Expédition & trek, Nunavik, Québec, Test & équipement, Voyage au Canada

Notre “packing list” pour un voyage au Nunavik (hiver)

31 mai 2019

Comment s’équiper pour voyager dans le grand nord canadien ? Retrouve l’intérieur de notre sac pour notre voyage au Nunavik en hiver. Nos conseils et avis sur les produits que nous avons personnellement testés lors de cette expédition. 

équipement Nunavik vêtement grand froid

 

Il y a un proverbe norvégien qui dit « Il n’y a pas de mauvaises températures, seulement de mauvaises façons de s’habiller » ! Entièrement vrai. Qu’on aime ou non le froid, si votre équipement est adapté il n’y a pas de raisons de “subir” le froid. Évidemment avant de vous conseiller tel ou tel produit il faut voir quel sera l’objectif de votre voyage. Lors de notre voyage en Laponie où nous n’avions pas fait de grandes randonnées, notre équipement technique a différé avec celui de notre expédition nordique au Nunavik. La vraie question à se poser pour délimiter quels vêtements acheter ou non est : quel degré d’activité physique prévoyez-vous ?  Partez-vous en voyage nordique pour faire du trek, de la raquettes, du ski ? Partez-vous à l’inverse plutôt en voyage contemplatif / type road trip ?

Second point, je vous dresse ici la liste de notre équipement Nunavik personnel ; je ne connais bien évidemment pas toutes les marques techniques. À vous donc de choisir ces dernières en fonction de : 

  • votre budget (investir ou non ?)
  • votre attirance pour le design de la marque
  • comment le vêtement vous sied
  • les valeurs écologiques de la marque. Exemple Picture Clothing et leurs vêtements écologiques recyclés
  • les spécialités reconnues de la marque : Helly Hansen reconnu dans le milieu marin ; Salomon trail et trekking …

Remise en contexte : nous sommes partis en voyage à la fin de l’hiver au Nunavik pendant lequel nous avons fait une expédition en ski de fond de 5 jours. Si les températures n’étaient plus dans les négatifs extrêmes (le thermomètre descend jusque -50 degrés) il a fallu bien prévoir le matériel et les différentes couches techniques. Vous savez la fameuse technique de l’oignon. La seule, la vraie, l’unique, celle qui te sauve les miches !

Températures ressenties lors de notre trek entre -15 et -20.

 

comment s'habiller pour le grand froid conseilsblog et conseils pour voyager dans le nord Canadablog pour préparer son voyage dans le grand Nord canadien équipementéquipement Nunavik voyage nord Québec

 

Comment s’habiller pour le Nunavik en hiver ? 

Vêtements techniques, l’intégralité : 

Dans cet article je vous expliquais l’utilité et l’importance du système des 3 couches ; je ne vais pas revenir sur ça. Gardez juste en tête les mots clés suivants : transfert de respiration + isolation thermique + protection ! Et surtout, bannissez le coton. 

  • première couche, sous-vêtements techniques : nous étions tous les deux équipés d’une couche de base de chez Icebreaker pour l’expédition en ski de fond. Le bodyfitZONE 260 pour la partie haute du corps et le legging de la même gamme pour le bas. Très bonne performance de cette première couche qui assure une régulation thermique optimale et qui ne laisse aucune odeur de transpiration (même 5 jours plus tard).
  • deuxième couche “isolation, chaleur” : je portais un chandail TheNorthFace de chez MEC. Le chandail fin assure une bonne isolation et source de chaleur parfaite pour les journées sans activités physiques.
  • deuxième couche expédition ski de fond : j’utilisais ma polaire Quechua que j’ai depuis 2 ans maintenant.
  • deuxième couche, 2e option, (si vous êtes frileux ou que les conditions climatiques sont extrêmes) : Je portais une verglas Hooded down insulato (mint) Helly Hansen : rien à redire, belle isolation et performance. Benjamin quant à lui en avait deux, la même doudoune Helly Hansen que moi + un duvet radiator lite MEC. Légères et isolantes, les deux vestes l’ont accompagnés pour l’expédition.
  • troisième couche “imperméabilité” : (qui nous a surtout servi lors des vents froids de la toundra et pendant le blizzard), je portais le modèle softshell Vanir Heta Jacket (persian red) toujours de la marque Helly Hansen. La veste est très fine mais la technologie du textile est vraiment bien pensée pour assurer une isolation maximale. Combinée à ma doudoune c’était parfait lors des journées au ressenti -15. Ben lui portait une veste Synergy GORE-TEX MEC qui l’a suivi pour tout le séjour. Cette dernière en GORE-TEX lui a assuré un maintien au sec lors de toutes épreuves. En parallèle il avait aussi la veste Active 2 Jacket d’Helly Hansen, performance maximale pour le coupe-vent.
  • pour les sorties motoneiges nous avions une parka expédition Canada Goose fourni par Parcs Nunavik
  • équipement bas du corps : un pantalon de ski pour moi et un pantalon Synergy GORE-TEX MEC pour Benjamin qui a fait le job aussi !

