Avec ses parcs encore tenu secrets, ses villes fantômes au charme désuet et une âme résolument cowboy, le Nevada possède pourtant beaucoup d’atouts encore discrets. Nous sommes alors partis à la découverte de cet état intime des USA où déserts brûlants et Sierre Nevada en dessinent les contours. Notre challenge ? Vous montrer que le Nevada ne se résume pas qu’à Las Vegas !


road-trip-nevada-ouest-americain-authentique



Le Nevada ; le far west en plein cœur

On associe souvent le Nevada aux strass et paillettes de Las Vegas. La capitale mondiale du jeu finirait presque par éclipser le reste de l’état. Ce grand méconnu de l’Ouest Américain, le Nevada a pourtant été une de ces belles surprises d’un road trip de 3 semaines. Je savais qu’on tombé facilement amoureux de l’ouest américain, mais à ce point, j’étais loin de m’en douter.

Le Nevada est un paradis pour road trippeurs en quête d’histoires défraichies, de bars enfumés et de ranch toujours en activité. Les anciennes villes minières semblent persister à travers la modernité et nourrissent le fantasme de vivre le “far west”. Celui des Cowboys d’Amériques, le vrai. La diversité des paysages surprend ainsi que les longues routes sans fin et pourtant si hypnotiques. Je me suis attachée à quelques rencontres hasardeuses. J’ai bien ris dans ce petit bar coloré de Beatty à jouer au billard, fumer une clope et discuter avec les anciens. De beaux souvenirs qui ont rendu ce voyage au Nevada exceptionnel ! Jean, stetson, santiags, je me suis prêtée au jeu de ce Nevada authentique.

Dans cet article nous partageons les choses à faire au Nevada, nos coups de cœur et incontournables. Mais aussi les conseils indispensables pour préparer et bien organiser un road trip au Nevada.

road-trip-au-nevada-voir-des-villes-fantomes



Un road trip
hors des sentiers-battus
dans l’Ouest Américain





Que voir dans l’État du Nevada ?



seven magic mountains adress

Visiter Las Vegas en 2 jours

Que cache “Sin city” au-delà des casinos ?

On l’aime, on la déteste, une chose est sûre : Las Vegas ne laisse personne indifférente. Si sur le papier ce n’est pas le type de ville qui attire et éveille mes sens ; je dois avouer qu’au-delà de stéréotypes usés, Las Vegas a su me charmer. Si vous ne demandez qu’à être convaincu, je vous recommande notre city guide pour visiter Las Vegas . Vous serez surpris de voir tout ce qu’on peut y faire en-delà des machines bling-bling !

⇒ TROUVER UN HÔTEL À LAS VEGAS





Les environs de Las Vegas

Les Seven Magic Mountains

Las Vegas posée au milieu du désert de Mojave jouit d’une situation géologique exceptionnelle et peut se targuer d’offrir de beaux points de vue. Il y a d’abord les Seven Magic Mountains, cette œuvre d’art signée d’Ugo Rondinone, aux couleurs acidulées qui défraie instagram depuis 2016. L’installation totémique traduit la présence humaine du désert et vient colorer ce dernier tel un mirage empli de poésie. L’accès aux Seven Magic Mountains est totalement gratuit, notez par contre que l’installation sera démontée en 2021.


Red Rock Canyon & Valley of Fire

On reste dans les tons ocres, la fougue et la chaleur désertique en partant vers deux parcs emblématiques de la région de Las Vegas : Red Rock Canyon et la Valley of Fire. Ces deux parcs (le premier zone de conservation, le second State Park) offre une diversité géologique incroyable. Premières claques visuelles sur ces roches ocres, ces fossiles, pétroglyphes et canyons. Les deux parcs méritent amplement qu’on leur consacre au minimum une demi-journée chacun. Si Red Rock Canyon & la Vallée de Feu ont leur route panoramique (absolument fantastiques au passage), rien ne vaut d’enfiler ses chaussures de randonnée et d’aller au contact de cette terre aride.

150 millions d’années d’érosion c’est le temps qu’il a fallu pour former la Vallée de Feu, plus vieux et grand parc du Nevada (1935). Bien connu pour abriter la Fire Wave, une vague multicolore à l’allure artistique, le parc l’est également pour son pink canyon, ses pétrogylphes amérindiens (les plus anciens dateraient de 3000 ans) mais aussi pour ses tortues du désert.

