Derrière le mot République Dominicaine, l’écho des plages de Punta Cana n’est jamais bien loin. Il résonne, quoi qu’on en dise. Pourtant, que cela plaise ou non, c’est bien l’image d’Épinal que l’on peint facilement. Des plages paradisiaques de la côte Caraïbes au nord sauvage de la péninsule de Samanà, la République Dominicaine a pourtant plus d’un visage à dévoiler.


voyage-en-republique-dominicaine-reportage


D’une manière générale quand on évoque un voyage en République Dominicaine vous pensez tout de suite aux plages superficielles de Punta Cana ainsi qu’à ses hôtels “all-inclusive”. Ces derniers ont d’ailleurs fait de l’île une réputation de première destination tout inclus. Ce serait pourtant réduire le potentiel d’une île presque aussi grande que la Suisse a une seule facette. Certes qui existe, là où de nombreux voyageurs en quête de repos et farniente s’en complaisent.


La “Rep-Dom” autrement

Nous nous adressons alors plutôt aux voyageurs indépendants à la recherchent de culture et dépaysement. Ceux qui ont toujours écarté la destination de leur projet sous prétexte. On l’oublie pourtant (ou on ne le sait tout simplement pas) mais c’est ici que se trouve le point le plus culminant des Caraïbes qu’on surnomme Pico Duarte du haut de ses 3098 mètres. Quant à l’actuelle Saint-Domingue, elle s’est vue être première capitale espagnole du Nouveau-Monde lors de la conquête du grand Christophe Colomb. Enfin, la République Dominicaine n’est pas en reste côté nature. On y trouvera en effet tout aussi bien des cascades et cénotes qui évoquent le Mexique que l’une des trois plus belles baies au monde, celle du parc national Los Haitises.

Comme souvent en voyage, il est question d’oser prendre des tangentes et ainsi aller au-delà des préjugés. La République-Dominicaine se vit, se ressent et se découvre au-delà des cartes postales de plages parfaites. Comment alors visiter l’île autrement, de manière plus authentique et sans passer par la case départ Punta Cana ?

magazine-voyage-republique-dominicaine-au-dela-de-punta-cana


BON PLAN VOYAGE : Avec le cashback IGraal récupères quelques euros sur tes réservations voyage (mais pas que). En s’inscrivant gratuitement sur la plateforme, tu auras accès à toutes les marques qui offrent le cashback (Amazon, Pierre & Vacances, Asos, Booking, OUI ..). Avec notre lien de parrainage nous t’offrons 3€ de cashback directement crédité à ta cagnotte.







Que voir en République Dominicaine ?

L’île derrière Punta Cana


1 — La sauvage Saona

Depuis Bayahibe, s’il y a bien une excursion à ne pas manquer, c’est l’île de Saona. Depuis l’hôtel Lookéa Viva Dominicus, les voyageurs à la demi-journée ou plus, emprunte un bateau avec des guides locaux. On longe d’abord le parc national de l’Este et ses eaux limpides aux cinquante nuance de vert et bleu. Autrefois ici les étoiles de mer par dizaines s’y observé aisément. Premier stop, on descend du bateau se dégourdir les jambes à l’extrême est de Saona. Des plages désertes ont inspirées quelques scènes du film Pirates des Caraïbes. Et il est vrai que l’on s’y sent comme un Robinson Crusoé. Seuls, sur ces plages démesurées vastes, vierges de toute habitation et trace d’homme.


Mano Juan et son caractère authentique

L’excursion se poursuit et nous accorde un second arrêt à Mano Juan. Cet ancien hameau de pêcheurs aux cabanes colorés, nombreux palmiers et barques de pêcheurs surannées font office de belle halte touristique. L’occasion de ramener quelques souvenirs locaux.

boyage-blog-republique-dominicaine-8-jours

plage-de-reve-ile-saona
excursion-tui-ile-saona
sauvage-saona-village-mano-juan
ile-sauvage-saona-republique-dominicaine-autrement
boire-dans-un-ananas-frais
mano-juan-ils-saona
isla-saona-bayahibe
plage-paradisiaque-bayahibe-republique-dominicaine
excursion-ile-saona-tui
paysage-paradisiaque-ile-saona-republique-dominicaine
plage-de-reve-en-republique-dominicaine
plus-belle-plage-republique-dominicaine
village-pecheur-mano-juan-ile-saona
mano-juan-republique-dominicaine-hors-des-sentiers-battus
case-traditionnelle-ile-saona
cases-traditionnelles-colorees-republique-dominicaine
voir-la-republique-dominicaine-autrement
excursion-en-republique-dominicaine
plage-ile-saona-republique-dominicaine-caraibes
republique-dominicaine-authentique



