Centre Service Canada le plus proche de chez vous. Démarche gratuite, vous n’avez qu’à vous présenter avec votre passeport et votre visa, en 30 minutes chrono nous avons reçu notre NAS (identifiant social à communiquer uniquement à la Banque et à votre employeur). Ne perdez pas ce numéro et ne le donnez à personne ; ce dernier pourrait être utilisé à des fins frauduleuses par exemple.

 

Comment ouvrir un compte bancaire au Québec ?

Tout dépendra de la banque que vous allez choisir. Si nous étions passés chez Desjardins nous aurions pu ouvrir un compte bancaire tout de suite. Via la Royal Bank (RBC) ou la Banque Nationale (la notre) il fallait dans les deux cas prendre rendez-vous (assez rapidement, le lendemain à chaque fois). Pour HSBC il fallait attendre quelques jours supplémentaires.

Pour l’ouverture d’un compte bancaire canadien, deux pièces d’identité vous seront demandées (passeport et visa), un numéro de téléphone et une adresse. Nous n’avions pas encore ces deux derniers au moment de l’ouverture de notre compte, nous avons pu leur communiquer ces informations quelques jours plus tard. Pour la carte de crédit nous avons attendu plusieurs semaines avant de les recevoir. Nous avions pensé ouvrir un compte conjoint premièrement, mais dans ce cas précis, l’un de nous n’aurait pas pu bâtir son historique de crédit. Si vous comptez demander une résidence permanente par la suite, il est indispensable d’avoir chacun son compte bancaire. 

 

Quelle banque choisir ?

À cette question tout dépendra de votre banque en France, des accords que peuvent avoir celle-ci avec les banques canadiennes, du contact / feeling que vous aurez à l’accueil. Au Canada, les deux banques les plus répandues sont la Royal Bank of Canada et la banque nationale. Au Québec la caisse Desjardins est très bien représentée. Nous étions tous les deux chez HSBC qui est une banque établie au Canada également (même si moins représentée). Nous voulions au départ rester chez eux, comme grâce à mon contrat en France je pouvais envoyer de l’argent gratuitement au Canada. Mais pour les nouveaux arrivants leur offre n’est pas du tout avantageuse. 

Desjardins est très bien mais elle n’est pas représentée dans le reste du pays. Si vous comptez voyager beaucoup, vous devrez à chaque retrait payer car vous ne trouverez aucun distributeur de votre banque. Les offres “nouveaux arrivants” de la RBC et de la Banque nationale sont assez similaires mais nous avons finalement opté pour la seconde. Car cette dernière offre 1 an de frais de carte gratuite (la RBC n’offre que 9 mois), puis la 2nd année vous pouvez ne pas avoir de frais si vous réglez 2 factures et que vous avez un dépôt de salaire sur votre compte. Les frais sont d’un peu plus de 7$ CAD sinon. Depuis que nous sommes chez eux, je les trouve très réactifs et à l’écoute !

 

Comment trouver un appartement et rapidement ?

Beaucoup vous diront qu’il est facile de trouver un logement à Montréal. Dans notre cas nous avons trouvé notre appartement en un peu plus d’une semaine. Si vous cherchez une colocation la recherche sera plus simple, mais si comme nous vous arrivez en couple ET avec un animal, c’est plus difficile. Il y a beaucoup d’offre mais beaucoup de demande aussi. C’est un peu “chacun pour sa gueule” et les appartements partent très vite. Pas le temps de réflexion, c’est vous dites je le veux ou non, au risque que l’appartement vous file sous le nez. 

Si à Montréal on ne vous demandera pas de caution (c’est illégal) ni de garant, une enquête de crédit peut être faite par le locateur pour vérifier si vous êtes bon payeur ou non. Pour les nouveaux arrivants en PVT Canada, vous n’aurez bien entendu pas ce fameux historique de crédit. Le mieux, et pour montrer votre bonne volonté, est de présenter votre relevé bancaire (le papier de la preuve de fond que vous aviez pour l’entrée sur le territoire). Si vous avez déjà un emploi sur place, c’est un bon point en plus. Les Canadiens font assez confiance, si le feeling passe et que vous montrez assez de preuves de bonne foi de votre part, il n’y a pas de raison que vous ne trouviez pas un logement. Mais gardez en tête que dès qu’une annonce kijiji est parue, n’attendez pas, appelez ! Pas de mail, ni texto, appelez tout de suite ! 

Autre option à ne pas négliger, promenez-vous au hasard dans les quartiers qui vous intéressent. Beaucoup d’annonces à louer se trouvent sur les porches ou balcons des appartements et n’apparaissent pas forcément sur kijiji (ou site similaire). 