⇒ LE GUIDE POUR RANDONNER À VALLEY OF FIRE

road-trip-nevada-valley-of-fire-paysages
visiter-le-nevada-et-la-valley-of-fire
découverte-état-du-nevada-blog




Deux autres parcs du Nevada méconnus :

1 — Cathedral Gorge State Park

Depuis la route, difficile d’entrevoir la beauté, la puissance et l’originalité de Cathedral Gorge State Park. Ses grandes falaises d’argile — que j’aimais comparer à des termitières géantes — forgées par l’eau ont dessiné cette gorge pas plus longue de 2 kilomètres. Son nom vient des flèches d’argile d’origine volcanique qui s’élance vers le ciel tel des flèches de cathédrale gothique.

Son isolement géographique loin des circuits classiques de l’Ouest Américain font de Cathedral Gorge State Park un parc, insoupçonné, mais surtout hors des sentiers battus et déserté des touristes (si ce n’est les américains qui prennent plaisir à redécouvrir leur pays). Pour les plus curieux, certaines ouvertures donnent sur des slot canyons qui ne demandent qu’à être explorés. Cathedral Gorge se prête alors à la libre exploration même si le point le plus emblématique reste le Miller Point Trail. Notre conseil photo : dormir à Pioche pour vous y rendre tôt afin d’assister au lever de soleil.

guide-visiter-cathedral-gorge-state-park-nevada-1
geologie-cathedral-gorge-state-park-pioche
miller-point-trail-cathedral-gorge
détail-cathedral-gorge-state-park
plus-beaux-paysages-du-nevada
guide-visiter-cathedral-gorge-state-park-nevada
slot-canyons-cathedral-gorge
paysages-cathedral-gorge-state-park
guide-visiter-cathedral-gorge-state-park
road-trip-7-jours-au-nevada-que-voir
randonner-cathedral-gorge-nevada
miller-point-trail-view
cathedral-gorge-state-park-miller-point-trail
visiter-cathedral-gorge-state-park-paysage
départ-randonnée-miller-point-trail
visiter-cathedral-gorge-park
que-voir-au-Nevada
le nevada état insoupçonné de l'ouest américain

Énorme coup de cœur pour Cathedral gorge state park ; de ces tout juste 8 km², ce parc est une vraie pépite du Nevada






pioche-ghost-town-du-nevada

Pioche comme beaucoup de “Ghost town” a une photogénie folle !

Pioche, porte d’entrée de Cathedral Gorge State park

Pioche (prononcé PI-Hautche), celle qu’on surnomme “la ville la plus mortelle des États-Unis”. Semi-abandonnée, une poignée d’habitants y vivent toujours, principalement d’agriculture et tourisme. La ruée vers l’argent a vu grossir cette ville devenue plus grand centre minier du Nevada mais où la criminalité s’imposa aussi. Plus d’une soixantaine d’hommes seraient morts avant le premier décès de “cause naturelle”. Le fusil était alors seule loi qui régissait la ville. Règlements de compte, meurtres, contrebandiers ; Pioche a vu passer de sacré figure du banditisme. Dans les années 1870, 60% des homicides du Nevada d’ailleurs se sont produits ici.

Le cimetière de Boot Hill se visite aussi pour ces tombes aux épitaphes atypiques ; par exemple “Shot During Dispute over A Dog”. Enfin, dormez au Overland hotel & Saloon pour une immersion totale.




2 — Great Basin National Park

Ce n’est pas l’État de l’ouest américain auquel on pense pour randonner et pourtant, on oublie vite qu’au Nevada se trouve le parc national Great Basin. Hors des sentiers battus, c’est un autre visage encore du silver state qu’on découvre. On quitte les routes désertiques qui enrobent le parc pour gagner en altitude. La transition est surprenant et la neige y fera même son apparition. Les températures chutent et le thermomètre affiche un timide 5 degrés en septembre. La route scénique de Great Bassin est absolument magnifique et offre à la fois des points de vue panoramiques sur l’extérieur mais aussi sur l’intérieur du parc. Mais ce dernier vaut surtout le détour pour observer les Bristlecone Pines. Ces arbres à l’allure féérique faisant parties des plus vieilles espèces végétales. Il est aussi possible de visiter les grottes Lehman vieilles de plus de 550 millions d’années.