2 — Saint-Domingue, la capitale

Visiter la zona coloniale en voiture de collection

Très peu de voyageurs s’accordent une parenthèse pour visiter Saint-Domingue. La capitale actuelle de République Dominicaine mais aussi ancienne capitale du Nouveau-Monde. Quel dommage ! Fondée en 1493 par Christophe Colomb, l’épicentre qu’on appelle “zona coloniale” est un réel bijou architectural où il fait bon de déambuler. Centre historique, faites-y donc le tour et observez les façades de l’Alcazar de Colòn, de la cathédrale Notre-Dame-de-l’Incarnation, du monastère de San Francisco, la forteresse Ozama ou encore de quelques calle pittoresques. Pas moins de cinq siècles d’histoires épiques transpirent à travers ses murs. Certains d’eux, nostalgiques, gardent même quelques traces de balles. En fin de journée, lorsque le soleil s’apprête à se coucher, les ruelles endormies se transforment alors en pistes de merengue déchaînées. Le merengue est l’une des danses traditionnelles et enivrantes de l’île caribéenne. Il n’est pas rare aussi d’observer aux coins discrets de rues quelques joueurs de dominos.

⇒ L’excursion en voiture d’époque (rouge flambant) est proposée par Colonial tours.
Si le temps vous le permet combinez la visite de Saint-Domingue à celle de The 3 Eyes National Park.

voyage-rep-dom-visiter-saint-domingue
decouverte-zona-coloniale-en-voiture-d-epoque
visiter-la-capitale-saint-domingue
zona-coloniale-saint-domingue-blog
colonial-tours-saint-domingue-voyage-republique-dominicaine
voiture-ancienne-santo-domingo
visiter-la-republique-dominicaine-autrement
ruelle-zona-coloniale-saint-domingue
visiter-capitale-republique-dominicaine
pourquoi-visiter-saint-domingue
alcazar-de-colon-santo-domingo
visiter-santo-domingo-capitale-republique-dominicaine
decouverte-la-republique-dominicaine-autrement
facade-coloree-zone-coloniale-saint-domingue
visiter-la-zona-colonial



cascade-el-limon-samana

3 — Péninsule de Samaná

Si les plages de l’Atlantique ne sont pas aussi translucides que ces voisines sudistes, elles ont toutefois l’avantage d’être sauvages et peu fréquentées. Amateurs de sports tels que le surf ou la planche à voile c’est ici, à Samaná qu’il faut venir (ou dans le secteur de Cabarete). La péninsule offre un tout autre visage de la République Dominicaine. Vallonée, c’est une vraie déconnexion au tourisme de masse qu’on assimile à l’île.

Nous consacrerons un article dédié, mais retenez comme visite à ne pas manquer sur Samanà : la cascade El Limón, les plages de El Valle, Rincón ou encore Coson. Le magnifique parc national de Los Haitises. Les villages authentiques de Las Terrenas, El Limón ou encore Las Galeras.

DÉCOUVERTE DE LA PÉNINSULE DE SAMANÀ

republique-dominicaine-hors-des-sentiers-battus-los-haitises



4 — Parc national Los Haitises

Considéré comme l’une des trois plus belles baies au monde (derrière celles de la baie d’Ha Long au Vietnam et de Rio au Brésil), le parc national Los Haitises est une petite pépite naturelle à ne pas manquer si vous vous aventurez jusqu’à la péninsule préservée de Samanà. Ces petits cailloux végétaux et minéraux sont fascinants et créer un sanctuaire labyrinthique pour de nombreux espèces aviaires. On trouve au sein du parc national une mangrove dense ; biodiversité incroyable qui nous a rappelé le Siné Saloum au Sénégal. Également de nombreuses grottes, vestiges de la culture Taïnos aussi intrigantes que fascinantes. Elles sont d’ailleurs tristement l’un des derniers témoins de cette civilisation éteinte suite à la colonisation du Nouveau-Monde.

⇒ L’agence Flora Tours propose des excursions en français à la demi-journée au sein du parc national Los Haitises ; le repas est compris

voyager-en-republique-dominicaine-autrement


5 — Observer des singes-écureuils et des baleines

S’il est vrai qu’on ne voyage pas en République Dominicaine pour y observer des animaux, il est pourtant possible de faire quelques rencontres. Dans la région d’Higüey par exemple, on observe au cœur du parc Monkeyland, des singes-écureuils. Rapides et insolents, ces singes sont accueillis dans ce parc en semi-liberté à des fins de conversation. Plus populaires et se déroulant chaque hiver dans la baie de Samaná, les sorties d’observation de baleine attirent de nombreux voyageurs. Les baleines se retrouvent dans la mer des Caraïbes afin d’y donner naissance. Le baleineau va alors grandir et évoluer dans des eaux chaudes afin de se préparer à la grande migration et au retour dans les eaux fraîches du Canada ou du Groenland.