 

Quel est le budget moyen pour une chambre et une pièce de vie ?

Les prix ont augmenté ces dernières années à Montréal, dû en partie aux nombreux expatriés. Notre appartement nous coûte 990$ CAD sans charges. C’est le prix moyen du quartier en plein cœur du Plateau (parc Laurier) en sachant que nous avons un grand 4 1/2. Nous avions visité des appartements un peu moins cher, nous avions vu d’autres offres carrément au-dessus de notre budget. Tout dépendra de votre profil. Pour une colocation vous pouvez vous en sortir pour 500-600$ CAD. Pour un 3 1/2 comptez entre 750 et 900$ CAD suivant le secteur. 

 

Le prix des transports à Montréal :

Ticket unitaire de métro 3.25$ CA. L’aller retour vaut 6$ CAD et l’abonnement au mois est de 82 $CA

 

Garder ou non son forfait de téléphone français ? 

Quel opérateur de téléphone choisir pour son PVT Canada ? On ne va pas se le cacher, les forfaits téléphoniques au Canada sont très trop chers. J’ai l’impression d’avoir vécu un retour dans le passé Come back 2008’s France ! Nous avons pris un seul forfait de téléphone ici, chez Fido, des moins chers possibles (je paie 56,87$(tx incluses) pour appels gratuits Canada, 6GO internet (oui oui, 6 GIGA, tu as bien lu) + envoie de SMS vers l’Europe (sms uniquement, pas appel). Les autres opérateurs populaires sont Rogers, Virgin & Telus. 

Par contre, le bon plan, controversé certes mais qui a fait ses preuves pour moi : j’ai gardé mon forfait FREE à 19,99€. J’ai donc toujours 25GO d’internet (comme je suis à l’étranger) et appels et sms illimités vers la France mais ici aussi au Canada. Je ne suis pas quelqu’un qui utilise beaucoup son téléphone et je maximise les spots wifi. Je sais que certains ont eu leur forfait FREE coupé, probablement parce qu’ils en “abusaient” trop. C’est censé être l’offre spéciale à l’étranger mais quand on est toujours résident français (pour rappel). 

Une conseillère m’avait dit de tester, surveiller ma consommation et factures. Aucune différence pour moi depuis avril dernier (soit plus de 6 mois maintenant). Je vous conseille donc de tester également et sinon vous pourrez toujours modifier votre abonnement depuis internet pour 10€. 

 

 

 

 

La vie au Canada

“Où se meubler à Montréal ? Quel est le coût de la vie ? Où faire ses courses ? Où manger la meilleure poutine de Montréal ?”

 

 

Trouver un bon vétérinaire à Montréal

Je vous donne l’adresse de mon vétérinaire, à ce jour je n’ai pas eu d’urgence, juste un contrôle et rappel de vaccins. Ce sont mes voisins qui me l’avaient recommandé, je valide, très bon : Hôpital Vétérinaire Journet Passionimo (sur l’avenue Mont-Royal, quartier Lorimier)

 

Où acheter du matériel électronique et de maison pas cher ?

Nombreux de nos meubles et objets ont été trouvés dans la rue ; j’ai ainsi trouvé 2 fauteuils, un canapé 2 places, 2 commodes, 1 bureau (vintage et vraiment canon), 1 table qu’on a transformé en table basse de salon .. tout ça, je l’ai trouvé dehors, pas forcément le 1er juillet date où les bails sont renouvelés. Certes vous aurez pas mal de chance de trouver des choses dehors, à condition de vous y prendre tôt ou la nuit. Mais toute l’année c’est possible, il faut juste un peu de chance. 

Si récupérer dans la rue ne vous dit trop rien (ce que je comprends, même si à Montréal c’est vraiment quelque chose de très commun), vous pouvez pour les bonnes affaires regarder sur Kijiji, Renaissance ou alors aller à Canadian Tire. 

 

Où faire ses courses à Montréal ?

Pour les grosses courses (nous ne sommes pas véhiculés) nous allons à Maxi qui est le moins cher, même si nous ne trouvons pas de tout. Le Metro à 5mn de chez nous est réservé pour les petites courses. J’adore le Marché Jean-Talon pour acheter mes fruits et légumes. Enfin pour les pâtes, graines, semoule .. je vais chez Vrac et Bocaux que j’adore (bio) ! Ces deux derniers ne prennent pas de taxe, un bon point ! Vivant sur le Plateau on a l’impression que notre Métro est plus cher que les autres, alors on n’achète presqu’en promo. 