 

 

Test du BodyfitZONE 260 long sleeve + legging Icebreaker

Matières 97% mérinos (chaleur), 3% LYCRA (extensibilité)
Idéal pour les aventures sportives en hiver
Couche de base

Les couches de base Icebreaker m’ont tout de suite donné l’impression d’être une seconde peau. La matière douce, chaude, épaisse du mérinos est vraiment agréable. Les coupes sont super bien ajustées (j’avais pris du S). Mais au-delà d’un design très beau, la grande force des produits BodyfitZONE 260 est sa performance extrême de maintient de température sans aucune mauvaise odeur. 4 jours consécutifs de ski, nos couches de base étaient portées toute la journée pendant l’effort physique.  Résultat = aucune trace, aucune odeur. Vraiment incroyable ! 

Testés et adoptés, dès à présent les sous-vêtements Icebreaker seront ma base technique pour n’importe quel trek dans le froid !
Détails des produits : BodyfitZONE 260 long sleeve BodyfitZONE 260 legging

 

 

Test des produits Synergy MEC

Matières nylon + GORE-TEX
Idéal pour ski, randonnée et alpinisme
Couche 3 qui assure l’imperméabilité

Benjamin a pu tester l’ensemble Synergy MEC tout au long du trek. Le manteau compressible ne prend presque pas de place quand il est replié en boule. Bon point pour un gain de place optimale lors de trek de plusieurs jours en autonomie. Performance maximale de la membrane GORE-TEX lors des journées de blizzard où il était indispensable de porter un troisième couche 100% coupe-vent. Autre plus, les ouvertures sous les aisselles et au niveau des cuisses pour le pantalon qui permettent une ventilation maitrisée lors de l’effort. 

Petit bémol : les coupes de vêtement pour femme. Le S était trop serré, le M beaucoup trop grand. 
Détails des produits : Pantalon Synergy GORE-TEXVeste Synergy GORE-TEX

expédition ski de fond équipement synergy MECtest vêtement synergy gore-tex MECvoyager au Nunavik en hiver : quel équipement ?

 

 

Test Verglas Hooded down insulato Helly Hansen

Matières duvet d’oie
Idéal pour trek
Couche intermédiaire

La gamme Verglas Helly Hansen est depuis quelques années déjà une référence et a déjà fait ses preuves auprès des professionnels de l’outdoor. Première utilisation pour ma part. Belle veste ajustée et douce, belle coupe qui garde toute sa maniabilité. Bonne performance quant à l’isolation. Si vous utilisez la Verglas pas besoin de polaire en-dessous (sauf si conditions très extrêmes). Elle se combine très bien par contre avec une veste coupe-vent imperméable de type Softshell. 