⇒ La plupart des excursions baleines partent depuis Santa Barbara de Samaná ; l’occasion d’accoster à Cayo Levantado.

excursion-monkeyland-higuey
observation-singe-ecureuil-caraibes
paysages-verdoyants-higuey










Itinéraire 7 ou 8 jours en République Dominicaine

Retrouvez une esquisse d’itinéraire pour explorer l’est de la République Dominicaine en 7 ou 8 jours :

  1. Arrivée à Punta Cana — privilégiez un hébergement dans le secteur de Bayahibe ou La Romana
  2. Excursion à Isla Saona
  3. Visite de Saint-Domingue et la zona coloniale en voiture d’époque
  4. Plusieurs choix d’excursions : les cénotes, isla Catalina pour du snorkelling ou Monkeyland et la vallée de Higüey
  5. Route vers la Péninsule de Samanà. Visite de Las Terrenas et de la plage Coson
  6. Excursion au parc national de Los Haitises. Fin de journée plage de Rincòn
  7. Cascade El Limon et plage d’El Vallee
  8. Excursion observation de baleine dans la baie de Samanà et Cayo Levantado

Autres sorties possibles : les plages sauvages de Frontón & Madama accessibles en bateau ; visite de plantation etc. Les formules excursions TUI sont très complètes et se composent à la carte.


DOSSIER VOYAGE EN RÉPUBLIQUE DOMINICAINE

blog-voyage-en-republique-dominicaine-que-voir

Plage paradisiaque de l’île de Saona






ile-saona-republique-dominicaine-excursion

Photographie drone de l’île de Saona au large de Bayahibe



La République Dominicaine en pratique


République Dominicaine quand partir ?

Semblable au reste de la Caraïbe qui possède un climat tropical, à cet effet la meilleure saison pour voyager en République Dominicaine s’étend de décembre à mars. C’est aussi la période la plus populaire (hausse de prix, over-tourisme). Privilégiez alors les inter-saisons et éviter la période cyclonique qui se déroule de la fin août à la début octobre.

excursion-a-l-ile-saona

Louer ou non une voiture en République Dominicaine ?

Dans le but de garder une liberté maximale, nous vous recommandons de louer une voiture. On ne vous le cache pas : la conduite en République Dominicaine est “folklorique”. Quelques précautions et informations sont cependant à prendre en compte :

  • la République Dominicaine comporte plusieurs péages. Si les dollars américains sont bien acceptés et afin d’éviter les petites escroqueries, prévoyez de la monnaie locale (pesos).
  • Il n’est pas rare de croiser une voiture à contre-sens, un cheval sur l’autoroute mais aussi des passant traversant la route. Restez vigilants !
  • Il n’est pas recommandé de rouler de nuit car nombreux sont les dominicains à se déplacer sans phare ni casque, à plusieurs sur le scooter. Encore une fois, rien n’est insurmontable mais la vigilance reste de mise.
  • L’état des routes principales est bonne ! Les routes secondaires sont plus roots.

Où dormir en République Dominicaine ?

TUI propose divers séjours sur l’île de la République Dominicaine : Club Lookéa, séjour passion des îles, circuits ..

⇒ Pour éviter les longs trajets nous recommandons de prendre plusieurs hébergements.

Club Lookéa Viva Dominicus à Bayahibe (sud de l’île)

Le Club Lookéa offre une parenthèse luxueuse dans le sud de la République Dominicaine. On aime particulièrement ses bungalows naturels, ses plages interminables et ses piscines.

À l’inverse de Punta Cana, Bayahibe a su développer son offre “all-inclusive” tout en préservant le paysage. Jusqu’à l’enceinte de l’hôtel, on n’imagine pas que quelques resorts bercent ses plages paradisiaques. Le village de Bayahibe a d’ailleurs gardé tout son charme.

Grand Bahia Principe Portillo (Las Terrenas, Samanà)

Le Grand Bahia Pincipe Portillo, situé sur la péninsule de Samaná est un hôtel tout compris familial. Son style colonial pique la curiosité et son emplacement de choix en plein cœur de la jungle dominicaine est exceptionnel.

Le Grand Bahia est plus petit que le Club Lookéa. La sensation du vrai resort est plus palpable. Les services de restauration sont tout de même de qualité ainsi que les divertissements proposés.

PLUS DE DÉTAILS SUR LE VIVA DOMINICUS ET LE GRAND BAHIA ICI

Carnet d’adresse et sélection d’hôtels :

Nous avons repéré d’autres belles adresses où se loger en République Dominicaine :


Formalités de voyage

Langue — espagnol. L’anglais n’est pas une évidence !

Prises électriques — requiert un adaptateur similaire aux USA

Décalage horaire — 6 heures en été et 5 heures en hiver

Monnaie — la monnaie locale est le peso dominicain. Beaucoup de commerces acceptent néanmoins le dollars américain.

Passeports obligatoires. Dans l’avion une autorisation de voyage et un formulaire de douane vous seront remis.

que-voir-en-republique-dominicaine-blog

Voyager dans les Caraïbes : inspiration





⇒ Pour un futur séjour en République Dominicaine, gardez notre article sur Pinterest !

visiter-la-république-dominicaine-autrement-blog-voyage




Voyage en étroite collaboration avec TUI qui nous a lancé le défi de vous montrer que la Rep Dom ce n’est pas que Punta Cana.
Nos propos restent sincères et tout a été testé personnellement !