 

Quelques prix à titre informatif de produits de première nécessité :

Les prix peuvent varier d’un magasin à l’autre, d’un quartier à l’autre. Ceci sont les prix du Metro près du parc Laurier : 

prix du papier de toilettes x24 — 13,49$ 

 prix du lait 3,60$

 prix d’un paquet macaroni2,39$ les 500gr

 prix d’une baguette 3,69$

 

Mes quartiers préférés :

La petite-patrie, Mile-End, Laurier Est.

 

Où trouver un bon salon de tatouage à Montréal ?

À venir, je vous dirai ça très vite :)

 

Faire le permis canadien ou non ?

Ce n’est pas obligatoire mais Benj a préféré le faire. Comptez 93$ CAD / chaque année pour faire votre permis canadien qui se présente sous forme de carte bancaire. Il sert également comme pièce d’identité au même titre que notre carte d’identité française. En voyageant uniquement au Canada, Benj n’a plus besoin de son passeport mais peut uniquement montrer son permis. 

 

Où manger à Montréal ?

À l’image des autres CITY GUIDE que vous pouvez trouver sur notre blog de voyage, je suis en train d’éditer un gros city guide sur Montréal qui regroupe toutes mes bonnes adresses (restaurants, café, brunch, végétarien, bar ..) ! 

 

La meilleure poutine de Montréal ? 

Certains diront que vous la trouverez à la Banquise. Pour en avoir goûté des dizaines un peu partout au Québec (et même une à Toronto), je vous assure que la Banquise ce n’est pas la best des best. Par contre, vous avez un choix monstre ! Ma poutine préférée de Montréal  (pour l’instant)(et oui je ne suis pas très objective car c’est où Benj travaille et parce que j’adore le poivre :) c’est la poutine aux poivres de la micro brasserie HELM ♡ 

 

 

 

 

Partir travailler au Canada

“Je suis freelance en France, comment faire quand j’arrive au Canada ? Comment déclarer mes revenus ?”

 

 

Comment travailler en indépendant au Canada ?

Contrairement à la France, si vous êtes pigiste (aka auto-entrepreneur) au Canada et gagné moins de 30K$ / an vous n’avez aucune obligation. Il suffit simplement d’éditer vos factures en votre nom de propre et de faire votre déclaration d’impôt chaque année. La meilleure option est de se tourner vers un comptable qui connaît tous les filons de la vie de pvtiste et de pigiste (vous pouvez déclarer vos factures d’électricité, internet, téléphone, achat .., chose que vous ne pouvez pas faire en France en tant qu’auto-entrepreneur. 

Si vous gagnez au-delà des 30K$ / an, vous devez vous inscrire à Revenu Québec afin de payer les taxes (et de pouvoir les inclure sur vos factures également). 

 

Puis-je garder mon statut d’auto-entrepreneur en France et jongler sur les deux statuts ?

J’ai gardé mon statut d’AE en France, je déclare chaque mois 0 € pour l’instant. Par contre, je paye toujours la CFE en fin d’année (176€ / Marseille). C’est un peu bête je sais, mais je n’ai pas envie de clôturer mon entreprise pour, peut-être, la remettre dans 1 an et demi. 

 

Comment se payent les impôts au Canada ?

Je n’ai pas encore payé d’impôts, je viendrai mettre à jour cette partie sous peu ! 

 

Comment trouver un travail rapidement au Canada ?

Avant d’envoyer des CV aux recruteurs, je vous conseille de mettre à jour votre profil Linkedin. Mettez à jour vos skills et expériences puis demandez à votre réseau de partager votre recherche d’emploi. Je connais pas mal de gens qui ont trouvé leur job via Linkedin. Quelques ressources si vous travaillez dans le design, le développement, le marketing et le web : grenier aux emplois, emplois Isarta

Les réponses se font vites si votre profil est intéressant. Ben a envoyé son CV un mercredi soir, le jeudi midi on l’appelé pour faire un essai le soir-même. Depuis il travaille là-bas !

 

Adapter son curriculum vitae français aux normes Canadiennes :

On enlève sa photo (c’est mal vu), sa date de naissance et le fait que vous ayez le permis B. Au Canada et à Montréal les employeurs se préoccuperont davantage de vos connaissances, expériences et de votre impression lors d’une entrevue plutôt que de savoir que vous sortez de telle ou telle école. Précisez tout de même si vous êtes bilingue, c’est un point important. 

 

 

 

L’hiver à Montréal

“Bien se préparer pour (syr)vivre l’hiver canadien”

 

 

L’hiver à Montréal, c’est dur ? 