Ely & les Ward Charcoal oven

Autre ville fantôme des USA, toujours habitée et assez bien développée, Ely a su profiter de sa proximité avec le parc national de Great Basin pour rebondir sur le tourisme. Ne manquez pas de visiter les fours Ward Charcoal Oven quelques miles avant l’entrée de la ville, vestiges de la ville Ward qui n’existe plus de nos jours.

great-basin-national-park
visiter-great-basin-national-park
paysage-great-basin-national-park
great-basin-nevada
voir-great-basin-national-park-au-nevada
ely-ghost-town
ville-ely-au-nevada



Traverser des routes solitaires

La Nevada State Route 375

La plus solitaire des routes d’Amérique, la Highway 50 traverse le Nevada d’Ely jusqu’à Reno, le petit Vegas. Si nous n’avons pas pu la prendre lors de ce road trip, nous avons choisi d’emprunter une autre itinérance : la Extraterrestrial Highway. Bien connue des ufologues qui tentent de percer le mystère de la zone 51. Cette route de 98 miles inspire aux road trips solitaires, loin du tumulte des grands axes asphaltés.

Après avoir dépassé l’intrigante “black mailbox” qui trône aux milieu de quelques cactus, tagguée de dizaines de messages de voyageurs transits, l’arrivée à Rachel, plus “grande ville” du coin fut folklorique. Des centaines de camions et tentes squattent le cœur du désert. Si je me suis cru dans un reportage des années 90, nous avons su ensuite que c’était un rassemblement officiel “Storm Area 51, They Can’t Stop All of Us, invitant les ufologues et simple curieux à pénétrer de force la zone 51. Celle qui alimente depuis des décennies bien des fantasmes.

Loin d’être une fanatique d’Aliens, mon petit faible pour ces histoires rocambolesques m’a pourtant poussé à rester là. Jusqu’au coucher de soleil pour immortaliser ce que j’aime appeler “la vraie Amérique”. Traverser la E.T. Highway c’est se rapprocher un peu plus du plus grand secret de polichinelle du XXè siècle et c’est sans conteste, une belle étape d’un voyage au Nevada.

autour-de-la-zone-51
voyage-au-nevada-que-voir
ET-highway-route-375-nevada
visiter-rachel-au-nevada
nevada-state-route-375
MOTEL-aleinn-rachel-nevada
rachel-zone-51
rachel-area51-nevada
location-voiture-aux-usa-conseils
rachel-area-51-ET-highway
rachel-area51
extraterrestrial-highway-nevada
rachel-extraterrestrial-highway
voyage-au-nevada-dans-la-zone-51





Voir les “Ghost Towns” du Nevada

Les États-Unis comptent des milliers de villes fantômes : celles qu’on appelle les Ghost towns. À lui seul, l’état du Nevada en compterait pas moins de 600. Certaines d’elles figurent même parmi les plus belles. Ces villes semi voir totalement désertées sont des fabuleux artefacts de l’époque minière de la fin XIX et du XX° siècle. Si certaines ont conservé une activité humaine, d’autres arborent les ravages du temps comme derniers instants de vie. C’est le cas de la ville fantôme de Rhyolite. Si le temps vous le permet, prolongez l’exploration des villes de Berlin, Eureka, Nelson et Austin !

Au Nevada bien des rêves sont nés et se sont défaits pour de nombreux hommes et femmes qui croyaient au potentiel de ces terres rugueuses. Les vestiges de ces années folles sont par ailleurs l’un des atouts les plus intéressants et fascinants du silver state.


Goldfield

Certainement la plus belle des Ghost towns du Nevada aux airs surannés et où les habitants semblent sortir des années 40. Nous y sommes restés presqu’une journée entière à regarder à travers les fenêtres de chaque bâtisse abandonnée. À l’époque où Goldfield brillait de mile feux, il y avait des dizaines de bordels, casinos, shops pour près de 20.000 habitants. Mais aussi un somptueux hôtel, qui semble gargantuesquement déraisonné en comparaison de la grandeur actuelle de la ville. Il aurait d’ailleurs été, en 1908, le plus grand hôtel du Nevada. Les enseignes vintages, le saloon, les fantômes des anciens prospecteurs semblent planer sur ce qui reste de cette ancienne ville prospère.