J’aime les produits Helly Hansen qui allient parfaitement performance, confort et design !
Détails de tous les produits Helly Hansen testés : Verglas Hooded down (femme)modèle hommeVanir Heta Jacket (imperméable femme) — Active 2 Jacket (modèle homme)

 

quel équipement pour voyage pays nordiquestest verglas hooded down insulato Helly Hansenblog conseils équipement voyage Canadatest vestes Helly Hansen expédition Nunavik

 

Les chaussures

  • nos paires de Sorel ont fait le travail comme toujours ! (vous pouvez aussi regarder du côté de Salomon)
  • pour les sorties en motoneige nous avions des bottes spéciales Baffin
  • prévoir une paire de pantoufle Thermoball TheNorthFace pour les soirs dans les camps

 

Accessoires de voyage

  • la protection des extrémités est primordiale, nous étions donc parés tous les deux de nos paires de gants Black Diamond. Lorsque nous faisions du motoneige, nous avions des gants Inuits en peau de phoque (incroyable comme ça tient chaud).
  • tout au long de l’expédition nous avions nos gourdes MEC : résistantes aux coups reçus lors des nombreux transferts en motoneige
  • prévoir un masque de ski
  • une cagoule ou un bandeau qui permet de couvrir son visage (surtout en hiver, sans protection intégrale votre visage risque de givrer !)
  • des lunettes de soleil
  • crème solaire, indispensable dans le grand nord !
  • crème hydratante pour le soir sinon aïe aïe les tiraillements de peau
  • lingettes biodégradables pour faire sa toilette dans les camps
  • lampe frontale
  • pensez à une petite trousse de pharmacie (blessures, ampoules, infections, brûlures etc)
  • des chaufferettes pour les mains et les pieds
  • pas indispensable mais vous pouvez aussi vous munir de guêtres
  • barres énergétiques Clif bar
  • un duvet si ce n’est pas fourni ou, dans mon cas, une doublure de sac de couchage à suffit. Modèle Thermolite Reactor Extreme déjà testé lors de note voyage au Sénégal

 

gourde MEC

 

Rappel de l’équipement indispensable et de la couche de l’oignon

  1. Transfert de respiration : sous-vêtements techniques (haut + bas)
  2. Isolation thermique : polaire ou doudoune
  3. Protection extérieure : veste imperméable ou parka

 

Quelques conseils pour voyager dans le grand nord canadien 

Dépendamment des activités que vous allez pratiquer, pensez à sortir couvert et seulement en cas de besoin enlevez une couche. D’expérience c’est la polaire ou la doudoune que je vais retirer pour garder quoiqu’il arrive ma couche imperméabilité / coupe vent. Lorsque je suis à l’arrêt (pour manger par exemple) je remets ma polaire pour maintenir ma température corporelle et éviter les chocs thermiques. 

Attention à l’humidité, au-delà du froid c’est l’humidité votre ennemi n°1. Si vous souhaitez garder un sac de randonnée assez léger je vous recommande tout de même de prendre 2 ou 3 paires de chaussettes de ski pour alterner et toujours rester au sec. 

Dans les pôles le soleil tape fort. Malgré les températures très froides, il faut imaginer la neige comme un immense miroir. Ce qui, hop sans s’en rendre compte, augmente la quantité de rayons UV reçus. Encore plus, si vous êtes en altitude (air plus pur = plus d’UV). Lors de notre expédition en ski de fond au Nunavik, je renouvelais ma crème solaire toutes les deux heures et je ne lésinais pas sur la quantité. 

J’espère que notre liste spécial “équipement Nunavik” pourra vous aider. Ces vêtements techniques s’adaptent aux autres destinations polaires telles que le Canada de manière générale, l’Islande, l’Alaska ou même la Patagonie. 

équipement pour expédition Nunavik hiverTEST parka expédition canada goose

 

 

 

 

 

 A R E  Y O U  O N  P I N T E R E S T ?

Tu pars bientôt en voyage dans le grand nord canadien ?
Garde notre liste d’équipement technique utile de côté sur Pinterest

s'habiller voyage pays nordiques en hiver

You Might Also Like

1 Comment

  • Reply Léonore Emery 1 juin 2019 at 11 h 49 min

    Incroyable expérience que vous avez fait là ! C’est vrai que dans ces conditions extrêmes mieux vaut être bien équipé ! Mais ça demande aussi un sacré budget non ? J’imagine que de tels équipements nécessitent un budget spécial puisque ces matériaux sont souvent chers.

    Et vous étiez avec un guide ? J’imagine qu’on ne peut pas se lancer dans une telle aventure tout seul !?

  • Leave a Reply