Avant de partir vivre au Canada (et précisément à Montréal), beaucoup m’avaient dit “tu verras à Montréal c’est un froid sec, il ferait presque moins froid qu’en France”. Euh oui .. mais non ! À Montréal, il fait froid on ne va pas se mentir. Cette année, les premières grosses vagues de froid et de neige sont arrivés dès le 16 novembre. Une semaine avec des pics à -10 ressenti -20. En hiver la température moyenne est de -10. Il faut surtout se méfier des tempêtes de neige avec de grosses chutes de neige et des températures qui peuvent descendre à -30. Est-ce dur pour autant ? Personnellement je ne trouve pas mais il y a clairement 2 écoles ; ceux qui ne s’en lassent pas et ceux qui en ont marre dès février. 

 

Comment s’habiller pour l’hiver canadien ? 

J’avais rédigé un article sur l’équipement spécial pour les pays nordiques suite à un voyage en Laponie en hiver. Je vous invite à aller le lire ; il est très bien détaillé pour chaque couche de vêtement. Mes pièces phares pour les jours de froid jusqu’à -10 : manteau d’hiver basique, polaire, sous-couche technique et chaussures de randonnée Aigle. Pour les grosses tempêtes : doudoune spéciale hiver Fjällräven et chaussures Sorel ! Quelques marques canadiennes de qualité : Kanuk, Canada Goose, Arcteryx et Gibou pour magasiner une tuque ! 

 

 

 

Voyager depuis Montréal

“Où voyager depuis Montréal à petits prix ? Découvrir le Québec et le reste du Canada”.

 

 

Location de voiture à Montréal 

Comme dans beaucoup de grandes villes, l’offre de location de voiture à Montréal est assez développée. Je passe souvent via Enterprise, plutôt fiable. Ce n’est pas le moins cher mais au moins leur service client est impeccable. 

 

idées de voyages (sans avion) depuis Montréal 

J’essaye d’avoir une utilisation plus raisonnée des transports aériens afin de réduire mon empreinte carbone. En vivant ici au Québec, on a décidé de mettre nos envies d’Afrique et d’Asie en suspens pour nous concentrer sur le Canada, voyager aux USA et voir l’Amérique centrale au maximum. Évidemment certaines destinations ne peuvent se faire que via l’avion quant d’autres en voiture prendraient des jours et des jours. Mais on essaye de faire des efforts dans ce sens au maximum en privilégiant soit la voiture (et on prend des gens en co-voiturage), soit en train et/ou bus. 

Depuis Montréal en bus nous sommes déjà allés à Ottawa puis Toronto (pour tout juste 40$ pour 2). En voiture nous nous baladons bien au Québec, jusqu’en Gaspésie, Nouveau-Brunswick, plus récemment Boston (comptez 6 heures de route) et très prochainement New-York (comptez 7 heures de route). 

Certains pvtistes prennent la route aussi pour traverser tout le pays et rejoindre l’Alaska ou ensuite l’ouest américain. C’est un voyage conséquent qui demande du temps (je dirais minimum 1 mois), mais ça se fait ! Tout dépend quel est votre objectif de PVT Canada. Plutôt V comme voyage ou T comme travail ? :) 

 

idées de voyages (avec avion) depuis Montréal 

Si vous êtes moins regardant sur votre empreinte carbone, je vous invite à regarder les offres pour trouver des billets d’avion pas chers sur Yulair ou Yuldeals. Les offres les plus avantageuses sont via les compagnies Delta, United, Aeromexico, Air Canada. Pour faire un Montréal—Vancouver (sans offre spéciale), comptez dans les 250$. Montréal—Las Vegas 245$, Montréal—Hawaii 550$, Montréal—Belize (en promo) 250$. 

Le bon plan c’est de traverser la frontière pour rejoindre l’aéroport de Plattsburg ou Burlington pour voyager aux USA pour pas cher ! Mais attention, ce ne sera jamais autant avantageux que nos offres lowcost en France dont nous sommes habitués ! 

 

 

 

Les bons plans gratuits de Montréal

 

— beaucoup de piscines extérieures / intérieures sont gratuites en été

— les prêts sont gratuits à la bibliothèque uQam (livres, jeux vidéos ..)

— les patinoires publiques 

— l’été il y a des projections plein air un peu partout dans Montréal 

— le festival Mural

— les marchés de Noël 

 

 

 

Si vous avez d’autres questions pour votre visa PVT Canada, n’hésitez pas à laisser un commentaire, je viendrai mettre à jour cet article régulièrement. Je vous invite également à lire nos autres articles sur Montréal mais aussi notre dossier spécial “voyage au Canada” (les destinations sont ci-dessous). 

 

 

 

Dossier voyage au Canada :

EXPATRIATION & PVT CANADA  —  VOYAGE AU QUÉBEC  —  VOYAGE AU NOUVEAU BRUNSWICK  —  VOYAGE EN ONTARIO  — BAIE JAMES  —  GASPÉSIE  —  LES PARCS NATIONAUX DU CANADA