Je me souviendrai longtemps de ma rencontre avec Bill, cet ancien vétéran, tenant aujourd’hui du magasin d’armes de Goldfield. Je divaguais seule devant les quatre étages du Goldfield Hotel, lorsqu’il m’accosta, certain que nous nous connaissions. Vraie ou simple technique de drague un peu décousue, nous sommes restés de longues minutes à bavarder de l’histoire de la ville et du pourquoi il était venu s’installer ici, lui originaire de l’Arizona. Le genre d’histoire passionnante pour lesquelles j’attache une tendre importance.

visiter-ville-fantome-goldfield-nv
goldfield-ghost-town-du-nevada
que-voir-au-nevada-goldfield
goldfield-plus-belle-ghost-town
blog-voyage-road-trip-nevada-hellolaroux
goldfield-nevada-road-trip
goldfield-nevada-road-trip
goldfield-nv-usa
visiter-goldfield-ghost-town-nevada
goldfield-nevada-road-trip
goldfield-nevada-road-trip
goldfield-nevada
road-trip-au-nevada-ouest-americain
visiter-le-nevada-en-7-jours

Dans les environs très proches de Goldfield, ne manquez pas aussi de visiter le “Car international forest” ; une autre installation artistique loufoque mais unique en son genre.

car-international-forest-goldfield-nv

car-international-forest-goldfield-1
installation-artistique-atypique-nevada
car-international-forest-goldfield
installation-car-international-forest-goldfield




L’énigmatique Rhyolite

L’histoire de Rhyolite — à l’image de nombreuses villes fantômes — est fascinante. Limitrophe du parc national de Death Valley en Californie, de Rhyolite ne persiste que quelques bâtisses encore debout. Les squelettes de quelques structures semblent se raccrocher à l’histoire. Comme beaucoup, Rhyolite est une ville qui s’est vue créer de manière très rapide. De 1904 à 1907, la ville du sud Nevada comptait près de 10.000 habitants cherchant fortunes dans les mines.

Deux visites incontournables sont à faire à Rhyolite. Tout d’abord le Goldwell Open Air Museum. Installation artistique qui représente la Cène. Intrigante, l’œuvre d’art en plein cœur du désert vaut le petit détour. Enfin, la bootle house qui aujourd’hui, à des fins de protection, se trouve derrière des grilles, vaut également le clin d’œil photographique.

rhyolite-pres-de-death-valley
goldwell-air-open-museum
rhyolite-ghost-town-nevada
goldwell-air-open-museum-rhyolite
paysage-death-valley-rhyolite
voir-rhyolite-au-nevada-beatty
itinéraire-7-jours-nevada-usa



Tonopah : dormir dans un hôtel hanté au Nevada

Vous cherchez une expérience insolite lors de votre voyage au Nevada ? Pour une nuit qui vous donnera quelques frissons et sueurs froides, on vous conseille de dormir au Mizpah Hotel. C’est l‘hôtel prétendu être le plus hanté des États-Unis. En arrivant de nuit à Tonopah vous resterez obnubilés par cette enseigne démesurée hypnotisante. Petit clin d’œil aux néons du Nevada assez iconiques. La décoration à l’intérieur est par ailleurs fidèle à l’époque de construction, soit 1907.

mizpah-hotel-hante-nevada
detail-mizpah-hotel
mizpah-hotel-tonopah
hotel-tonopah-nevada
room-mizpah-hotel-tonopah-nevada
hotel-le-plus-hante-des-usa

“La femme en rouge” est l’un des 5 fantômes, et non des moins populaires, du Mizpah hotel. Prostituée, cette dernière fut assassinée dans les années 20 par l’un de ses amants dans la chambre 504 au 5e étage.


RÉSERVEZ UNE NUIT DANS UN HÔTEL HANTÉ AU NEVADA









Plus de temps pour voyager au Nevada ?

6 jours pour traverser et voir toute la richesse de l’État du Nevada, c’est bien trop court. Si le temps vous le permet, ne manquez pas de traverser la route la plus solitaire des USA, la Highway 50. Mais aussi de voir le Lac Tahoe, visiter Virginia City et voir ses chevaux sauvages, Sand recration ou encore de visiter la ville de Reno.

road-trip-6-jours-nevada
motel-vintage-nevada
que-voir-lors-d-un-voyage-au-nevada
station-service-abandonnee-usa
sourdough-saloon-beatty
detail-ghost-town-beatty



Road trip au Nevada — itinéraire de 6 jours

L’itinéraire complet pour visiter et voir le meilleur de l’État du Nevada :

Un itinéraire de 6 jours au Nevada a faire en boucle au départ de Las Vegas frôlant les frontières de l’Utah et de la Californie. Si vous souhaitez ajouter Reno, la Highway 50 et voir aussi le Lac Tahoe ; 10 jours sont alors requis !


Jour 1 |  Découverte de Las Vegas & Seven Magic Mountains. Nuit au New York New York hôtel — 30 miles

Jour 2 |  Las Vegas, Red Rock Canyon. Nuit au Boulder Dam Hôtel — 64 miles

Jour 3 |  Valley of Fire State Park puis route vers Pioche. Nuit au Overland Hotel — 235 miles

Jour 4 |  Cathedral Gorge State Park au lever de soleil. Great Basin National Park. Nuit à La Quinta à Ely — 220 miles

Jour 5 |  Ward Charcoal Owen, traverser la E.T Highway puis la Highway 6. Nuit au Mizpah Hôtel à Tonopah — 293 miles

Jour 6 |  Traverser les villes de fantômes “Ghost Towns” de Goldfield et Rhyolite. Nuit à Beatty — 100 miles

Jour 7 |  Route vers Tucson en Arizona ou retour à Las Vegas







Guide voyage Nevada — en pratique


Où dormir au Nevada ?

MIZPAH HOTEL ($$) — c’est l’hôtel désigné comme étant “le plus hanté des USA”. De passage à Tonopah ? Pourquoi ne pas se prêter au jeu et voir si vous entendez le soir venu la femme en rouge.

dormir-dans-un-hotel-hanté-au-nevada

Réservez une nuit au Mizpah Hotel ici

BEATTY MOTEL ($) — l’option abordable idéal tout près de l’entrée du parc national de Death Valley et de Rhyolite !

Comparez les prix sur Booking

BOULDER DAM HOTEL ($$) — si vous ne souhaitez pas dormir à Las Vegas !

Si comme nous, vous empruntez les chemins de traverse du Nevada, pensez à réserver tôt vos motels ! Nous avons vu énormément de panneaux “no vacancy” et l’offre hôtelière est assez maigre.

TROUVEZ UN HÔTEL AU NEVADA ICI !

Formalités d’entrée

Le passeport est obligatoire ! Pour les ressortissants Français une autorisation de voyage électronique est requise (ESTA). Sans cette dernière, la compagnie aérienne peut vous refuser l’accès à l’avion.

Vous pouvez rester 3 mois maximum sur le territoire américain.


Combien de temps rester au Nevada ?

Une semaine c’est assez court mais cela vous permet déjà d’aller au-delà de la parenthèse Las Vegas et de découvrir un autre visage de l’ouest américain.

Pour profiter de tout le potentiel qu’offre le Silver State, 10 jours nous semble être l’idéal.


Préparer un road trip dans l’ouest

  • Découverte des parcs nationaux de l’Utah
  • Guide pour visiter Monument Valley
  • Guide pour visiter Grand Canyon
  • Étapes en Arizona
  • Itinéraire 3 semaines dans l’ouest américain

⇒ pour en savoir plus : Office du tourisme du Nevada

Se rendre au Nevada

Il existe des vols directs depuis la France et Montréal. Le comparateur Liligo vous aide à trouver le billet d’avion le moins cher pour Las Vegas.


Louer une voiture et conduire aux USA

conseils-pour-louer-une-voiture-ouest-americain

Plus vous vous y prendrez tôt, plus vous trouverez de bons deals pour la voiture de location. Liligo vous trouve aussi les meilleurs prix. À noter que les moins de 25 ans paieront un supplément et qu’un permis international n’est pas obligatoire. Vous pouvez également laisser votre voiture dans une autre agence (si vous envisagez une traversée de l’Ouest américain) en contre-partie de “frais d’abandon”.

Le prix du galon d’essence est bon marché mais les distances restent longues. Attention aussi, la police américaine ne rigole pas avec les excès de vitesse ! Les agents peuvent tout aussi bien se trouver sur les grands axes qu’au milieu du désert du Nevada.




Le Nevada, terre des cow-boys m’a définitivement conquise. Entre une diversité incroyable et villes fantômes, cet état où courent des chevaux sauvages ne demande qu’à être exploré loin des circuits classiques ! Le Nevada est un bel itinéraire bis pour découvrir un autre visage de l’Ouest américain. Plus authentique, plus intime et plus préservé du tourisme de masse. En complément des mastodontes que sont le Grand Canyon, Monument Valley ou encore la Californie, le Nevada est une belle parenthèse sur l’Amérique d’autrefois.





⇒ Épinglez cet itinéraire de 6 jours au Nevada sur Pinterest !
⇒ Tous nos voyages aux USA sont à retrouver ici.

reportage-nevada-ouest-americain-authentique
voyage-au-nevada-ouest-americain





Un reportage soutenu par

logo-nevada